Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Féminin

Nombre de messages : 4

Age : 28

Maître(sse) ou Neko? : Maîtresse (L')

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2010


MessageSujet: Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ] Mar 7 Sep - 19:05

C'était une journée comme les autres, égales en tout point, le temps, maussade le matin, offrant un air pur et des plus doux. Le ciel, dégagé et bleu étais ravissant, l'automne aller être indien cette année encore. Il étais pratiquement neuf heure quand le réveille se décida à sonner. Neuf heures, qu'il étais tard ! Enfin pour moi en tout cas il n'étais pas aussi tôt qu'on puisse le penser. Il est vrai que j'ai toujours été matinale. Pourquoi aujourd'hui j'avais eu l'idée de mettre le réveil si tard ! J'avais beaucoup à faire ! Bien plus que monsieur et madame n'importe qui en tout cas. Voilà bientôt trois mois que je ne travaille plus ! Et bien que je soit seule, je doit me nourrir de mes propres moyens. De toute façon même si j' avais tout les moyens du monde je veux travailler. C'est pas le plus difficile des métiers que j'ai choisi. Et pour sûr, je suis mannequin pour toute sortes de vêtements. Vous devez vous rendre un peu compte que ce n'est pas complexe ; bien que parfois on ne pose pas de façon simple.

En avant toute, sortons du lit, pas trop rapidement non plus, passons vers l'interrupteur pour allumer la lumière, certes il était bien plus simple d'aller ouvrir les volets, mais j'avais une fois de plus égaré la télécommande qui me servait à les ouvrir, je me rendais bien compte que je ne faisait aucune économie d'électricité mais bon, cette nouille finirait bien par revenir ! Soit, de toute façon il étais grand temps de passer devant le miroir, les cheveux en pagaille comme chaque matin, la trace de l'oreiller sur le front... J'étais sexy, c'est sûr ! Direction la salle de bain, une bonne douche chaude pour se réveiller, en douceur bien évidemment. Une fois sortie j'étais enfin plus fraîche ! Le regard bien éveillé, le sourire aux lèvre je saisissait la brosse, il ne me restais plus qu'à faire un peu le tris dans les épis, les noeuds qui avait résisté au démêlant. M'avançant devant le dressing j'attrapé une robe noire, bien cintré à la taille avec une grosse ceinture blanche ( pour te faire une idée c'est celle là. ). Il étais au top, dix heures moins le quart, et flûte, j'avais mis beaucoup plus de temps que prévu.

Soit, direction le frigo, un bon verre de lait frais, avec une petite tranche de cake aux fruits confits, un délice ! On jette le verre dans l'évier, on enfile une paire de petite bottines à talon et direction la ville. La ville, oui certes, mais ou trouver un photographe maintenant ? Suivant la grande rue je découvrais avec joie qu'une petite page volante aller me sauver la vie.

Chawdeb Lakhdar, photographe.
Veuillez vous rendre au centre ville pour me rencontrer.

Chiche, un photographe, mais un seul problème, comment atteindre le centre ville en sachant qu'il était dix heures cinq et que le bus venait de partir... Taxis, oui, un taxis, je continuais mon chemin vers une rue ou passer un de ces fameux taxis toutes les dix minutes. Assise sur un banc je patientais les cinq petites minutes avant de foncer sur le premier taxis comme un lion sur son bou de viande.

" Le Centre Ville, Merci. "

Près de quinze bonne minutes passèrent nous frôlions les dix heures et demi, je cherchais enfin l'adresse du jeune photographe avant d'entrer là ou il me semblait bon d'entrer.

"Bonjour, es-ce que je pourrais parler à Monsieur Lakhdar s'il vous plait ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ] Mer 8 Sep - 0:00

    La vie est immuable, et terriblement monotone. Une routine redondante qui ne cessait d'exacerber le jeune égyptien qui ne voyait dans le défilement des saisons, qu'un attentat à sa vie. Alors pour tuer le temps et l'ennui, il veillait, toute la sorgue durant, dans son studio aménagé. Il y classait ses plus beaux clichés, ceux de ses nombreux voyages, ceux de son père adoptif et seul être qui avait sa place dans son estime. Il restait des heures, les iris plongés sur l'aspect solennel et flegmatique qui marquait chacun de ses rictus, chacune de ses oeillades, et il tentait de le comprendre. Ceci semblait impossible, outrepasser cette forteresse d'apathie de laquelle il s'était inspiré pour s'isoler du monde. Le monde, il le haïssait, misanthrope comme jamais, il détestait ces êtres perfides qui suivaient aveuglement la société, une ère corrompue par l'avarice. De plus en plus esseulé, l'entourage restreint de Chawdeb s'inquiétait pour le jeune homme qui ne voyait que peu de gens, si ce n'était ses conquêtes masculines d'un soir, le temps d'une lubie de luxure. Quel quotidien de débauche, il n'avait d'yeux que pour son travail et le stupre, était-il entrain de sombrer ? Les yeux cernés, il s'était une fois de plus endormi sur sa table de développement, ses cheveux d'ocre en pagaille et l'air pataud, il se dirigea machinalement vers la salle de bain aménagée pour y prendre une douche salutaire. Tel un automate, il marcha jusqu'à son bureau en désordre, seulement vêtu d'une serviette opaline, et consulta son agenda. Aucun rendez-vous aujourd'hui, il fallait avouer que le travail manqué cruellement depuis la dernière fois qu'il était passé au tribunal et qu'il était, temporairement, interdit de publication officielle, le temps que son procès ne se termine.

    Qu'allait-il donc bien pouvoir faire aujourd'hui ? Il ne ressentait pas le besoin de rentrer chez lui pour retrouver une antre vide et froide, dans lequel il était seul à vivre depuis que Gabriel était reparti en mission humanitaire. Les derniers Nekos qui avaient séjourné dans sa demeure n'étaient plus là non plus, confiés à une firme protectrice de ces androïdes, solution que Chad avait jugé plus adéquate. Ses doigts s'enchevêtrèrent dans sa crinière, perplexe... Les récents flyers qu'il avait dispersés en ville l'aiderait peut-être, bien qu'il restait un photographe célèbre pour ses photos scandales, il se devait comme tout le monde de travailler s'il voulait manger. Cependant, l'envie de prendre l'air fut plus forte, il s'empressa alors de s'habiller, et une fois sa veste enfilée, retourna ses tiroirs pour retrouver son paquet de cigarettes. Il attrapa habilement une clope et la porta à ses lèvres mutines sans l'allumer, puis sortit du studio. La porte à peine fermée, un phonème cristallin s'éleva dans le corridor. Surpris, le quidam se tourna en direction de cette voix, et tomba nez à nez avec une demoiselle. Dans un réflexe certain, ses calots roulèrent de part et d'autre de l'anatomie de la jeune femme, un peu surpris par ce physique, il fallait le dire, attrayant. Malgré ses airs suaves, elle ne restait pas moins une fille d'Eve, et particulièrement charmante ou non, elle ne serait pas épargnée des foudres de Chad. Celui-ci se fit naturellement impassible, puis se désintéressa de son interlocutrice le temps de chercher un briquet dans son manteau.


    " Cela dépend. Qu'est ce que vous lui voulez à Lakhdar ? "

    Recherches infructueuses, Chad fut contraint de comprendre qu'il avait omis son briquet à l'intérieur. Il soupira longuement, avant de poser ses prunelles céruléennes sur la jeune femme afin de l'examiner sans retenu. Il ne se souvenait pas d'elle, il était certain de ne l'avoir jamais rencontrée auparavant. Peut-être était-elle l'une de ces avocates de la défense qui venait lui porter de nouvelles accusations ? Non, elle n'avait pas la tenue adéquate. D'ailleurs, on y regardant de plus prés, son style vestimentaire, son pantomime... Elle détenait une classe et fluidité remarquable. L'égyptien glissa la cigarette jusqu'à son oreille, puis avec une certaine outrecuidance, se positionna face à la sylphide.

    " Le prix et le cachet de votre robe prouve un goût acerbe pour la mode, de longues jambes de gazelle, une manucure, un maquillage parfait et surtout cet air naïf... Vous devez être mannequin, et vous venez pour une séance photo. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Féminin

Nombre de messages : 4

Age : 28

Maître(sse) ou Neko? : Maîtresse (L')

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 28/03/2010


MessageSujet: Re: Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ] Mer 8 Sep - 17:08

Je n'avais pas eu le temps d'attendre que j'avais enfin réponse à ma question, mais cette dernière me semblait assez sèche, bien que venant d'une voix masculine je ne pouvais que m'attendre à un sublime compliment dans les hormones masculines gratifie les jeunes filles dans mon genre. Me tournant finalement vers la voix au ton sec et un peu froid pour la chaleur que nous offrait le somptueux astre de feu, je fut assez surprise quant à la carrure du photographe, bien loin de ce à quoi je m'attendais, mais que faisait-il du mauvais côté de l'objectif ? Un homme à la si belle apparence n'a pas sa place derrière l'appareil ! Mais sur le fond blanc d'une photo ! Je l'examinais de partout lui, le soit disant photographe, portant un doux air efféminé au visage de l'apollon, ne pouvais que me laisser sans voix sur l'instant, une peau au hale parfait ! Moi même j'aurais aimé avoir une si belle peau que cette peinture farine dont ma mère m'a offert les pigments. Ses yeux bleus comme une eau venant des plus belles plages de caraïbes laissaient jalouser les miens, mes iris de serpent n'avais rien de majestueux derrière les pupilles du jeune homme ! La preuve en était là, cet homme, taillé dans le diamant le plus pur du monde, n'étais pas du bon côté de l'appareil photo. Mais après tout ... Il aimé sûrement son travail, et ce n'est pas des plus intéressant de se pavaner sur un fond tantôt blanc, tantôt vert ...

Alors que mes pensées s'envolait comme la feuille orangé emporté par une brise d'un été indien, l'homme, lui, cherchait encore du feu pour allumer l'étrange rouleau de supercheries qu'il possédait dans ses mains à la surface doré, dans un geste simple mais raffiné je saisissait ce que les prolétaires appellerais vulgairement un cabas pour les courses, attrapant un briquet des plus simple, noir et blanc, il n'avais rien de mignon, juste noir à points blanc ! Ce n'était qu'un vulgaire et banale briquet BIC, dans un sac d'hyper marché, euh, je commence à délirer là ? Je devis de mon sujet principal. Lui tendant le briquet avec un air aimable je laisser les foutaises qu'il m'offrait sur ma tenue, j'avais très bien compris ou aller en venir la conclusion, mon travail, et le pourquoi du comment j'avais eu envie de venir ici. D'un autre geste féminin je saisissait le petit papier froissé en lui montrant, papier qui avais encore l'air d'une feuille avant que, sous l'excitation de la découverte avais finit un peu froissé de bonheur.

" Je.... J'ai vu votre annonce et comme je suis mannequin je voulais savoir si ... enfin si vous vouliez bien faire une séance photo. "

Je le regardais avec des yeux enfantins, c'est vrai que j'avais à cet instant l'air d'une gamine, mais si je ne faisait pas ces quelques photos en compagnie d'un professionnel je ne pourrais qui sait peut-être pas manger de bon beignet à la forme amphibie ! Les yeux serpent que j'avais eu la chance de porter si l'ont peut dire, se posèrent sur le jeune homme... Qu'es-ce qu'il pouvait être beau ce photographe. Je détournais le regard un peu gênée sans laisser paraître les émotions sur mon visage de lune. Un air simple je regardais l'intérieur de l'endroit. Depuis le corridor je n'avais qu'une légère vu. C'est alors que d'un geste naturel je replacé ma chevelure rebelle en place me laissant doucement bercé par l'odeur sucré d'un parfum émanant du photographe. N'avait-il pas finit de se faire trouver des qualités par la gente féminine ? Repassant une nouvelle fois ma main dans mes cheveux je refermais mon sac un air toujours aussi simple et monotone au visage.

Je m'avançais dans le corridor pour voir encore plus de photos que le peu qu'on m'en offrait déjà, sublime, de très belles photos, je restais planté en regardant l'homme doré en souriant , puis je m'éclipsais dans une grande salle, celles dont j'avais l'habitude d'aller. Je n'étais pas gênée je sais, je rentre, je sort, c'est pas chez moi mais presque ! Une fois revenu je me permis de m'excuser et j'attendais sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ]

Revenir en haut Aller en bas

Shooting For Dreams [Pv. Chawdeb ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Centre ville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit