Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 186

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : Marié ._.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 09/11/2010


MessageSujet: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death] Sam 27 Nov - 18:58

L'amour part souvent la bêtise reste tout le temps...




Demeure des Camphriers
Clan Kazama

Il était à peine midi que les feuilles des camphriers du jardin se soulevèrent alors du sol, menées par le vent vers les toits en chaume des grandes demeures, sans même pouvoir y résister.
Comme à ses habitudes et sans grand changement, le chef de la famille regardait ce paysage comme si cela avait été une coutume que de le faire à chaque fois qu'il le pouvait. En réalité c'était presque la seule chose qu'il voulait faire, car même en ce jour qui s'annonçait plutôt beau, il commençait peu à peu à se lasser de toutes ces activités faites seulement pour l'occuper. Un instant, il crut qu'il rêvait, à rester ainsi fixe, sans bouger, le regard vide posé sur cette douceur extérieure qui pourtant ne l'était que dans l'enceinte du clan. Dehors, cela devenait autre chose, plutôt quelque chose d'assez sombre qu'il ne pourrait même pas expliqué.
Rivant ses yeux de nouveau sur le papier où sa plume s'était arrêtée, il se demandait si là aussi ce n'était pas assez sombre ou alors vide pour qu'il n'ait plus autant d'inspiration qu'avant. Sur cette feuille il y avait bon nombre de caractères barrés, rayés, gribouillés... où étaient passés les mots? Combien de temps cela faisait-il depuis qu'aucune expression claire ne soit arrivée à son coeur? Beaucoup de questions comme celles-ci venaient hanter constamment ses pensées comme s'il n'avait plus que cela en tête: que lui était-il arrivé?
Un nouveau mot: le vent. Le caractère était assez net, mais le sens ne voulait rien dire. Depuis longtemps déjà qu'il n'était plus ce vent doucereux et plein de vitalité pour emmener le pollen au loin, dans de nouvelles terres. Cela faisait très longtemps déjà que le vent avait cessé d'être avec les hommes du clan et d'ailleurs, qu'il était passé dans l'indifférence de la vie et dans la colère la plus noire des grandes tempêtes, enfermé là, dans ces lieux paisibles qui pourtant avaient l'air de cages. Que devait-il faire?...
Une nouvelle fois, la plume raya rageusement le papier pour dissimuler le kanji du vent dans un brouillard d'encre noir.
Au même moment, des pas rapides tapèrent sur le plancher. Ils n'étaient pas proches, plutôt à l'entrée, mais depuis cette pièce au fond de la demeure, il sentait les pas arriver sans que ces derniers ne se doutent de cela. Il les reconnut et soupira. Une nouvelle fois il serait contraint de la supporter, de lui parler comme s'il n'en avait pas envie -c'était souvent le cas-, car elle était du genre à perturber bruyamment ses moments silencieux qu'il aimait à garder.
//SHLACK//
La porte coulissante s'ouvrit brusquement et laissa apparaître le troupeau d'éléphant:

-Okaeri.
Annonça simplement le chef du clan sans tourner son regard de la feuille gribouillée.

-Tadaimaa~!!
répondit la voix plutôt joyeuse de la jeune fille qui se précipita à l'intérieur après avoir fermé la porte derrière elle.
Elle jeta son sac contre le mur et enleva sa grande veste pour s'asseoir prêt de la table basse au milieu de la salle, le regardant scruter sa feuille encore et toujours.

-Tu aurais pu me regarder au moins!


Comme il ne bougeait pas, elle laissa échapper de ses lèvres un soupire mécontent, enlevant ses zoris.

-Dis... j'ai eu mes notes aujourd'hui... , dit-elle d'un air innocent en le regardant, tu veux voir?

Il y eut un moment de silence avant que les lèvres de Chikage ne s'ouvrent:

-Cela ira. Donne-moi juste ta moyenne générale.


-92 sur 100...


-C'est bien. Continue comme ça.


Il n'avait pas une seule fois adressé un regard à la jeune fille qui afficha une mine boudeuse. À chaque fois c'était le même problème! À croire qu'il n'en n'avait vraiment rien à cirer d'elle! Enfin, elle laissa passer cela. Après tout sa mère serait bien plus contente que lui, et puis cela faisait assez longtemps qu'il était devenu un cas désespéré, autant s'acharner sur un mur.

-Papa...


-Hm?...


-Tu sais, il y a la remise de diplôme à la fin de l'année...


-Hm...


-Mais les profs doivent d'abord nous convoquer...


-Et?...


-Eh bien... mon professeur voudrait te rencontrer. Donc...


-As-tu fais une bêtise?


-Bien sûr que non!!


-Alors je n'ai pas à me déplacer pour ça.


-Mais... Mais c'est super important!! Comment veux-tu qu'ils m'évaluent s'ils ne te parlent pas?!


-Il n'a qu'à se déplacer s'il veut vraiment me voir.


La jeune fille se leva et lança la tasse de thé aux pieds de Chikage, brisant et la tasse et le silence. Kaze redressa la tête et fronça les sourcils:

-Depuis quand te permets-tu de lancer les objets comme ça?!


-Parce que pour avoir ton attention faut détruire ce qui t'appartiens!!! Tu m'énerves à rester dans ton coin à racler l'encre sur ton papier sans y arriver!! Tu n'as pas compris que si tu n'avais pas d'inspiration et aucun but dans ta vie c'était parce que tu n'as jamais bougé de ce trou?!

//SHLAK//
La claque partie brusquement sans que la jeune fille ne s'y attende. Chikage s'était levé brusquement et avait laissé sa main partir sur sa joue, le regard sévère:

-Tu as beau être ma fille, tu as beau être permise de beaucoup de choses, mais le respect envers tes parents n'est pas quelque chose sur laquelle je te permets de cracher. Revois ton langage tout de suite ou tu auras affaire à moi.
Dit-il avec cette tonalité de voix qui avait le don de faire peur.

La main posée sur la joue, les sourcils froncés, elle laissa perler quelques larmes sur son visage à présent rougi.

-Hors de ma vue.
Reprit-il sèchement, alors qu'il mandait à une servante de nettoyer les verres brisés.

-Je te déteste!! s'exclama-t-elle en partant précipitamment, sans même lui adresser un regard.

Chikage se rassit et regarda sa feuille blanche. Les mots de la jeune fille résonnaient encore dans sa tête, lui obstruant toute autre façon de penser. Il le savait en grande partie, il avait pris le temps de réfléchir à cela, mais il n'arrivait pas à admettre que les autres s'en mêlent, qu'ils soient ou non de sa famille. Seul lui avait le droit de juger et de décider de son avenir...



Quartier Nord
Le Centre-ville

Les cheveux châtains au vent, le pas rapide sans un seul temps de pause et les larmes tombant à flots sur ses joues, Akemi marchait sans même s'arrêter, ayant décidé de ne pas revenir à la maison. Elle se mordait la lèvre inférieure en se demandant vraiment ce qu'elle allait faire: elle ne pouvait tout de même pas s'excuser alors qu'elle avait raison?! Mais si elle ne le faisait pas...
Elle s'arrêta loin, très loin de la grande demeure. Elle avait prit le temps de prendre le bus, de traverser un petit parc et de se retrouver en plein milieu du centre-ville. Elle avait beau tourner, marcher sans s'arrêter, regarder les vitrines, elle n'y trouva là rien à faire et décida de s'asseoir sur un banc.
Pourquoi avait-elle un père aussi bête, aussi têtu? Si seulement il essayait de comprendre qu'elle existait et qu'elle avait aussi besoin de lui... mais lui n'ouvrait pas les yeux, trop concentré sur cette peur comme si elle était le centre de sa vie, comme si personne d'autre n'existait réellement autour de lui. Comment lui faire comprendre?
Elle se leva donc, et partit chercher un peu de réconfort dans les quelques boutiques au passage, de façon à se vider les pensées. Elle n'était pas comme lui, elle! Elle s'arrêta devant une boutique de chocolats, où ces derniers étaient si bien présentés qu'elle en eut l'eau à la bouche. Seulement son attention se porta sur le reflet qui s'apposait sur la vitre, lui montrant alors un visage pâle, des cheveux longs et châtains un peu décoiffés à cause du vent, et deux yeux d'un mauve cristallin, fixant sa joue rouge. Elle passa ses doigts dessus lentement avant de soupirer: et si elle achetait des chocolats? Elle entra alors dans la boutique et sans se priver en prit plein [beaucoup de boîtes] et en ressortit avec deux sacs en mains. Sans plus se poser de question, elle décida de faire d'autres emplettes, sans se préoccuper, pour une fois, de ce qui l'entourait, en évitant de croiser les personnes qu'elle connaissait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pute Royale

Masculin

Nombre de messages : 1804

Age : 29

Maître(sse) ou Neko? : Neko.

Appartient à : What ?

Sort avec : Hahaha, mais c'est quoi ces questions ?

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 10/03/2010


MessageSujet: Re: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death] Dim 28 Nov - 15:14

Centre ville – 11h15.

« Putain de gérant d'immeuble à la con, genre l'autre il me vire de sous l'escalier comme moi je gêne les locataires. Haha, s'il savait ce que j'leurs fais à ses putains de locataire.. VA TE FAIRE FOUTRE ! » Disait-il en lançant un dernier regard agacé à l'immeuble au loin.

Cela faisait presque deux heure que ça c'était passé, et l'hybride ne s'en remettait toujours pas. Oui, Judikaël se parlait souvent tout seul.. à défaut de parler à de vrai personnes autre que pour s'engueuler ou se faire envoyer chier. Expirant un grand coup, il avança jusqu'à un arrêt de bus pour se mette à l'abri du vent. Il ne faisait pas si froid que ça, mais avec seulement un mini-short, et un haut couvrant que la moitié du torse, c'était comme sortir à poil. La poche arrière de son mini short contenait un petit porte feuille pouvant stocker pas plus de 200€ en billet tout plié.

L'hybride s'assit sur le banc, posant sa tête sur la vitre, soupirant. Ses yeux fixait devant lui, des parents humains tenant leurs enfants par la main .. Des adolescent avec des sacs chargés surement pour aller en cours .. Des hommes avec une sacoche noire et un téléphone portable en main .. Deux vieilles dames avec leurs sac à mains et de beau manteaux de fourrure à la mode digne d'une riche femme … Riche .. Avoir de l'argent à ne pas savoir quoi en faire, qu'est ce que ce serait bien. L'hybride passa sa langue sur ses lèvres sèches, laissant flotter son regard droit devant lui, retournant dans ses pensées. Mais quel est le moyen le plus rapide pour avoir beaucoup d'argent ? Judikaël se leva, quitta l'arrêt de bus pour marcher vers une destination inconnue.

« Maman, maman, regarde le monsieur chat la-bas, il est presque tout nu ! Il est pauvre ? On peu le garder ? »

L'hybride clignât des yeux, se reconnaissant parmi tout ses adjectifs, tournant son regard vers la petite fille et sa mère.

« -Ne t'approche pas ma Chérie, c'est sale et il à l'air méchant, qu'est ce que je ferais si il te ferais du mal hein ? Allez viens, on va t'acheter du chocolat. »

« Ho ouiii ! »

Judikaël plissa les yeux, fronçant les sourcil avec un regard rempli de mépris. Sale riche .. Sale fille a papa .. Tiens c'est vrai, il y a une bonne solution pour gagner rapidement de l'argent, une solution qu'on voit souvent dans les films. Un kidnapping ! L'hybride balaya la foule d'un rapide coup d'œil. Comment faire pour un kidnapping ? Souvent ils endorment la victime, mais ils ont une voiture pour la transporter, or, il n'en a pas, lui. Un grincement de dents, un coup de queue nerveux de gauche à droite. Il allait devoir procéder autrement et ruser .. Ne pas prendre une victime trop âgée, mais plutôt une enfant avec de riches parents …

L'hybride se mit à faire les cent pas, avide d'avoir de l'argent il voulait le faire tout de suite. Il s'arrêta net devant une boutique de chocolat, ayant suivit la petite fille et la mère de tout à l'heure inconsciemment. C'est à ce moment là qu'une fille sortie les mains pleine de poches de chocolats. L'hybride eu alors un micro sourire, décidant que ce serait elle, sa proie. Elle avait l'air d'avoir le parfait profil de la fille aux parents riches en pleine crise d'ado. Il allât se planter devant elle, sans avoir aucune idée de ce qui allait se passer.

« ...Yo ! Ça gaz ? » Sa queue se dirigeait de droit à gauche vivement, nerveux. « Dis heu .. ça te dirais de boire un verre ? » … L'hybride se mis une claque intérieurement, n'ayant pas prévu du tout de dire cela. « Non heu laisse tomber pour le verre .. Si t'a rien à faire tu veux pas heu .. Te balader avec moi ? »

La fille devait avoir à peine 15ans, mais il devait bien l'avouer, était loin d'être moche.. Vu son kimono et son aspect bien soigné, il était quasiment sur qu'elle soit une fille de bourge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davenler.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 186

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : Marié ._.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 09/11/2010


MessageSujet: Re: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death] Lun 29 Nov - 2:14


    Akemi KAZAMA





Quartier Nord
Centre-Ville

Il y avait beaucoup de choses qu'Akemi aimait, et l'un de ces choses était particulièrement le chocolat! De toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toutes les formes, elle était une telle connaisseuse que même la boutique -qui était pourtant la plus grande boutique de chocolaterie- l'avait pour cliente, en sachant bien entendu que les prix étaient exorbitants. Pourtant, elle ne s'en privait jamais, gardant son argent de poche exclusivement pour cela ou presque.
Les bras remplis, elle regarda longuement ce qu'elle avait en main puis le ticket de caisse. Là, elle s'arrêta net: oups... elle avait peut-être dépassé les limites?... il y avait deux zéros en trop là... elle se gratta l'arrière de la tête: arf, ce n'était pas grave! Et puis, au point où son père faisait attention à elle, elle pouvait même acheter la villa de Michael Jackson qu'il s'en ficherait comme de l'an 2! Elle soupira en pensant à cela. Heureusement qu'elle avait tout prévu! Avec son chocolat préféré, il lui offrirait son thé favoris, comme ça, plus d'engueulades au moins pour une semaine!
Elle se dirigea alors toute ravie vers la boutique spécialisée sur le thé, lorsqu'une voix l'arrêta net dans sa route, une voix mais pas seulement: un neko se planta droit devant elle. Au premier abord elle ne dit rien, pensant seulement qu'il passait, mais lorsqu'il commença à parler, elle tourna le visage plusieurs fois autour d'elle: non non c'était bien à elle qu'il parlait!

«...Yo ! Ça gaz ?»


Elle le dévisagea comme s'il avait été sorti d'une météorite: et bien que dire? Vu la façon dont il était vêtu et surtout en général ses quelques parties dénudées, il fallait quand même s'inquiéter! À la façon dont il l'aborda, elle se dit directement qu'il n'avait pas été très bien éduqué, d'autant plus que son père lui disait toujours que les nekos étaient censés parler de façon soumise face aux humains...

«Dis heu .. ça te dirais de boire un verre ?»

Akemi écarquilla les yeux: eh? C'était quoi ça? Peut-être une blague que faisait l'un de ses camarades de classe? Ah oui, c'était sûrement ça! Shôji et Akumei! À chaque fois qu'elle venait en ville ils prenaient tous les moyens pour lui faire peur ou pour la déranger dans ses affaires. Elle tenta donc de chercher du regard autour d'elle c'est-à-dire sur les bancs, derrière les arbustes, dans les boutiques etc... quelqu'un qu'elle reconnaîtrait, mais elle ne vit le visage de personne si ce n'est des passants. Etrange...

«Non heu laisse tomber pour le verre .. Si t'a rien à faire tu veux pas heu .. Te balader avec moi ?»

Elle haussa un sourcil tout en le fixant, ayant fait un pas en arrière: il voulait quoi au juste? Et si c'était un stalker?.... ou alors encore pire: un pervers!! Oh mon dieu, ciel! Qu'avait-elle fait pour se retrouver dans cette situation! Papa lui avait dit: "Surtout fait attention aux hommes que tu ne connais pas et qui t'invitent, ils veulent dans la plupart des cas te faire du mal". Haaaan!! Papa t'avais trop raison (;w;) - c'est ce qu'elle pensa sur le coup, et, paniquée, voulut prendre son portable dans le pan de son kimono mais elle pensa longuement la petite!
Et s'il lui piquait le portable avant? Oh mon dieu, Oh mon dieu que faire?... enfin, comme elle l'avait vu à la télé, la première chose à faire, même par méfiance, est de demander qui est la personne. Sauf que... si on demande son nom, soit on se fait capturer, soit on se fait torturer, soit... on meurt tout de suite après! -a trop vu de films-.
Décidée finalement elle fronça les sourcils et fit la moue:

-T'es qui toi?...

Dit-elle d'une voix peu assurée mais assez douce comparée à celle qu'elle avait eu avec son père, serrant les sacs contre elle:

-D'où tu sors?... Tu veux quoi au juste?...

Discrètement mais sûrement, elle mit sa main dans son kimono et prit lentement le portable – on ne sait jamais, peut-être que son papounet appellerait la police en sachant qu'elle ne répond plus au téléphone? - adieu papa... * snif *







[PS: sorry a little short éwè]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pute Royale

Masculin

Nombre de messages : 1804

Age : 29

Maître(sse) ou Neko? : Neko.

Appartient à : What ?

Sort avec : Hahaha, mais c'est quoi ces questions ?

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 10/03/2010


MessageSujet: Re: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death] Lun 29 Nov - 15:15

La première approche de l'hybride à sa victime fut un fiasco total. Non seulement en voyant comment Judikaël était habillé elle avait du le prendre pour un pervers sexuel (Ce qu'il est, mais que avec les hommes) mais aussi pour un serial killer, car il faut bien l'avouer question tact .. C'était pas vraiment un as. A la réaction de la jeune fille il comprit qu'elle se méfiait déjà de lui, et qu'il ne pourrait surement pas l'amadouer aussi facilement qu'il ne l'avait espéré .. Le « t'es qui toi ? » l'en assura complètement. Un petit sourire nerveux se dessina au coin de ses lèvres, et ses yeux rouges glissèrent sur le coté pour réfléchir à sa réponse.

« -Moi heu .. »


L'hybride ne savait pas si il devait dire son vrai prénom ou pas, mais à peine avait-l dit ça qu'elle l'interloqua avec une autre question. Il la regardât dans les yeux, puis se dit que tant pis pour les « bonnes manière » c'était sa chance, fallait pas qu'il la loupe ! Il n'avait plus envie de baver devant un restaurant ou un étalage de sandwich sans pouvoir s'en prendre assez pour être rassasié. Il remarqua la main de la jeune fille glisser dans son kimono, surement pour appelé à l'aide via ce que les riches appelle « téléphone portable ». Lui même il n'avait jamais touché à un vieux téléphone fixe, alors un portable, il ne savait même pas qu'on pouvait prendre des photo avec, même avoir un gps et tout. Lui et la technologie, ça fais deux.

« -J'm'appelle Judikaël j'vais pas te faire de mal tu sais ? » Fit-il avec un léger sourire pas très sur de lui. Ses oreilles restaient droite et sa queue avait stoppé tout mouvement. Une poussé d'adrénaline le pris, repensant que c'était sa seule chance d'avoir une proie qui remplissait tout les critères.

« -Ho puis merde ! Tait-toi et suis moi ! »

Il lui pris violemment le poignet qui avait le téléphone, laissant le portable dans son kimono, et la tira « sauvagement ». Il entendit a peine le bruit des sacs remplis de boite de chocolat tomber par terre. L'hybride ne voyait plus rien autour de lui, courant simplement vers une de ses planques. Il serrait de toute ses force le poignet de la jeune fille, sans se préoccuper de savoir si elle avait mal et si elle arrivait à le suivre. Courir avec des new rocks avec sept centimètres de talons n'était franchement pas l'idéal mais tout ce qui lui importait c'était qu'elle soit vraiment fille d'une riche famille qui serait capable de payer assez cher pour revoir son enfant. Ses oreilles se penchèrent en arrière, alors qu'il esquivait les passant sur le chemin. Il couru un petit moment, sans faire attention à l'humain qu'il trainait derrière lui. Après avoir traversé un parc, et un petit bois de rien du tout, il aperçut enfin une maison. Cette maison, c'était celle dans laquelle il allait dormir ou se réfugier lorsqu'il faisait trop froid. Les propriétaire avait tenter vainement de la revendre, mais aucun acheteur se présenta, à cause de son isolement, en plein milieu d'un bois, et assez loin du centre ville sans aucun transport. L'hybride ouvrit la porte dans son élan, d'un coup de pied. La porte céda facilement, n'étant pas fermé complètement. Il fit passer la fille devant lui, la tenant toujours. Une seule fenêtre était dans la pièce, et celle ci était condamné par des barreaux. L'eau et l'électricité était néanmoins présent. Il ferma avec des verrou la pore, et c'est seulement à ce moment là qu'il relâcha l'humaine. Le souffle court, les sourcils froncés, il alla s'assoir contre l'un des murs après avoir allumé la lumière de la pièce. La maison ressemblait à un chalet, en un peu plus moderne. Les murs était fais en faux bois, tout en restant assez moderne. Le tout faisait tout de même un endroit aux allures chaleureuses.
Après avoir repris son souffle, il lança un regard désespéré à la fille.

« -Je voulais pas faire ça ! Mais tu m'as obligé ! C'est quoi cette manie de poser plein de questions aussi ! » Réprimant un grognement, il tourna le visage vers la cheminée. « -T'as pas intérêt à faire de connerie, ou j'te bute. Putain .. »

Il se relava ensuite, gardant tout de même ses distances avec l'humaine. Les filles sont toutes folles, il ne savait pas à quoi s'attendre surtout venu d'une famille de riche.

« -Si j't'ai amené ici c'est juste que j'ai besoin de thune donc tu vas sagement faire ce que je te demande sinon j'te bute. » Non bien sur c'était du bluff. Même si il avait horreur des femelles, et encore plus des enfants femelle, il n'irait pas jusqu'à tuer volontairement quelqu'un. « -File moi ton téléphone que j'appelle tes parents. » La nervosité se lisait facilement sur le visage de Judikaël, et on voyait bien que c'était la première fois qu'il faisait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davenler.forumsactifs.com/forum.htm
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 186

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : Marié ._.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 09/11/2010


MessageSujet: Re: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death] Mar 30 Nov - 17:00

Quartier Nord
Centre-ville



«-Moi heu ..»

Et voilà, il ne manquait plus que le regard de côté et l'attitude pas convaincue pour l'assurer qu'il n'était en face d'elle que pour l'embêter: ah les hommes! Qui plus est neko dans ce cas présent! Elle était sur le point de lui dire qu'il fallait qu'il sache ce qu'il voulait, mais le neko répondit directement sans se préoccuper de ses paroles qui furent coupées nettes avant qu'elle n'ouvre la bouche.

«-J'm'appelle Judikaël j'vais pas te faire de mal tu sais ?»


Eeeeh?!
Non mais il se fichait vraiment d'elle ou quoi? C'était le genre de phrase typique -TYPIQUE- du mec qui a tout envie de le faire! Mais qu'est-ce qu'elle devait faire dans ce genre de situation, les sourcils haussés, l'air inquiet, elle se demandait s'il ne valait mieux pas reculer encore et encore de façon à entrer vitre fait dans une boutique et appeler à l'aide. D'ailleurs, pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre?
Enfin, Judikaël hun... un nom pas courant ou en tout cas pas pour elle. Elle était -une nouvelle fois- sur le point de lui parler, qu'il lui coupa court à ses questions qui allaient encore fuser, sans se préoccuper de ce qu'elle allait dire ou de son râlement soudain.

«-Ho puis merde ! Tait-toi et suis moi !»


Il lui prit alors le poignet avec une telle force, que son bras fut tiré en avant assez brusquement et que son corps n'eut d'autre choix que de suivre, avec beaucoup de difficulté. Sur le coup, elle ne comprit pas vraiment. La seule chose qui lui restait à faire, là, était de rester bouche-bée devant une telle action. Ses sacs étaient tous tombés, elle n'avait pas pu décrocher son portable à cause de lui, et à présent elle se faisait tirer comme une vieille chaussette par un neko des rues: ARGH! Sa peau toute propre et toute jolie allait être tintée de crasse!! -claque- non en fait elle exagérait, mais elle aimait beaucoup exagérer... comme sa mère quoi.

-HEYYYY!!
cria-t-elle alors que l'autre la tirait sans faire attention, HEYY!! TU ME FAIS MALEUUUH!! MAIS ARRÊTE!! LACHE-MOIIII!!!!

Malheureusement là, en course, elle ne pouvait rien faire. Et dire qu'en plus elle s'était super bien habillée avec son kimono et qu'elle courait à présent avec ses zoris! Si jamais elle se cassait la figure, elle le buterait, à coup sûr...


Far far away...



Ils passèrent un parc, un petit bois, puis atteignirent alors une vieille maison abandonnée depuis des lustres. Mais la seule chose que Akemi put se préoccuper était de son souffle qui était court. Heureusement qu'elle faisait encore de l'athlétisme et que ça n'était qu'une partie de ce qu'elle pouvait réellement faire! Seulement... avec des zoris, en kimono, et n'étant pas échauffée avant... erf, imaginez l'état. Pendant tout le début du trajet elle avait hurlé pour qu'il la lâche, mais pas une seule fois il n'avait enlevé ses pattes de son poignet qui devait être sûrement rougi à l'état actuel.
Ils entrèrent donc dans cette vieille baraque sur le point de tomber et il la lâcha brusquement, au point où elle tomba sur le sol. Elle ne réprima pas un "aïe" qui était la petite goutte d'eau qui venait de tomber dans le vase, car, il était vrai, elle n'avait rien dit mais il y avait quelque chose qui lui démangeait depuis tout à l'heure:

«-Je voulais pas faire ça ! Mais tu m'as obligé ! C'est quoi cette manie de poser plein de questions aussi ! T'as pas intérêt à faire de connerie, ou j'te bute. Putain ..»


Elle reprenait son souffle, parce que là c'était vraiment la mort et ses poumons allaient exploser. Elle regarda ensuite ses zoris sans s'occuper de ce qu'il disait -ou peut-être en faisant semblant de ne pas entendre- puis l'état de son kimono taché de boue et d'herbe. Elle ne voulait même pas à cet instant regarder sa tête, car à vrai dire elle avait un assez mauvais présage à ce sujet, mais ses chocolats... ses tendres chocolats...

«-Si j't'ai amené ici c'est juste que j'ai besoin de thune donc tu vas sagement faire ce que je te demande sinon j'te bute.»


Voilà, là c'était peut-être de trop alors...
Sans prévenir, elle se leva d'un bond, une aura noire l'enveloppant de tout son être comme si elle était en osmose avec les forces lugubres de l'autre monde. Elle ne supportait pas se faire prendre pour une nouille, mais encore moins se faire attraper par un neko!! Ah ça non!!

-J'EN AI MARRE!! hurla-t-elle en prenant ses zoris dans la main, c'est ta faute, ta faute!!! Et moi qui était là seulement pour acheter mes chocolats!! Franchement t'es pas mieux que mon père!! Les hommes... pas un pour se rattraper!!! Voilà ce que tu as fait, maintenant j'ai plus de chocolat alors qu'ils m'ont coûté la peau des fesses, tu me fais super mal à la main sans me demander mon avis, et en plus de ça tu me demandes de courir avec mes sandales et un kimono?! La totale!! Maintenant mes zoris sont cassées, mon kimono super dégueu!! Et j'imagine même pas ma tête!! Raaaaaaaaah!!! Que ta FAUTEUH!!! Et d'où tu vas me buter??? essaie un peu crétin et je te fais avaler mes zoris entièèèères d'accord?!!! Parce qu'avec moi on rigole pas avec ça!!!
Finit-elle en le poussant du pied et le faisant tomber parterre pour le frapper avec ses sandales sans retenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death]

Revenir en haut Aller en bas

L'amour part souvent, la bêtise reste tout le temps... [PV: Judikaël Death]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Centre ville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit