Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 388

Age : 23

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 22/05/2010


MessageSujet: Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~ Mer 24 Nov - 0:49

Il... rampait sur le bord du trottoir, à quelques centimètre seulement du bord, et quelques pas seulement des voitures qui défilaient comme jamais...
Qu'est ce qu'il faisait ? Il essayé de chassé une souris et guise de cadeau de bienvenue à son maître.


Il jouait tout seul dans la maison de son maître quelques heures plutôt, à rien de trop amusant, et s'ennuyait à mourir, en plus, il n'y avait ni papillon ni souris à chasser... Son maître était parti faire quelque chose qu'il ignorais totalement, et l'avait laissé seul à la maison. Il tournait en rond depuis déjà quelques minutes seulement, mais étant seul, ne sachant pas quoi faire, il trouvait ces instant interminable...
Il voulait faire une surprise à son maître pour lorsqu'il rentrerait, mais n'avait aucune idée de quoi faire, puisqu'il n'y avait ni papillon, ni souris, ni oiseau... Il avait bien essayé de faire un gâteau, mais on lui avait fermement interdit de cuisiner tout seul... pourquoi donc ? Il allait pas faire de catastrophe... juste cuire la farine pour faire le gâteau... ou pas, alors il ferais cuire le chocolat (ben, oui, venant de lui, il s'agit forcement d'un gâteau au chocolat) il n'avait pas trouvé de farine, même pas dans la salle de bain, quel maison déserte il avait son maître...
Et maintenant, le voilà qu'il boudé face à la fenêtre, ne sachant pas quoi offrir à son maître jusqu'à ce... qu'un jeune papillon suicidaire vint se poser sur la fenêtre devant lui. C'est un signe du destin ! Armé de toute sa volonté, il entreprit d'escalader les quelques centimètre de haut qui le séparé de son trophée. Une fois arrivé en haut, manque de chance, mais surtout d'appuis (il s'était posé sur trois centimètre de rebord de fenêtre), il tomba de nouveau par terre, enfin plus bas, et attiré dans l'évié, qui heureusement n'était pas ouvert, mais ne resta pas fermé longtemps. En râlant. On dit toujours que les chats retombent sur leurs pattes, lui il retombe toujours sur ses fesses, tout le monde est différent.
Le papillon s'envola vers d'autre cieux, alors que Takeshi tombait dans l'abysse du lavabo.

Le jeune chat soupira, et rentra bredouille de sa courte chasse, bien qu'il n'était pas sorti, pour lui, escalader un truc aussi dangereux qui mouille ceux qui ose s'approcher de sa grotte, c'était une expédition digne du tour du monde. Il redéfini, plus agilement que précédemment. Pour s'assoir dans un coin de la pièce...

Après avoir longuement réfléchis, Takeshi vint à la conclusion suivante : Les Papillons, souris et oiseaux, se trouvent dehors et non dans la maison de maître.

Armé une nouvelle fois de tout son courage, Plus d'une pair de clé, il entrepris cette fois ci une aventure encore plus palpitante que la première...
Sur la pointe des pieds, il ouvrit silencieusement la porte et se glissa à l'exterieur... en faisant un boucan pas possible, courant de partout heureux de prendre l'air. Alors pourquoi ouvrir et sortir sur la pointe des pieds avec le boucan qu'il fait une fois dehors ? Tout simplement parce qu'il est trop petit sinon pour attendre la poignée de la porte.
A peine avait-il pointé son museau dehors qu'un papillon défila devant lui, se moquant du pauvre chat qui n'avait pas réussi à l'attrapé plutôt...
Vous devinez la suite, il lui court après, et se perd. Pour résumé plus vite, sinon ça va prendre des pages, il court, saute et claque des dents essayant d'attraper l'être volant, sans effort, manque de créer quelques petit accidents de la route en déboulant sans prévenir devant les voitures, manque de renverser quelques passant en prenant agilement appuye sur leurs épaules pour sauté plus haut, que se soit des gamin de cinq ans ou des personnes âgés avec une canne...
En gros, tout ses légers... détail, pour arriver dans une rue qu'il connait pas, le papillon mort entre ses canine, trop tard pour lui demander comment rentre...

Il... rampait sur le bord du trottoir, à quelques centimètre seulement du bord, et quelques pas seulement des voitures qui défilaient comme jamais...
Qu'est ce qu'il faisait ? Il essayé de chassé une souris et guise de cadeau de bienvenue à son maître.


Après le papillon, la souris, et après il chasserais l'oiseau. Il avait posé son papillon sur le trottoir, ayant vu au loin une souris qui à sa vue détalla dans une bouche d'égout. Voulant l'attraper, mais un papillon entre ses canines, c'est pas pratique pour crier l'assaut, il l'avait délicatement déposé au milieux de la rue, ignorant le vent qui l'emporta et les passant qui l'écrasa... Soupirant parce que sa souris avait disparut, et quand même, il n'était pas bête, savait qu'il ne pourrait pas la rattraper là où elle était, il se retourna pour récupérer son être volant, se sera au moins ça à offrir à maître... s'il parvenait à rentrer à la maison un jours.
Mais malheureusement... Le papillon avait disparut.

Il était plus là, plus du tout, même pas une aile ou une antenne.. Et Takeshi était triste... Triste d'avoir perdu le cadeau de son maître et le copain (mort) qu'il venait de rencontrer. Il soupira et fit marcher ses quelques neurones pour trouver une solution.

Il était perdu.
Il n'avait pas de cadeau pour son maître.
Et en plus... il avait atterris devant une boutique louche...

Devant lui, il y avait une boutique, puisque des gens entrait et sortaient, très peu de gens, et surtout le genre de personne qui fait peur aux enfants. Enfin pas tous. Mais la plupart.
Il resta quelques minutes devant à regarder les entrés, puis, ne pouvant pas voir intérieurs, les vitre étant tintés, il s'approcha et posa son visage contre la vitre, s'écrasant à moitié le nez, et regarda à l'intérieur. La première chose qu'il remarqua, ce n'est pas les étagères toutes bien aligné, ni les objets bizarre qui était dessus... Mais le regard des clients et employé à intérieurs qui le regardaient, surement se demandant ce qu'un gamin à oreille de chat venait s'écraser contre la vitre...

Il recula, surpris et tomba sur ses fesses, avant de se diriger, vers la porte...
D'un pas sur !
La tête haute !
Les oreilles dressé !

Et entra timidement...
Doucement et le plus discrètement possible, il ouvrit la porte de quelques centimètres, et se glissa silencieusement dans le "sex-shop" L'entré était réussi, discrète ! Il pourrais bientôt aller cambrioler la banque des état uni, il avait son diplôme au moins... Ou, du moins... jusqu'à ce qu'il s'écrase bruyamment par terre, trébuchant sur une marche qu'il n'avait pas vu, s'étalant dans la boutique de tout son long accompagné d'un boucan pas possible.

Il se releva, tout gêné, une fois de plus, il a fallu qu'il se fasse remarquer...

Il ne savait pas pourquoi exactement il était entré ici, voulant sans doute demander son chemin, ou acheter un cadeau à son maître... oui, c'est ça, il allait trouver un joli cadeau qui ferais plaisir à son maître pour lui offrir.

Il se dirigea vers un monsieur pour demander des "renseignements" trottant jusqu'à lui. Il était accompagné de deux femmes, portant des paquets, d'ailleurs le jeune neko de se gêna pas pour jeter un coup d'œil dedans avant d'être fusillé du regard par celle qui porter le sac.
Il baissa les oreilles, et se dirigea vers le monsieur qui regardait les étagères apparemment, et lui tira le bout de sa veste, pour attirer l'attention vers lui. Avec une petit voie pas sur de lui, il s'adressa à l'homme comme s'il le connaissait depuis des années...

    -Dit ! monsieur, tu peux aider Take ? Il veut prendre un cadeau pour son maître mais il sait pas quoi prendre... et maître ressemble assez au monsieur, il aiment les même choses non ?


Il baissa les oreilles et s'accrochant à la veste se mit sur la pointes de pieds pour essayer de regarder ce qu'il y avait plus haut sur les étagères.

    -Et monsieur regard quoi ? c'est bien ? Maître va aimer ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 204

Age : 28

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : Ma douce épée si belle si gentille *w* eh?

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 17/11/2010


MessageSujet: Re: Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~ Jeu 25 Nov - 0:40



Il ne faisait ni bon ni mauvais depuis ce matin, mais le temps n'était pas là pour montrer un véritable et beau soleil. En réalité l'on pouvait dire qu'il s'était absenté, laissant les nuages seuls dans le ciel, ce ciel de gris poncé dont il avait horreur, car, bien évidemment, ce genre de temps le rendait de mauvaise humeur. Assis sur ce fauteuil aux coussins rouges et en velours, bordés de bois doré et de clous du même genre, le jeune frère avait la joue posée sur son poing, le coude sur l'accoudoir. Depuis des heures déjà qu'il restait là à ne rien faire, à ne rien pouvoir se mettre sous la dent et à ne rien avoir envie de faire sans s'énerver. Il était vrai que dans ce genre de situation, le mieux était de sortir, et en plus de cela à la chasse aux nekos, mais aujourd'hui il n'y avait rien, pas même une chasse qui puisse le divertir.
Seul chez lui, son grand frère parti pour la Chine pendant quelques jours, il se demandait encore comment il allait se débrouiller pour éviter de trop rester au chaumage. Enfin, le plus important surtout était de trouver une activité, quoiqu'elle fusse, et aussi longtemps qu'il le pouvait de façon à ne pas voir ce maudit temps passer au goutte à goutte et sous ses yeux. Les jambes croisées, il restait là à regarder le vide de ce salon trop grand pour lui qui avait le don de l'exaspérer lorsqu'il était vide: et s'il s'achetait un neko? À cette idée, il fronça les sourcils et ferma les yeux en grognant. Non, jamais. Les nekos étaient plus que des charges, ils étaient des poids que l'on ne pouvait détacher, et ce, à vie. Pour lui, les nekos ne signifiaient rien, à part une nouvelle bouche à nourrir et en plus de cela quelqu'un de plus à dresser et à inculquer dans les bonnes manières: que de choses à faire! Enfin, il est vrai que lorsque les activités manquaient cela était vraiment pratique, mais prendre un neko était comme prendre un bébé ou un petit chiot: il fallait le fouetter lorsque cela était nécessaire car ils faisaient souvent des bêtises et n'écoutaient parfois pas du tout les ordres. S'il pensait cela, c'était souvent en partie à cause de tous ces maîtres qu'il avait vu passé dans la boutique à force de déposer les nekos, et tout le travail qu'ils avaient à faire rien qu'en regardant la façon dont ils les traitaient mais également comme ces animaux se comportaient vis-à-vis d'eux.
Il expira, grommela, avant de hurler:

-HANNAH?!!


Il n'y eu que quelques secondes avant que la porte s'ouvre à grande vitesse et qu'une femme, grande, aux cheveux blancs et longs, vêtue de ce vêtement de soubrette mais bien plus longue, n'arrive rapidement en venant à ses pieds, le regard baissé:

-Oui, monsieur?...
dit-elle d'une voix à peine audible, ayant crainte de cet homme qui était pour elle quelqu'un de bien autoritaire, de bien trop effrayant, mais avec qui elle vivait depuis bien longtemps.

-N'étais-tu pas censée me divertir? Me trouver quelque chose à faire?
Demanda-t-il avec calme, le regard froid posé sur elle et sa petitesse, agenouillée devant lui.

-Monsieur... je...


La claque partit violemment sur la joue de la jeune femme, celle-ci tomba alors en arrière, sur les fesses, un bras tenant son corps de façon à ne pas tomber totalement. Le maître des lieux se mit à quatre pattes sur elle, lui prit les cheveux pour l'approcher de son visage:

-Qu'est-ce que tu fous?! Espèce d'incapable! Sans Charles, mes journées sont affreuses, affreuses, AFFREUSES!! Alors dépêche-toi de trouver quelque chose ou je te jure que tu n'es plus de ce monde!!


-Ou...Oui monsieur...
répondit-elle d'une voix à peine audible encore, la joue rougie, le bras contre sa poitrine comme pour espérer une quelconque protection.
Le jeune homme la lâcha aussi violemment qu'il l'avait fait en la frappant, et lui donna un coup de pied au ventre.

-Grouille-toi!!

Elle se leva rapidement, s'inclina, et partit avec la même vitesse chercher quelque chose qui pourrait le divertir. En attendant, le jeune Charles se dirigea vers la fenêtre, l'une de ces grandes fenêtres qui éclairaient totalement le grand salon, regardant dehors avec une certaine lassitude: et s'il sortait? Ici, même Hannah n'arriverait pas à le divertir, et même s'il la violait elle ne dirait rien, ça ne deviendrait pas drôle... enfin, cela ne s'appellerait plus du viol. Lorsque Hannah revient pourtant, elle s'inclina sans rien dans les mains, le regard baissé:

-Tu n'as rien trouvé j'imagine...
dit-il en la regardant, s'apprêtant à lui lancer la statue en bronze qui était à côté de lui sur son visage.

-Si... et je pense que cela plaira à monsieur.


Charles baissa son bras et la scruta, plissant les yeux.

-Dis-moi.


-Il y a peut-être un endroit qui plaira à monsieur...




♥◜◝♥♥◜◝♥



C'est comme cela que lorsqu'il se retrouva vite devant la boutique où Hannah l'avait emmené, il y entra sans demander son reste. Il était vrai qu'il y avait peu de choses qui l'amusait, mais le sujet du sexe et ses petites anecdotes festives était ce qui pouvait le changer un peu, lui faire penser à autre chose te même de le rendre de bonne humeur. Hannah fut d'ailleurs soulagée qu'il soit d'assez bonne humeur, le sourire reprenant légèrement sur son visage.
Il était donc entré dans un bond, et le vendeur, qui le reconnaissait -oui, il était déjà venu, mais les précisions plus tard-, vint le voir avec un grand sourire, ravit de le revoir car cela faisait peut-être assez longtemps qu'il n'était pas revenu.

-Lord Grey!! Quel plaisir que de vous revoir, vous nous avez manqué!


-J'étais beaucoup trop occupé. Aujourd'hui je m'ennuie, donc je viens voir ce qu'il y a dans ta boutique.


-Vous êtes tombé à pic, il y a là énormément de nouvelles choses! Que cherchez-vous précisément?


Oui, la question se posait: que voulait-il vraiment? À part à Hannah -avec qui il ne ferait rien pour le moment parce qu'elle l'exaspérait-, il n'avait pas vraiment quelqu'un, ni même un neko pour se défouler en réalité... il fit la moue. Bah, il s'excitera sur Hannah, mais pas pour la même chose!

-Je veux des objets bien effrayants. En premier lieu, un fouet. Et puis, tout ce que vous pouvez qui est tranchant ou qui fait mal.


Le vendeur sourit. Ce n'était pas la première fois que le jeune Lord demandait de telles choses, et c'était même le meilleur des clients, c'est pour cela qu'il l'invita à le suivre, lui-même suivit de ses deux servantes Hannah et Syska.

-Vous avez toutes ces étagères, et si vous souhaitez plus je peux même aller vous en chercher dans la réserve, rien que pour vous!

-Bien sûr. Et tout de suite. Hannah, va chercher.

Hannah courba l'échine et suivit le vendeur pour aller chercher les articles, alors que le petit prince s'amusa à regarder les objets de l'étagère. Des fouets de toute taille, grands, petits... des menottes de toutes les couleurs, de toutes les formes avec toutes les décorations différentes... des attache-jambes, des attache-pieds et des laisses... il y avait là en gros le grand rayon du sadomasochisme qu'il aimait par-dessus tout. Oui, Charles était un sadique des plus réputé. Il aimait la souffrance se lire dans le visage des autres, il aimait dominer, et il n'y avait pas mieux que les colliers et les laisses pour montrer autant de ferveur. Tous ces objets étaient ceux qu'ils venaient de sortir, alors il décida de tout prendre. Mandant à Syska, cette dernière se dépêcha de mettre tout dans le grand panier sans se poser de question s'il savait au moins ce qu'il prenait. Chaque article du rayon, quel qu'il soit, se retrouva rapidement dans les sacs, alors que la jeune Syska commençait déjà à trembler sous le poids, avant que Hannah n'arrive avec un petit sac et ne l'aide avec ses affaires. Les deux femmes se retrouvaient très vite à tenir longuement ces sacs, mais les plaintes n'étaient jamais autorisées, et surtout pas auprès du Lord Grey.
Alors qu'il avait déjà tout trouvé et était satisfait, prêt à partir, le regard du jeune homme s'arrêta net devant un objet assez intriguant qui le figea sur place. Les deux femmes manquèrent de tomber, mais s'arrêtèrent brusquement derrière lui. Que regardait-il? Elles rivèrent leurs yeux sur l'objet en question et la petite Syska en rougit, détournant le regard. Au même moment, le Lord sentit sa veste se tirer plusieurs fois et une petite voix l'interpeler.

-Dit ! monsieur, tu peux aider Take ? Il veut prendre un cadeau pour son maître mais il sait pas quoi prendre... et maître ressemble assez au monsieur, il aiment les même choses non ?

Charles le regarda: un neko?! Qu'est-ce qu'il faisait là? Et puis, de quelle manière se permettait-il de venir se cramponner à lui et oser lui parler de la sorte? En voyant la petitesse du neko ainsi qu'en écoutant sa façon de parler, il se dit que finalement se devait être un de ces nekos tout jeune, ayant déjà un maître mais n'ayant jamais été dressé... haaa les maîtres! En réalité ce sont eux que l'on devrait blâmer!

-Et monsieur regard quoi ? c'est bien ? Maître va aimer ?


Le regarde bizarrement:

-Ton Maître? Donc tu as un maître...
-a voix basse- je me disais bien... Hannah, Syska, tout dans la voiture.

-Bien maître! Dirent-elles ensemble avant de partir avec les affaires dans la drôle de calèche dehors.

Il se retourna vers le neko:

-Ton Maître est donc ce genre de personne... si tu as envie de lui offrir quelque chose de ce genre, il vaut mieux que tu t'adresses à...

Il s'arrêta net.

-Mais pourquoi je parle aussi gentiment à un de ces animaux moi?!

Il le dévisagea de nouveau, haussant un sourcil:

-Comment t'appelles-tu toi? Qu'est-ce que tu fais ici tout seul sans ton maître?

Il prit alors le carnet dans sa veste et commença à chercher s'il connaissait ce neko ou au moins le nom de son maître...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 388

Age : 23

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 22/05/2010


MessageSujet: Re: Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~ Jeu 25 Nov - 12:17

Le jeune neko regarda attentivement le monsieur, attendant sa réponse, mais elle ne fut pas celle qu'il espérait.
    -Ton Maître est donc ce genre de personne... si tu as envie de lui offrir quelque chose de ce genre, il vaut mieux que tu t'adresses à... Mais pourquoi je parle aussi gentiment à un de ces animaux moi?! Comment t'appelles-tu toi? Qu'est-ce que tu fais ici tout seul sans ton maître?

Il allait quand même joyeusement lui répondre quant l'homme intéressa à son carnet plutôt qu'au neko... Déçu, il baissa les oreilles et attendit quelques longues seconde avant de soupirer. Monsieur voulait pas l'aider alors Take trouverait tout seul, comme un grand neko. Rapidement, il donna un coup le plus fort possible dans le tibia du monsieur et s'en alla le laissant sur place, pas sur qu'il ai senti son coup mais c'est pas grave.

Il parcourait les rayons à la recherche de quelque chose de joli pour son maître, mais il avait beau se mettre sur la pointes des pieds, sauter... il n'arrivait qu'à voir le peu de chose qui se trouvait à sa hauteur. C'est un peu normal en même temps, ce genre de magasin n'est pas spécialement fait pour les jeunes enfants tel que lui. Mais quand même ils auraient pu prévoir des escabeaux pour les plus petits... Ça l'énervait de ne pas pouvoir choisir un cadeau pour maître s'il ne voyait pas ce qu'il y avait, mais ce n'est pas pour ça qu'il allait abandonner.

Il allait refaire une tentative, plus loin, un monsieur avait l'air de réfléchir devant des étagères où de nombreux flacons étaient aligné les uns à coté des autres, tous étant presque identiques. Le jeune chat s'approcha de l'humain, les oreilles basses, et comme pour la première fois, espérant une aide pour trouver un cadeau, il tira sur un bout de la veste pour attiré son attention vers lui. L'homme surpris baissa les yeux, le regardant de haut ce qui fit légèrement trembler Takeshi, mais il n'allait pas reculer. Il prit doucement la parole, demandant d'une petite voie qu'il voulait un peu d'aide pour trouver un cadeau à offrir à son maître, et le regard de l'homme s'adoucit et au contraire, se mit rapidement à briller d'une lueurs pas très saine que l'innocent petit minou ne perçu pas.
    - Heu... monsieur veut bien aider Take à trouver un cadeau pour maître ...? en échange Take lui donne une souris... Légèrement intimidé par le regard que l'homme lui lançait, il baissa encore plus ses oreilles, attendant une réponse...

    - Hum..? Tu veux que je t'aide à trouver un cadeau pour ton maître ? c'est ça ? Dans cette boutique ?

Takeshi hocha doucement la tête, ses yeux brillant avec un peu d'espoir d'être aidé et de faire plaisir à son maître. L'homme s'accroupit pour être à la hauteur du chat, lui souriant et approcha la main de son visage, par réflexe, le jeune minou baissa les oreilles, l'homme lui faisait un peu plus peur que le premier, mais ne senti qu'une petite caresse sur sa tête. Finalement il faisait pas si peur que ça cet homme, il était gentil...

Takeshi émis un petit ronronnement joyeux pendant que l'homme le prit dans ses bras, où plutôt le porta d'un bras seulement. Suspendu dans le vide, le chaton était maintenant à la hauteur des étagères et remuait joyeusement sa queue dans le vide. Posant ses mains sur les épaule du gentil monsieur pour prendre appuis et pas tomber, il examina soigneusement tous les flacons qu'il y avait devant lui.
    - Alors chaton, tu cherches quel genre de cadeau ? comme ça ? dit-il en lui posant dans ses mains un petit flacons a l'emballage rose.

    - Gneuh ? c'est quoi ? maître va aimer tu crois ?

    - Oui petit minou, je peux te garantir à cent pour cent que tout les maîtres sans exceptions aiment ça.

    - Alors je veux ça pour maître ! Lui répondis Takeshi en serrant contre lui le petit cadeau.


Ronronnant sur les épaules de l'homme qui l'avait aidé à trouver son cadeau, il regardait avec attention le petit flacon, et le maniait comme s'il contenait son maître lui même. Pour lui, ce cadeau lui était tellement précieux, jamais il ne voudrait l'abandonner. Pendant un instant, il vit l'homme qui n'a pas voulu l'aider au font d'une allé, et lui tourna le tête d'un air boudeur...

Ayant un petit chat perché sur ses épaules, l'homme continua sans faire trop attention au neko, ses petits achat, mettant dans son panier un peu plus que ce qu'il l'espérait en partant de chez lui, mais maintenant il avait trouvé une autre personne à qui faire des cadeaux, et il voulait lui faire le plus plaisir à lui aussi.
Pendant ce temps, bien tranquillement installé, Takeshi essayait de décrypter ce qu'il y avait écrit en grosse lettre sur son cadeau, il ne savait même pas ce que c'était.
A-P-H-R-O-D-I-S-I-A-Q-U-E
Il baissa les oreilles, qu'est ce que c'était que ça ? Il n'en avait jamais entendu parler, et il n'était pas sur que son maître aimerait ce truc, bien que c'était joli quand même... Il baissa la tête et appela l'homme en lui tapotant dessus. Il sourit et le descendit gentiment des ses épaules, avant de s'accroupir pour être à sa hauteur encore une fois et lui caresser la tête.
    - Oui, quoi mon chaton ?

    - Gneuh... je veux un cadeau pour maître, mais je sais pas ce que c'est... ce... cet Aperodiciake... demanda-t-il en baissant les oreilles.

    - Un aphrodisiaque, C'est une potion très efficace qui rend heureux celui qui en bois. Il lui sourit se leva et le prit par la main se dirigeant vers la caisse pour payer ses achats. Aller viens chaton, je pais ça et tu pourras l'offrir à ton maître.

Takeshi lui sourit, il était très content de pouvoir offrir quelque chose qui rendra son maître heureux. L'homme lui prit quelques secondes son cadeaux des mains, mais le chaton ne le lâcha pas du regard pour autant, criant parfois un "ATTENTION ! c'est pour maître faut faire attention è.é " qui surpris le peu de gens qui se trouvait autour. Dès qu'il eu payé, l'homme le rendis à Take, lui demandant de l'attendre et qu'il le ramènerait chez son maître. Et en bon petit neko qu'il ai, c'est ce qu'il fit... ou du moins, pendant un court instant.

Surexcité d'avoir un suuuuper cadeau pour maître, il courrait de partout dans le boutique, dérangeant et bousculant quelques personnes du genre pas très fréquentable, pour montrer sa bon humeur... jusqu'à ce qu'il entre en collision avec une étagère.

Il fallait s'y attendre, ce neko ne tient pas en place plus de deux secondes. Courant et trottant comme un petit fou, il n'avait pas vu qu'il se rapprochait à grande vitesse qu'une étagère avec aussi des flacons et des petits pots, mais différents de son cadeaux. Et bien sur, il ne s'était pas arrêté à temps pour éviter d'y rentrer dedans, faisant tomber la plupart des objets qui se trouvaient dessus. Certains rebondir sur la tête du neko, qui râlait, et d'autre s'étaient ouverts dans la chute, déversant quand même le contenu sur le minou.

Il se trouvait donc tout trempé, recouvert d'une liquide un peu gluant et transparents, sans gout spécial lorsqu'il lécha ses lèvres, mais avec son petit tee-shirt blanc qui commençait à lui coller à la peau, et à devenir peu à peu transparent du fait qu'il soient mouillé, laissant apparaitre les petits tétons roses du jeune neko si innocent.

Il était donc là, à quatre patte, recouvert de lubrifiant, à chercher parmi tout les flacons, le sien avec écrit en toute lettre APHRODISIAQUE. Il n'avait pas remarqué sa tenu, et continuait désespérément à chercher, au bord des larmes d'avoir perdu son cadeau. Il leva la tête, les yeux mouillé du liquide mais aussi de ses petites larmes, triste de ne pas retrouver son cadeau. Devant lui, il y avait le premier homme qu'il avait rencontré dans la boutique, et qui ne faisait même pas semblant de l'aider à chercher.

L'homme qui l'avait adopté de temps de son expédition dans la boutique, arriva, en râlant intérieurement contre le neko et extérieurement qu'il allait bien sur rembourser les dégâts qu'avait causé le chat. Il s'approcha doucement du neko, observant lui même ce qu'il allait devoir rembourser, mais le prix pour avoir le petit corps du chat était bien bas, ignorant, ou plutôt fit semblant d'ignorer l'état physique du neko, il le prit dans ses bras, lui pinçant "accidentellement" un téton en voulant le prendre. Le petit chat surpris, rougis discrètement et silencieusement, pendant que l'homme donner quelques billets au vendeur.

    - Aller viens minou, je te ramène chez toi, tu as assez fait de dégâts...

    - M-m-mais... Take n'as pas retrouver le cadeau de maître... Lui répondit-il en regardant par dessus l'épaule du monsieur, les personnes en train de nettoyer le sol et enlever les produits abimés du rayons, au bord des larmes en voyant son cadeau s'éloigner...

    - Ne t'inquiète pas chaton, si tu veux on passe chez moi, j'en ai aussi, et exactement le même, et si tu veux tu pourras même l'essayer pour vérifier s'il marche Dit-il, essayant de le réconforter, avec un grand sourire, en fait, il venait de trouver une excuse pour ramener le chat chez lui sans qu'il ne se doute de rien...

Soudain, Takeshi sursauta, il aperçu au loin un petit flacon rose, ressemblant étrangement à SON flacon. Agilement, il sauta des bras du monsieur, manquant de trébucher à sa réception sur le sol étant glissant sous ses pattes et courra de toute ses forces vers son flacon qui se trouvait au pied d'un homme... Il prit son trésors dans sa course en se baissant, mais en pu freiner à temps avant de rentrer encore dans quelque chose... ou cette fois plutôt quelqu'un.

Takeshi baissa les oreilles, il venait d'être entré en collision avec l'homme qui n'avait pas voulu l'aider quelques minutes plus tôt. En plus de lui avoir donner un coup de pied dans le tibia, tiré la langue, maintenant voilà qu'il se cognait à lui et avait taché son pantalon du lubrifiant qui recouvrait encore le neko. Honteux de l'avoir encore déranger, il afficha une mine soumise en reculant petit à petit, son précieux flacon entre ses mains...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 204

Age : 28

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Sort avec : Ma douce épée si belle si gentille *w* eh?

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 17/11/2010


MessageSujet: Re: Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~ Ven 26 Nov - 11:39



Charles s'apprêtait à entendre son nom et ainsi que celui de son maître pour les trouver dans son carnet tout spécial, lorsqu'un coup heurta son tibia. Il releva brusquement le visage: le neko lui avait déjà tourné la tête et s'en allait en quête de ce qu'il souhaitait. Charles le dévisagea un bon moment. En plus d'être un neko très étrange -mais avouons-le, très esthétique-, il avait l'impression qu'il était le summum de l'innocence. Ce neko, à coup sûr ne se rendait peut-être pas compte de ce qu'il faisait, et c'était bien la première fois qu'il voyait un de ces objets agir de la sorte ou presque. Il le regardait encore, la légère douleur causée par le coup donné -sûrement avec le pied- ayant déjà disparue, vérifiant si son maître n'était pas finalement dans la salle. Pendant un bon moment il analysa en silence le petit être, qui, malencontreusement, se retrouva à tirer la veste d'un autre que Charles reconnut tout de suite. Il se tourna vers les étagères, faisant semblant de regarder les articles, mais du coin de l'oeil il surveillait ce "monsieur" que le neko était en train de gentiment mander son aide. La lueur des yeux qui se dégageaient de cette personne intrigua le chasseur de nekos qui, rapidement et avec toute l'efficacité qu'il pouvait donner, il rouvrit son carnet à la page des maîtres pour voir si la photo s'y trouvait.
Aucun doute, c'était bien lui. Il fronça donc les sourcils, faisant un peu la moue: il ne l'avait pas déjà arrêté il y a quelques temps de cela pour viol de nekos appartenant à d'autres maîtres. Charles leva un sourcil: et s'il allait récidiver? Encore un qu'il clouerait sous les barreaux pendant quelques temps. Il attendit cependant, car, comme tout chasseur qu'il soit, il ne se devait d'agir que lorsque l'action de sa proie se faisait douteuse. Il ne se gêna même pas pour prendre en main l'article qui était devant lui et qui avait fait rougir Syska, une petite balançoire assez pratique qu'il n'hésiterait pas à tester sur Hannah peut-être. Lorsque cette dernière revint, il lui tendit l'objet:

-Tiens, prends ça tu as oublié.


-Veuillez m'excusez, monsieur
. Dit-elle simplement en prenant le paquet le mettant dans le sac alors que Charles prenait déjà un autre objet, celui-là bien plus explicite puisqu'il s'agissait d'une tapette noire en cuir avec un coeur comme décoration.

Le sourire en coin de lèvres que fit le frère cadet des Grey exprima clairement son intention, mais il n'agit toujours pas, tapant l'extrémité de l'objet sur la paume de son autre main. Il aimait bien lorsque les journées étaient fructueuses et surtout lorsqu'elles comportaient quelque chose d'assez intriguant et qui pouvait le tirer de cet ennui mortel avec lequel il sommeillait parfois longtemps. Il continuait à taper avec l'objet sur sa main lorsque le vendeur vint à lui avec un grand sourire:

-Êtes-vous satisfait?


Charles fit la moue et étira ses lèvres dans un sourire significatif, qui, pourtant, s'effaça en quelques secondes, pour le fixer de ses yeux d'un violet-mauve assez troublant:

-Ce n'est pas encore assez. J'ai besoin d'autre chose.


Le vendeur écarquilla les yeux: ce client était vraiment le meilleur! En à peine quelques minutes il allait faire le bénéfice de deux mois du magasin. Il sourit, les mains collés l'une contre l'autre, attendant sa réponse avec impatience:

-Tout ce que vous voudrez!


-Hm... tout ce que je veux...
dit-il en réfléchissant, ou en tout cas faisant mine de réfléchir, le regard posé sur l'homme qui avait déjà prit le neko dans ses bras et lui donnait en main le flacon d'aphrodisiaque. À cette vue, il fronça les sourcils, bien plus impliqué à présent, dans le sens où il était sûr que tout cela finirait mal s'il laissait ce neko partir.

-Je veux que vous me prépariez une salle spéciale à l'arrière boutique. Avec tous les objets que j'ai acheté. Et bien disposé!

Le vendeur écarquilla les yeux, n'y croyant presque pas:

-Vous voulez les tester?


-En quelque sorte.

-C'est avec plaisir, je vous prépare tout cela dans l'immédiat!

Il manda à d'autres employés de la boutique de l'aider et beaucoup d'articles achetés se retrouvèrent à être bien disposés dans l'arrière boutique, une salle assez spécial bien conçue pour le client et ses tests. Charles n'était pas vraiment du genre à faire ce genre de choses, et plutôt même cela le lassait, mais il y avait une chose qu'il aimait par-dessus tout et dont il ne pouvait s'en empêcher: c'était de faire souffrir les autres, et surtout sans oublier les maîtres irrespectueux (il ne se sent pas concerné). Même l'air boudeur que lui tendit le neko ne défit pas ce sourire en coin de lèvres qui présageait d'assez bonnes choses pour cet homme qu'il avait réussi une nouvelle fois à attraper. Pas une seule seconde sa surveillance ne défaillit, et même Hannah scrutait ses moindres faits et gestes, ayant compris ce que son maître vérifiait depuis un bon moment.
Il alla du côté des objets peu délicats -les gods en somme- et fit semblant de les scruter, mais en réalité ses yeux ne voyaient que l'homme qui payait déjà les objets en main. Rien que de voir ce pervers agir de la sorte lui fit froncer les sourcils, l'énervant plus que tout: si au moins il s'achetait un neko rien que pour ça! Mais non, monsieur va voir chez les autres! Saleté! En tout cas c'était ce qu'il pensait alors que sa main gardait toujours la tapette, l'autre s'aventurant -par mégarde- dans les gods de façon à ne pas faire douter de sa surveillance.
Pourtant au premier abord, ce ne fut pas l'homme à commettre tout de suite une faute, mais le neko qui, surexcité, avait commencé à courir de toute part et se retrouva bien vite parterre après avoir heurté une étagère: l'étagère des lubrifiants et autres aphrodisiaques. On aurait peut-être pu voir une goutte d'eau sur la tempe de Charles, mais comme tout client il resta assez silencieux – ou du moins plus silencieux que les autres-, s'étant retourné de façon à voir les dégâts.
C'était un carnage du tout premier ordre: énormément de flacons étaient tombés de l'étagère et la plupart s'étaient ouverts -sur le neko en plus ou à ses côtés- pour la plus grande inquiétude de l'homme qu'il surveillait depuis tout à l'heure. Il était vrai que ce dernier venait d'avoir très peu de chance, mais c'était bien fait pour lui... Charles s'en amusa, mais lorsqu'il vit l'état du neko il se demandait s'il n'y avait pas quelque chose qui pourrait accentuer son envie de le prendre. Il scruta l'homme en question qui, en voyant cette bouille trempée -que Grey avouait une nouvelle fois assez mignon dans cette position- et qui laissait paraître ses tétons à travers son t-shirt transparent mais qui ne se rendait même pas compte de l'importance de sa situation qui anima bien des pervers se trouvant dans la salle.
Mettant la main sous le menton, il analysa le neko avec un sourire: c'était pour ainsi dire la parfaite innocence n'est-il pas? Il était assez surpris de voir un de ces objets dans une telle situation sans qu'il n'ait à se poser de questions là-dessus: cela existait-il donc vraiment?...
L'homme surveillé râla comme il s'y attendait, mais il le laissa faire pour voir comment il réagirait. Même ses paroles au début lui paraissaient assez étranges, et lorsqu'il entendit ensuite le neko se plaindre de n'avoir pas ce qu'il voulait, il se demandait comment réagirait l'autre. Comme il s'y attendait encore une fois, l'homme profita de l'occasion pour lui proposer de le ramener chez lui, une fois avoir pincé discrètement ce téton -qui pourtant ne lui échappa pas- , ayant à coup sûr l'intention de se l'approprier. Aaah les maîtres! Tous à blâmer!
Mais contre toute attente, c'est le neko qui surpris bien plus le Lord que l'homme en question. Il sauta de ses bras pour aller chercher ce qu'il voulait, alors que l'homme se sentit déjà déçu de l'avoir laissé s'en aller. La cause: un flacon qui ressemblait à celui qu'il avait auparavant mais qui avait été littéralement brisé dans sa chute. Où était ce flacon allez-vous me dire? Eh bien justement à ses propres pieds, car Charles n'avait pas remarqué que lorsque l'étagère avait laissé tombé tous les flacons différents et de toutes sortes, beaucoup avaient roulé sur le sol, et beaucoup se retrouvaient éparpillés dans un périmètre d'un mètre au moins, l'un des champs d'action du jeune homme qui se contenta de suivre, pourtant, l'homme qu'il surveillait depuis tout à l'heure du regard. Il n'avait plus alors le regard rivé sur le neko, mais sur l'homme qui essayait de comprendre où il était passé.
C'est alors qu'un heurt s'aventura contre sa jambe une nouvelle fois, comme si cela avait été une grosse coïncidence ou plutôt le sort du destin que cette chose, cette toute petite chose se cogne une nouvelle fois contre lui. Il baissa le regard sans baisser la tête: c'était encore le neko de tout à l'heure qui, en plus de l'avoir heurté, venait de salir son pantalon blanc, l'immergeant en partie dans le lubrifiant. En réalité, même si le petit chat reculait avec cette mine qui signifiait très bien qu'il ne voulait pas l'affronter, l'attention de Charles ne se portait pas vraiment dessus. Son regard se dirigea une nouvelle fois sur l'homme qui s'approcha de lui avec un air assez gêné, d'autant plus que Charles avait la prestance, l'aura noire et surtout et par-dessus tout cette tapette noire en cuir avec un trou dessus en forme de coeur qui laissait signifier qu'il attendait quelque chose d'assez important.

-Excusez-moi, il vous a dérangé! Je m'en occupe tout de suite!
Dit-il gêné, à vrai dire il est assez perturbant et cause beaucoup de dégâts, mais si vous voulez je vous paie vot..

Ses mains s'étaient tendues sur le neko pour le prendre, mais dans un mouvement assez rapide que personne ne comprit tout de suite, Charles posa sa main sur l'arrière de la tête du neko pour l'emmener contre sa jambe, l'épée vivement sortie et pointant son front, alors que Hannah avait subitement disparu derrière lui et l'avait attrapé par les deux bras pour le bloquer.
Un silence, puis un brouhaha de murmures envahit la première salle, alors que le vendeur arrivait de l'arrière boutique:

-Lord Grey?!
S'exclama-t-il en le voyant, le fleuret sortit en avant et collant le neko contre lui – pour la première fois de sa vie peut-être- . Que se passe-t-il?!

-Cet homme a été arrêté plusieurs fois pour certaines choses. Veuillez l'emmener dans l'arrière salle.

Le vendeur, qui n'y croyait presque pas, s'exécuta alors que l'homme râlait de tout son être. Contrairement à ce qu'il pensait, Hannah avait une force inouïe, et face à cette femme il n'arrivait pas à se défaire. Celle-ci, tout aussi froide que son maître, l'emmena dans la pièce avec le vendeur avant que Charles ne dépose son regard sur le neko:

-Tu as causé de sacrés dégâts toi...


Bien que le neko ait peur, il n'hésita pas à le scruter, mais ne se baissant aucunement pour l'avoir à sa taille, car, bien évidemment, Charles n'était pas quelqu'un qui s'abaissait à un neko. Il lui prit pourtant le flacon des mains et le regarda un instant, avant de scruter lequel objet:

-Aphrodisiaque?...


Il haussa un sourcil en posant ses iris sur cet objet assez particulier:

-Ton maître n'aura peut-être pas besoin de ce genre de choses... enfin, si c'est pour lui faire plaisir.

Il lui rendit l'objet.

-Fais attention, il peut se casser. Par ailleurs, tu es dans un état pitoyable, hors de question que ton maître te voie de la sorte! Viens.

Il le prit dans ses bras, sans faire attention à son costume qui se salit bien vite avec tout ce lubrifiant, le tenant bien de façon à ce qu'il ne glisse pas de ses bras. Il manda à l'un des employés de l'emmener dans les toilettes, ce qu'il fit, et il se retrouva donc dans la salle -assez grande étrangement- , posant le neko assis sur la table autour du lavabo, pour prendre un mouchoir en tissu de sa veste intérieur. Ce mouchoir était en dentelle et même était orné de décorations assez riches, qui prouvaient la qualité de vie du Lord, qui, pourtant, n'en fit pas grand cas alors qu'habituellement il se serait mis à râler pour cela.
Il passa le mouchoir dans l'eau, puis l'appliqua sur le visage du neko pour lui enlever la couche de lubrifiant sur sa peau, soupirant devant autant d'innocence et de naïveté. Il ne se rendait vraiment pas compte de l'importance de son désastre? Il enleva alors ses gants en voyant l'état total du neko: il devait entièrement le nettoyer, ce n'était pas possible de le laisser ainsi! Que penserait son maître en le voyant?...
Syska était revenue quelques minutes, ouvrant la porte des toilettes:

-Monsieur?


-Emmène ma chemise de rechange.


-Bien monsieur.
Et elle repartit en fermant la porte.

Charles ne retroussa même pas ses manches, mais c'était bien la première fois qu'il montrait ses mains fines en dehors de chez lui. Il enleva les vêtements du neko et les mit de l'autre côté de la table autour du lavabo, et prit de l'eau dans son mouchoir pour pouvoir le passer sur la tête et le torse du neko qui était vraiment trempé.

-Haa si seulement tu aurais pu faire attention! Maintenant je vais devoir punir cet homme et me charger de t'emmener chez ton maître rapidement.

Il râla encore, grognant entre ses lèvres, tout en faisant attention de lui enlever avec soin ce qu'il avait lamentablement fait tombé sur lui.

-Les nekos sont vraiment insupportables...

Syska revint alors avec un sac complet, et pas seulement la chemise. Les gants de toilettes, les serviettes et tout le reste... oui, Charles se déplaçait souvent avec ce genre d'affaire car, pour un homme qui aimait bien se montrer et se montrer bien, il fallait emmener toujours les sacs de secours. Il prit un gant de toilette et y déposa le savon liquide avant de le passer sur la bouille du chat, son torse et ses bras. Il manda à la servante de remplir une bassine d'eau, ce qu'elle fit, puis il lui nettoya les cheveux soigneusement pendant quelque instant. Une fois tout fait, il prit la serviette et le sécha, puis le mit sous le séchoir à main des toilettes pour lui sécher les cheveux, l'ayant posé sur un tapis de façon à ce que ses pieds ne se glacent pas.

-Il ne faudra pas dire à ton maître que tu as fait des bêtises...


Il lui ouvrit sa chemise et la lui mit, cette chemise blanche qui était censée être l'un de ses rechanges. Évidemment, la chemise était bien trop longue et lui tombait presque jusqu'aux chevilles, mais c'était bien mieux que rien. Il envoya Syska prendre un petit manteau dans le magasin d'en face pour le lui mettre sur le dos:

-Voilà. Maintenant, on prépare un peu ton cadeau.


Il emballa son flacon dans du papier doré avec quelques décorations en arabesques brunes dessus, puis y inclut son noeud de papier blanc, avant de le tendre au neko.

-Bon, ça c'est fait...


Et sans qu'il ne demande plus rien, il confia le neko à Syska alors qu'il se dirigea dans la salle de l'arrière boutique pour s'occuper de l'autre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~

Revenir en haut Aller en bas

Aide moi à choisir un cadeau ! ~Cha-chan♥ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Sex shop-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit