Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Féminin

Nombre de messages : 33

Age : 21

Maître(sse) ou Neko? : Miaow ?

Appartient à : Fushigi Kuraï, le célèbre et redouté chasseur de nekos

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2011


MessageSujet: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Jeu 26 Mai - 22:03


Ce matin, quand Meinarha s'est réveillée. Il était encore très tôt. Le soleil n'était pas encore levé et le magasin, pas encore ouvert.
Tout était calme. Tout le monde dormait encore. Le charivari habituel n'avait pas encore commencé. En réalité, elle était la seule réveillée. Elle en profita pour sortir son petit cahier à dessin de sa robe et commença à griffonner quelque chose.

Une aile d'ange apparu. Ensuite un corps. Un corps magnifique. Avec sur ce corps, une longue robe blanche presque transparente. L'ange volait juste au dessus des nuages. Il n'avait ni queue, ni oreilles. Un ange banal comme on pouvait le voir sur la grande Cathédrale. Mais en plus beau. Mei y avit déjà été un fois, avec ses parents et Mina. Elle avait adoré ce moment. Tous ces dessins sur le plafond. Elle en avait beaucoup rêvé.

A l'époque, elle n'avait pas compris la signification des statues et dessins qu'elle avait pu voir. Même maintenant, elle ne savait pas ce qu'ils représentaient Tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle les trouvait très beaux !

Un bruit sortit la neko de ses pensées: quelques hybrides s'étaient réveillés et la calme plat s'était envolé. Elle referma son cahier avant que quelqu'un ne le voie et fit mine de dormir.

Le charivari prenait de l'ampleur mais le bruit s'arrêta net quand le dresseur de l'animalerie entra. Tout le monde avait peur de lui. Il était cruel et n'avait pas peur de se servir de son fouet. Une fois, un inu avait essayé de s'enfuir. Le dresseur l'a frappé tellement fort qu'il n'a pas survécu. Enfin, c'est ce qu'on raconte. Meinarha n'était pas encore dans l'animalerie à ce moment là et elle ne croyait qu'a moitié à cette histoire. Mais elle ne voulait pas s'enfuir pour la confirmer !!

Le dresseur, après avoir changé l'insigne de la porte en "ouvert" , distribua une ration de nourriture dans chaque cage? Mei détestait ces croquettes, mais comme il n'y avait que ça, elle était obligée de les manger. Si elle ne voulait pas recevoir de coups.

Les premiers clients commencèrent à entrer. Ils faisaient plusieurs fois le tour des cages avant de négocier le prix des hybrides et sortaient environ 30 minutes plus tard.

Toujours la même ronde, entrer, avancer, regarder, mépriser, insulter, encore regarder, négocier, traîner les hybrides, sortir. Tout ça dans un chahut infernal.
Meinarha vivait ça pour la 1000è fois

Elle regardait les gens passer. Cachée au fond de sa cage. Oubliant peu à peu l'idée de sortir de là....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 138

Age : 26

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : La camel éternelle.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 30/11/2009


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Dim 29 Mai - 18:18

Ce fut une autre journée de passé depuis cet instant fatidique de mon existence. Je n'arrivais toujours pas à le croire et ne tentait pas vraiment de le faire, faisant comme s'il s'agissait d'un mauvais rêve. Je me dirigeais vers le centre-ville. La veille un nouveau travail m'était assigné: l'execution d'un proxenète important qui se terrerait dans un sex shop. Bien sûr ces créatures de choix étaient les nékos desquels il tirait un profit absolu, ces nékos n'étant pas rémunéré. J'avais réfléchi à la stratégie: placer un traceur sur un néko et à partir de ces charmes, attaquer dans l'ombre et profiter pour anéantir l'affaire. La prime était de 66 000 £ , un prix bien allèchant je devais l'avouer. Le hic, je n'avais que des nékos de sexe masculin alors que notre homme favorisait l'autre sexe... et dans ce cas retour à la case départ. Je me retrouvais une nouvelle fois face à l'animalerie, assez dégouté. Dés mon premier néko j'avais désapprouvé ce genre de domestique. Une raison bien simple: un cruel manque de discipline chez la plupart que j'ai eu: deux se sont enfuie et les 2 encore à mon service sont deux phénomènes bien distincts... je n'avais pas mis la main sur le domestique type, près à obéir au moindre ordre impassible comme un majordome et aussi qualifié. Cependant je n'avais pas le choix, le "catnappage" d'un néko me serait défavorable vu qu'il me révèlerait au grand jour. Le meilleur moyen restait de m'en acheter une avec assez de chance.

J'ouvris cette porte dans un grand fracas, faisant trembler les barreaux des cages ainsi que le vendeur. Je fini par être un accoutumé de cet endroit même assez crain en entendant les murmures désobligeants de certains néko dont la majorité avaient été traqués par moi... d'autres executé devant des yeux innocents y compris ceux de leurs maîtres bienveillant. Pourquoi de tels actes? Parce que je suis payé pour. Ni plus ni moins, rien de personel là dedans. Ma veste noire descendait le long de mes jambes. Mon chapeau noir et mes lunettes rondes à verres orangés ne donnèrent nullement confiance dans le regard des nékos.

Je m'avançais lentement dans les allées et le vendeur me regardait craintif, sachant à qui il avait à faire. Je m'avançais et scrutait tout nékos féminins. Visages pas trop absorbant, peau sur les os... je réfléchis un instant et désignait une néko enfermée sur elle-même.


"Toi! Est-ce que tu es vierge?"

Les nékos vierges avaient plus d'estime auprès des revendeurs, si tel était le cas, mon plan avait d'avantage de chance de marcher... au pire je pourrais toujours mentir là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Féminin

Nombre de messages : 33

Age : 21

Maître(sse) ou Neko? : Miaow ?

Appartient à : Fushigi Kuraï, le célèbre et redouté chasseur de nekos

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2011


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Lun 30 Mai - 20:13

Deux heures passèrent, le bruit continuait mais Meinarha ne bougeait pas. La seule partie de son corps qui travaillait, à part son cerveau, c'était ses yeux. Elle observait toujours tout ce qui était autour d'elle. cela lui permettait de trouvait de nouvelles idées pour les re-transcrire sur le papier à dessin de son cahier.

Soudain, elle fut surprise par le calme qui venait da se faire dans l'animalerie et elle tourna la tête vers le seul endroit qui donnait da la lumière. La porte. Un homme était à côté de celle-ci. Meinraha aurait pu le reconnaître si si elle n'avait pas été aussi éblouie par la lumière.

Même le dresseur avait l'air d'avoir peur. Elle plaignait déjà dans sa tête, même si Mei les détestait tous, l'hybride malchanceux qui repartirait avec cet homme.
Il se mit à avancer, d'un pas léger, mais fier de lui, un sourire hargneux aux lèvres. L'homme s'approchait de plus de plus des cages, et donc, la la jeune fille. Elle commença lentement à reculer dans le noir sans quitter l'étrange personne des yeux.

Le silence persistait et l'on pouvait presque entendre les battements du coeur de Mei percuter sa poitrine. Elle avait compris que l'homme l'avait vue au milieu de la foule et redoutait déjà les minutes qui suivraient.

Et puis, sans qu'elle l'eu remarqué, il se trouvait là, devant Meinarha. Il lui dit d'un ton cruel:

"-Toi! Est-ce que tu es vierge?"

La phrase avait mis beaucoup de temps à arriver dans le cerveau de Mei, tellement de temps qu'elle n'arrivait même plus à respirer. Maintenant, elle se souvenait, elle en avait entendu parler tant de fois, le chasseur d'hybrides. Elle ne l'avait jamais vu en vrai, et maintenant, il était devant elle. Mei sortit de ses pensée, elle commençait à manquer d'air, elle recommença à respirer presque normalement et fit son possible pour articuler quelques lettres.

"....oui" dit-elle tellement bas qu'en pronoçant le mot, elle se demanda s'il avait pu entendre.

Elle baissa la tête en s'efforçant de ne pas montrer sa peur. Qu'allait-t-il bien pouvoir lui arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 138

Age : 26

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : La camel éternelle.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 30/11/2009


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Mer 1 Juin - 20:43

Je gardais mon regard fixé sur la néko. Elle en avait pris du temps à me répondre. Voilà que je fini par faire de l'effet aux nékos maintenant... en réfléchissant, c'était mon quotidien: assurer la peur parmis eux, les traquer voire leur asseiner la peine capitale. Pas étonnant que la moitié se pisse dessus à ma vue. Il faut dire que le résultat est aussi présent chez les momes et les parents par moment. Elle n'était pas mal il fallait l'avouer. Un costume de soubrette et elle ferais le fantasme de bon nombre de maîtres dans cette ville. Je me retournais alors vers le vendeur.

"combien?"

Un choix parfait comme celui-ci... monsieur vous avez du goût il n'y a pas a dire... vu qu'elle est vierge, je pourrais vous faire un prix...

Qu'est-ce que t'as pas pigé dans ma question?

je euuh...

Dernière fois. COMBIEN?

800! 800!

J'allais au comptoir et inscrivi la somme sur un chèque. Ensuite il fallut remplir quelques papier pour la procédure d'adoption. J'en avais eu l'habitude depuis le temps. Huit cent livres... ce n'était pas une somme bien grande pour un homme comme moi vu les primes énormes que je décrochais lors de mes services. Bien sûr je me moquais vraiment si mes services étaient du côté des nékos ou des humains... ce qui comptait c'était la paye. Si je devais m'humilier ou risquer ma peau à chaque fois, autant que j'ai quelque chose pour atterrir dessus. Je pris la clé de la cage que me tendait le vendeur. Je me dirigeais vers la cage et l'ouvrit.

Sors de là... tu es à moi.

Je la sorti et la menait hors de l'animalerie, ouvrait mon Aston martin V8 de '77. Une pièce de collection que j'avais modifié pour tenir la route et fuir aux autorité bien qu'elles ne soient bien corrompues. Je la fis entrer et m'assit ensuite côté conducteur. Je démarais le moteur et commençait à rouler à allure normale. Une fois éloigné de l'animalerie, je soupirais. Jouer son role de grand méchant pour faire perdurer la crainte chez les marchands de néko était quand même un peu gavant.

Bon je n'irais pas par quatre chemin... t'es désignée pour m'aider à traquer un type qui n'a plus beaucoup de temps à vivre, et pour cela tu me serviras d'appat. Voilà le deal: si tu réussi, tu seras ma néko et normalement tu garderas ta virginité si le plan se passe bien sinon... tu risques fort de disparaître dans la nature et te faire violer indéfiniment jusqu'à ce qu'il se lasse et te tire une balle dans la tête... maintenant prépare toi à retenir tout ce que tu devras faire et normalement tu n'auras pas à subir grand chose et cela ne sera qu'un mauvais souvenir..."

Je préférais attendre qu'elle acquiesse... il n'y a rien de plus inefficace qu'une néko qui puisse douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Féminin

Nombre de messages : 33

Age : 21

Maître(sse) ou Neko? : Miaow ?

Appartient à : Fushigi Kuraï, le célèbre et redouté chasseur de nekos

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2011


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Jeu 2 Juin - 13:43

Meinarha n'avait pas quitté l'homme des yeux une seule seconde. Le temps semblait tellement long, et la réponse que la neko lui avait donné avait semblé lui plaire. Elle aurait peut-être du lui dire non... Malheureusement, c'était trop tard pour ça, le maître se dirigeait déjà vers le gardien. Le seul point positif était que pour la première fois depuis son arrivée, elle avait vu la peur dans les yeux du gardien.

Elle entendu un bruit dans la serrure de sa porte et la phrase :

"Sors de là... tu es à moi."

résonna dans sa tête, sortir, elle pouvait ? C'était, incroyable et en même temps horrible ! Mei se leva et se tourna vers les hybrides effrayés. Qu'avaient-t-ils en tête, de la compassion, de la haine, ou juste peur ?

Toutes ces questions se bousculaient dans la tête de la pauvre neko... Elle essaya de se montrer forte devant son nouveau maître, Mei voulait grogner mais n'osa pas, le plus dur, pour le moment, était de se remettre à marcher, cela faisait si longtemps. Un pas après l'autre, calmement, elle avança jusqu'a la porte. L'homme l'a fit entrer dans sa voiture dés qu'il eu démarré, elle se tourna vers la fenêtre.

ensuite, il commença un long monologue qui aurait pu faire trembler n'importe qui.

"Bon je n'irais pas par quatre chemin... t'es désignée pour m'aider à traquer un type qui n'a plus beaucoup de temps à vivre, et pour cela tu me serviras d'appat. "

Appat ?

"Voilà le deal: si tu réussi, tu seras ma néko et normalement tu garderas ta virginité
"

Normalement ?

"si le plan se passe bien sinon... tu risques fort de disparaître dans la nature et te faire violer indéfiniment jusqu'à ce qu'il se lasse et te tire une balle dans la tête..."

Une balle dans la tête ?? C'était de plus e plus compliqué de ne pas montrer sa peur, mais Meinarha ne se laissait pas démonter, elle était courageuse et elle trouverait une solution.

"maintenant prépare toi à retenir tout ce que tu devras faire et normalement tu n'auras pas à subir grand chose et cela ne sera qu'un mauvais souvenir..."

Qu'un mauvais souvenir ? Voilà se qui la rassurait. Quand elle était petite et qu'elle avait peur, elle se rassurait toujours par quelque chose d'autre, elle se disait que tout allait bien aller, et pour le moment, ça avait toujours marché. Mais avant, il n'était pas question de mourir...

Cette fois, Mei n'attendit pas et fit un geste de la tête sans regarder le jeune homme pour montrer qu'elle avait compris. La neko espérait qu'il avait vu et aussi qu'il pense que cela ne lui faisait rien de savoir qu'elle allait peut-être mourir. On lui avait toujours dit de se montrer forte et là, elle allait devoir se surpasser pour être libre. Elle ne devait faire aucune faute si elle voulait retrouver son frère à l'autre bout du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 138

Age : 26

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : La camel éternelle.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 30/11/2009


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Mer 8 Juin - 14:18

Cette néko commençait d'avantage à me plaire. Enfin une qui restait silencieuse et respectueuse. Bou était un pauvre enfant gâté et arrogant; Akihiko un dépressif agaçant à la longue... mais capable néanmoins d'être à la hauteur des tâches qu'on lui demande. Aux premiers abords elle était quand même résistante vu qu'elle n'éclata pas en sanglot lorsque je mentionnait le risque de mort de son boulot. Je continuais de rouler, mon regard concentré sur la route et dans le rétroviseur. Personne me suivait, je poursuivais ma route. A gauche, deux rues, embranchement droit et une petite succession de virages.

"La cible tiens un sex shop dans la ville, réputé sur la réalisation de pornos nékos... jusque là pas besoin de te faire un dessin pour te montrer que cela marche... mon employeur veux le business... il est l'obstacle, je dois le tuer. Pour ça je vais faire le type qui va vendre la néko, donc toi. En toute logique, il te mènera à la boîte principale où il se terre, je n'aurais qu'à suivre la piste et sa en sera vite fini, je ne suis pas n'importe quel tueur à gage après tout... tout va dépendre de toi, tu vas devoir le séduire jusqu'à ce que j'arrive, joue le jeu jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus un souffle de vie. Fait l'ignorante ou se sera la balle en pleine tête."

Un véritable tueur à gage s'informe toujours sur sa cible pour un travail impeccable et une précision à faire palir les anges et leurs foutues flèches. J'étais un démon résident au purgatoire vivant dans une foule d'être insignifiant et dénué de sens au fur et à mesure que le temps poursuivait sa route, c'est ainsi que je me voyais même si cette image ne fut guère gratifiante, la vérité était toujours mieux à entendre... bien que part moment elle m'apparaisse incensée. Je roulais jusqu'à un parking désert, ou une fourgonette et deux hommes m'attendaient. J'eu un sourire en coin... ces types n'allaient pas me payer, ou du moins ils cachaient mal leur jeu. Pas de malette, les crosses visibles de leurs flingues... je soupirais devant cet amateurisme... je n'avais plus qu'à leur promettre l'apothéose. Je m'arrêtais et enclanchait le frein à main.

"Bon... on y est. Souviens toi de ce que je t'ai dit, joue le jeu même si les choses se corsent car du moment ou tu seras avec eux tu ne seras plus à moi, après ce sera à moi de chercher à te récupérer"

J'espérais vraiment qu'elle avais compris sinon, toute ma mission serait foutue. Je sortais et la fit sortir, la tenant par le bras, je l'emmenais vers ces deux hommes.

"Comme promis... une néko, encore vierge. Vous comprendrez que le tarif s'en verra augmenté"

"Bien essayé cow-boy... mais le boss aime pas vraiment traiter avec les autres."

Comme je l'avais prévu, le type dégaina son arme et tira. Un coup dans le torse. Je tombais, couché sur le sol... Mais s'ils imaginaient qu'il ne fallait que sa pour me tuer... Le sang laissé à terre n'était qu'un colorant qui giclerait au cas ou mon gillet en Kevlar, caché sous les coutures de mon gillet traditionnel, viendrais à être percé. L'illusion était parfaite, je l'avais testée au préalable sur un mannequin. Je m'étais aussi entrainé à demeurer impassible et adopter une respiration extrêmement lente pour me faire passer comme mort. Seul un spécialiste pourrait déduire que je sois encore vivant, or ils étaient bien minables, je savais les identifier. Au pire j'aurais un bleu demain...

"Débarasse toi du cadavre pendant que je ramenne la princesse. T'auras qu'a prendre sa voiture pour revenir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Féminin

Nombre de messages : 33

Age : 21

Maître(sse) ou Neko? : Miaow ?

Appartient à : Fushigi Kuraï, le célèbre et redouté chasseur de nekos

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2011


MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI ) Dim 12 Juin - 11:14

Mei restait calme. Elle ne bougeait pas. Elle savait que ne devait pas faire la moindre erreur. Meinarha remarquait que l'homme ralentissait. Pourquoi ?
Deux hommes semblaient l'attendre, et leurs sourires ont grandis quand ils ont vus la neko. Ils devaient faire partie du plan, peut-être qu'ils travaillaient avec lui...

Lorsque la voiture fut totalement arrêtée, le maître descendit de la voiture avec Mei sans arrêter de la tenir par le bras un peu trop fort à son goût.
Ils avancèrent vers les deux inconnus. L'un d'eux semblait se tenir près à sortir quelque chose de sa poche. Il faisait déjà presque noir, et la seule lumière était celle du réverbère qui lançait de temps en temps des étincelles Mais cela ne posait aucun problème à la neko pour observer la scène : elle, tenue par son maître. A deux mètres d'eux, deux hommes stressés et sur leurs gardes. L'endroit était très clame, comme abandonné, et cela donnait une ambiance lugubre. De plus, un brouillard épais venait de se lever.

"Comme promis... une néko, encore vierge. Vous comprendrez que le tarif s'en verra augmenté"

[b]"Bien essayé cow-boy... mais le boss aime pas vraiment traiter avec les autres."


Cela prouvait qu'ils ne travaillaient pas ensembles.

Soudain, tout ce passa très vite. L'homme louche sortit une arme de sa poche et tira le maître de Mei. Le temps qu'elle comprenne ce qu'il se passait et le deuxième homme entrainnait la jeune fille dans une voiture en crachant au tueur:

"Débarasse toi du cadavre pendant que je ramenne la princesse. T'auras qu'a prendre sa voiture pour revenir..."

Meinarha ne cessa pas de regarder son maître... était-il...?
Des larmes voulaient sortir de ses yeux, mais elle s'en empêcha. Elle avait vu que son maître avait tout de suite apperçu les armes. Il ne se serait pas laisser tuer aussi facilement.
Il y avait autre chose qui clochait : Quand L'homme avait tiré, l'expression sur son visage... On aurait dit qu'il était heureux, pendant une demi seconde...
Tout cela était très bizarre.

L'homme qui tenait la jeune fille ta poussa dans le coffre de la voiture noire et l'attacha aux mains et aux pieds

"Tu bouge pas connasse ! Maintenant c'est moi ton maître, et (il sourit), l'autre con a mal fait son travail parce que (son sourire s'emplifia) quand t'arrivera chez lui, tu seras plus vierge ! Héhéhé !"

Sur ce, il ferma la porte du coffre et démarra.

"tous des sales pervers !! " pensa Mei.

La jeune neko ne se sentait pas bien, le voyage à l'arrière d'une voiture, le stress et les évenements de la journée avaient réussis à rendre la pauvre fille malade. Elle ne donnait pas cher de sa peau qu'à la fin du voyage, elle aurait re-décoré la voiture..
Le trajet sembait interminable, et plus le temps passait, plus la nausée et le mal de tête augmentaient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI )

Revenir en haut Aller en bas

Une matinée habituelle pv:( FUSHIGI KURAI )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: L'animalerie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com