Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Verrez-vous derrière le voile?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Verrez-vous derrière le voile? Dim 8 Aoû - 22:28

Marysa se tenait à l’arrière de la voiture de police, les jambes remontées sous son menton et les oreilles collées à sa tête, presque perdus dans ses cheveux courts. Elle n’avait jamais pensé en s’enfuyant qu’il y avait des polices qui passaient dans ce quartier, à peine avait-elle fait cinquante pas dans la rue qu’ils s’étaient arrêtés devant elle. Encore heureux qu’elle ait eu la clairvoyance de remettre ses habits d’homme avant de s’enfuir, mieux encore, ceux-ci n’avaient aucune poche que les policiers auraient pu fouiller. Ils s’étaient contentés d’un examen plutôt simple, passant les mains sur les hanches fines, les chevilles ainsi que les manches pour vérifier qu’elle ne cachait rien avant de lui passer les menottes. En s’asseyant à l’arrière, elle s’était tut comme l’homme lui dictait qu’elle en avait le droit et que comme l’exigeait la règle numéro 310 du code de la loi, elle serait reconduit dans un endroit approprié à sa condition de neko. Dans un soupir, elle s’était avachie, songeant qu’elle avait tout de même de la chance que l’on ne puisse la relier au meurtre de son maître. Avant que qui que ce soit ne vérifie dans la chambre, elle serait bien rangée dans une cage trop étroite loin, très loin.

Lorsque le gardien ferma la porte de la cage derrière elle, sa seule pensée mélancolique fut vers sa pauvre mère qui n’avait pas eu la chance de lui dire au revoir. Sans doute la brave neko serait anéantie de voir qu’elle s’était enfuie, mais au moins elle serait à l’abri de nouveaux viols. Avec un peu de chance, elle s’imagina que la jeune maîtresse la conserverait par compassion et jurerait de la tuer si elle la retrouvait. Mary posa sa tête sur ses pattes croisées, il ne lui restait plus qu’à attendre pour un maître maintenant et bien évidemment prier pour que la princesse ne la retrace pas. Au bout de quelques minutes, la neko commençait à sommeiller lorsqu’un coup résonna sur les barreaux de sa cage. Sam releva paresseusement son regard vers le vendeur qui tenait à la main un bloc-note et semblait attendre une réponse. Elle devait sans doute s’être assoupie et secoua la tête pour se désengourdir un peu avant de dire d’une voix ensommeillée qu’il n’avait pas comprit la question. L’impatience était évidente dans la voix de l’homme alors qu’il lui posait sa série de question : Nom, Prénom, orientation, passé en résumé. Il devait sans doute avoir hâte de retourner à son bureau mater les femelles à moitié nues dans les cages parce qu’il ne jeta pratiquement aucun regards vers elle. Misa répondit avec les mêmes informations qu’elle était habituée à transmettre : Sam Khali, hétérosexuel, neko en fuite d’un maître intransigeant, jamais été battu ou violé. Le vendeur sembla satisfait puisqu’il tourna les talons sans un mot de plus. C’était dans ce genre de situations que la neko bénissait la vivacité d’esprit de sa mère de la travestir ainsi dès sa naissance, même en ces lieux, son apparence la gardait d’un sors bien pire.

Deux ou trois semaines passèrent à manger trop peu de poisson en canne à la fraîcheur douteuse et de l’eau à peu près fraîche. En tout cas au moins les breuvages qu’on leurs offraient étaient froids, ce qui était une véritable bénédiction dans cet endroit reclus. Il devait au moins faire 35 degrés à l’intérieur et le vendeur ne partageait bien évidemment pas son ventilateur avec les occupants, ce qui poussait certain mâles à retirer le haut, montrant des abdominaux plutôt intéressants. La nervosité et l’intérêt pouvait se lire dans l’œil de la neko, mais ces sentiments pouvaient passer pour de la gêne de ne pas être d’aussi forte constitution. Cette gêne la gardait heureusement les plaisanteries ainsi que des incitations à suivre le mouvement, ce qui aurait eu pour conséquence de révéler son identité. Mary n’avait d’autre choix que d’assumer la chaleur et de profiter le plus possible du jet d’eau qu’on leur jetait une fois par semaine au travers des barreaux.

Un matin plus frais que les autres, alors que les habituels clients de la journée entraient en faisant le tour des cages, pour la plupart des hommes cherchant une femelle douce et docile pouvant se prêter sans rechigner à leurs fantasmes pervers, un client s’arrêta devant sa cage. Ne faisant qu’entrouvrir légèrement les yeux, la jeune neko découvrit avec plaisir le visage d’un homme aux traits fins qui ne semblait pas trop dégénéré. Pour la plupart, les hommes qui achetaient des neko mâles le faisaient pour la même raison que pour les femelles, mais celui-ci ne semblait pas pareil aux autres. Sa pupille reflétait de l’intelligence et aucune flamme perverse ne fit baisser son regard vers l’entre-jambe invisible de la neko.

-Salut toi, tu m'as l'air bien fatigué. Sortir de là te tente?

Sam prit le temps de s’étirer lentement en baillant bien grand avant de regarder franchement l’homme en face. La neko essayait de deviner s’il voyait au travers de son jeu, après tout elle avait perdu pas mal de poids depuis qu’elle était arrivée en ces lieux et n’avait pu replacer son bandage qui devait laisser paraître le doute de sa poitrine féminine. Cet homme ne semblait pas avoir remarqué quoi que ce soit alors elle s’assit sur ses genoux devant la grille avec un sourire avenant.


Dernière édition par Marysa le Mar 10 Aoû - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Lun 9 Aoû - 18:22

Tout mon temps libre de puis les derniers jours était intégralement voué à s'occuper de Kagura. Et non pas que ça me déplaise, au contraire, mais je sentais que j'avais besoin de nouveauté. Jusque là une idée qui ne me venait même pas à l'esprit : prendre un Néko mâle. Sans réfléchir davantage, je filai vers l'animalerie située à l'ouest, où je n'étais encore jamais allé.

Ma réflexion se fit sur le chemin, car bien sûr, il valait mieux éviter que ma Néko sache qu'un mâle vit sous le même toit qu'elle. Le sous-sol aménagé serait parfait pour cette tâche.

Mon songe disparut en même temps que je poussai la porte du magasin dont le tintement de cloche suivit et qui fit comme à chaque fois bourdonner mes tympans.

Je découvris les allées de cages exposées d'une manière étrangement similaire aux autres animaleries. Une cage isolée attira toutefois mon attention après que j'eus, comme toujours, envoyé balader le vendeur, préférant faire mon choix par moi-même. Je m'approchai de ladite cage où se reposait péniblement un Néko.

Il avait des traits fins et relativement androgynes, peut-être que ça ne me changerait pas tant que ça des femelles, ainsi. Arrivant face à sa cage, je lui adressai :

"Salut toi, tu m'as l'air bien fatigué. Sortir de là te tente ?"

Je souriais sans raison avant de remarquer un détail.

"Cette bande, c'est parce que tu t'es blessé ?"

Quoi de pire que de tomber sur un spécimen malade qui deviendrait alors inutile..


[Très court, désolé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mar 10 Aoû - 23:14

Toujours souriante, la neko se tenait bien droite devant le jeune maître. Mary se surprit à penser qu’il n’était pas repoussant du tout et se fixa dans les yeux noisette qui se détournèrent peu après. Le regard de l’homme descendit vers la chemise qui s’était déboutonnée sans qu’elle s’en rende compte lors de son sommeil et laissait à présent paraître le bandage mal plaçé.

-Cette bande, c'est parce que tu t'es blessé?

D’un geste vif, la neko attrapa les pans de la veste pour venir les rabattre sur elle. Le rouge lui monta instantanément aux joues et elle baissa la tête pour cacher son trouble au maître qui parut surprit de la réaction soudaine. En rattachant tranquillement les boutons du chandail, elle réfléchit à toute vitesse pour trouver une solution à cette bourde qui pouvait lui faire perdre son maître potentiel. Les doigts de la neko s’attardèrent un peu plus longtemps sur le dernier bouton, hésitant tout d’abord à le mettre puisqu’il lui serrerait le coup, mais opta finalement pour le moins de découvert possible. Relevant la tête pour regarder à nouveau le beau brun en face, elle se composa un visage neutre alors qu’elle se disait en elle-même qu’il serait mieux qu’il ne la croie pas blessée. Si elle se fiait au ton qu’il avait employé lorsqu’il lui avait posé la question, il risquait de s’éloigner si c’était la cas.

-Non, c’est pour cacher les marques des sévices que l’on ma déjà infligées monsieur et oui j’apprécierais certainement de sortir d’ici.

La neko se traita d’idiote intérieurement en se rappelant qu’elle avait affirmé n’avoir jamais été battue au vendeur. Il ne lui restait plus qu’à espérer que l’homme ne lui poserait pas la question parce qu’il serait sans doute inutile de négocier alors et il irait se chercher un neko qui ne lui mentirait pas. Tentant de ne pas laisser paraître sa nervosité, Mary s’efforça de penser à autre chose. Le torse de son futur maître par exemple. Son regard dévia vers les pectoraux bien dessinés au travers d’une chemise pas trop moulante et un sourire imperceptible se dessina sur les lèvres de la neko. Peut-être était-ce parce qu’elle avait trop longtemps été dans un endroit qui baignait des hormones masculines des autres nekos ou bien parce qu’elle avait senti ses propres hormones la presser vers ceux-ci, néanmoins elle sentait une réelle attirance envers le jeune homme devant elle. Si elle avait eu l’occasion de se faire une idée de son type d’homme il tomberait sans doute dans cette catégorie. Elle posa ses yeux aux reflets dorés dans ceux de l’homme dans un regard curieux.

-Est-ce que je peux me permettre de demander votre nom?

Une légère malice brillait dans sa pupille qu’elle détourna pour faire passer son précédent regard mieux. Un peu comme si elle avait simplement voulu l’évaluer, mais à présent détournait les yeux comme pour s’en excuser. En attendant patiemment la réponse du jeune homme, elle croisa les bras sur sa poitrine afin de la contraindre encore plus puisqu’elle lui avait semblé vouloir s’affirmer lors de son observation au travers du bandage rendu plus ample.


Dernière édition par Marysa le Mar 17 Aoû - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mer 11 Aoû - 22:07

Instantanément après ma deuxième remarque, je perçus comme une gêne chez le petit animal. Je décidai d'analyser son comportement de plus près, j'en apprendrais certainement davantage en procédant de cette manière. Ainsi je fixai l'hybride, surveillant la moindre action. Tout d'abord une main crispée cachant ledit bandage, certainement dû au choc émotionnel laissé par le traumatisme physique, puis la honte traduite par la tête qui se baisse. Je glissai une main réconfortante sur son épaule.

"Blessé psychologiquement, physiquement, les deux ou aucun des deux, mon choix est fait."

J'avais prononcé ma phrase d'une voix audible à plusieurs mètres et que les barreaux ne pouvait empêcher de transmettre au destinataire qu'était le vendeur. Celui-ci approcha avec les clés et ouvrit la cage gardant mon nouveau compagnon enfermé contre son gré.Voilà qui venait de changer, bien qu'il devrait m'écouter et m'obéir.

Je tendis une main vers lui pour l'inviter à sortir de son entrave métallique. Sa démarche fut hésitante mais il s'avança tout de même vers moi. Pour ne pas qu'il s'y habitue, je relâchai la min qu'il m'avait confiée pour qu'ainsi il tâche de reprendre confiance.

Gardant un oeil sur mon acquisition, je remplis le formulaire de sortie que je ne pris pas la peine de lire, même si celui-ci renfermait des informations sur la jeune bête. Je terminai d'une griffe exécutée de manière sèche en guise de signature en gardant le stylo que l'on m'avait prêté pour dans la foulée faire le chèque assurant la liberté du Néko sous ma tutelle.

Une fois les formalités achevées, je me surpris à convoiter l'hybride. En effet, sans que je le veuille vraiment, mon regard dévia sur les parties qualifiables d'intéressantes de son corps alors que, simultanément, je le remarquai en train de fixer mon torse dont ma chemise incomplètement boutonnée laissait paraître une majeure partie. L'attirance semblait donc réciproque même si je n'appréhendai pas de différence sur ce point.

A la liste des achats, je rajoutai un collier et une laisse que je m'empressai de lui mettre.

En nous emmenant vers la sortie, je répondis à sa question.

"De ton point de vue, je m'appelle Maître Akiro. Et toi, quel est ton nom mon mignon ?"

Sans plus attendre, je nous emmenai à l'extérieur en direction du nouveau domicile de mon Néko dont je ne connaissais pas encore le nom mais ce détail n'importait pas plus que ça pour l'instant.

[La longueur est déjà ben plus correcte, t'es-tu pas d'accord ? =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mer 11 Aoû - 23:16

[HRP] Je dois avouer que la longueur est déjà vraiment mieux![/HRP]

- Blessé psychologiquement, physiquement, les deux ou aucun des deux, mon choix est fait.

La neko fronça les sourcils aux paroles du jeune homme, elle ne comprenait pas bien ce qu’il avait voulu dire par là, la croyait-il? Elle n’eut pas trop le temps d’y réfléchir plus avant puisqu’aux derniers mots du client, le vendeur s’était avancé afin d’ouvrir la cage pour le maître puisque celle-ci était évidemment barrée. Le brunet retira la main qui était posée sur l’épaule de Sam pour laisser passer le vieil homme bedonnant qui ouvrit brutalement la porte et retourna d’un pas rapide à son bureau, se souciant à l’évidence bien peu de ce que le client ferait. Pendant une fraction de secondes, Misa hésita quelques secondes devant le nouvel espace entre eux, mais attrapa finalement de bon gré la main que son maître lui tendait. Le contact fut de courte durée puisqu’il s’éloigna d’elle afin de remplir la paperasse habituelle.

Mary avait déjà vu d’autres maîtres remplir ces formulaires, elle savait donc qu’ils contenaient toutes les informations qu’elle avait dites au vendeur lors de son admission. Le temps lui parut une éternité avant que le beau brun ne se retourne vers elle qui se tenait à présent les bras le long du corps et la hanche légèrement penchée. Il n’avait pas lu la partie affirmant que le neko n’avait jamais été battu ni violé. Un soupir s’échappa des lèvres entrouvertes de Misa avant qu’elle ne croise à nouveau le regard de son maître qui semblait s’être enflammé de l’avoir brièvement détaillée. Croisant à nouveau fermement ses bras autour de sa poitrine, la neko releva la tête bien haut, le laissant placer le collier à son coup ainsi que d’y attacher la laisse, évitant soigneusement de croiser ses yeux. L’odeur s’échappant du col de son maître n’échappa cependant pas à ses narines félines et sa queue se balada de gauche à droite en signe d’intérêt. Une fois qu’il se fut éloigné d’elle, la neko baissa son regard au sol et ses oreilles se collèrent à ses cheveux démontrant sa gêne face à l’intérêt du jeune homme.

- De ton point de vue, je m'appelle Maître Akiro. Et toi, quel est ton nom mon mignon ?

Sam releva vivement le regard pour fixer son maître en face et hocha la tête de manière respectueuse avant d’abaisser à nouveau la tête. Préférant adresser sa réponse au sol plutôt que de surprendre à nouveau l’intérêt qu’elle avait précédemment décelé en Akiro. Il se mit à marcher lentement, traînant le neko par sa laisse à sa suite et la jeune hybride pensa instantanément qu’il lui faudrait de nouveau vêtements puisque ceux-ci s’étaient fait abimer par son séjour à la fourrière. Elle songea également qu’une salle d’essayage serait l’endroit idéal pour resserrer le bandage sans que son maître ne puisse la surprendre. Ranimée par cette idée, elle cessa de marcher, forçant le jeune homme à se retourner. Elle se constitua un sourire désolé de cet arrêt avant de lui répondre.

- Je m’appelle Sam Khali, maître Akiro. Pourrais-je vous demander s’il serait possible de s’arrêter dans une boutique pour remplacer ces loques en chemin maître? S’il vous plaît?

Les yeux de la neko brillaient d’espoir tout en s’efforçant de rester le regard dans celui noisette du jeune homme. Elle avait essayé de constituer sa requête de la manière la plus polie possible et elle s’imaginait que son maître allait accepter. Tout ce qu’il fallait à présent était qu’il n’ait pas la mauvaise idée de l’emmener dans une de ces boutiques dégradantes où les cabines ont un côté vitré afin que le maître puisse s’y installer au plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mar 17 Aoû - 11:30

Dès l'ouverture de la cage, sa main vint se lier à la mienne. Je fus d'ailleurs étonnamment surpris de la douceur de celle-ci et du contact ainsi créé du fait que je n'étais pas habitué à côtoyer d'autres personnes de sexe masculin. Néanmoins, sa douce paume me fit oublier ce détail alors qu'en même temps je le regardai se lever et se redresser pour sortir de sa prison de barreaux métalliques.

L'hybride était resté sage et tout à fait calme après que le contact se soit rompu, ce qui fut assez surprenant pour un désormais ex-captif qui logiquement ne devrait penser qu'à sortir et changer d'air.

Vint le moment où je lui attachai collier et laisse. Délicat dans mon geste mais toujours attentif aux réactions du petit animal, je ne pus que remarquer sa queue se balancer et ses narines félines se dilater face à mon col de chemise et dont deux boutons étaient ouverts, laissant apparaître le haut mon torse et a priori également s'échapper quelques effluves intéressantes. J'en appris davantage grâce à ce réflexe sur ses attirances et envies.

A mes mots, je le surpris à baisser la tête et le regard par la même occasion, le tout accompagné de ses mains jointes avec les coudes repliés jusqu'à la base de son cou, démontrant un sentiment de gêne. Instantanément je vins m'agenouiller face à lui pour passer une main dans ses cheveux en bataille qui parurent soyeux au toucher et je déposai mes lèvres sur son front. Je répliquai ensuite :

"Ne baisse pas les yeux, tu n'as pas à tenir sentir gêné, tu n'as rien fait de mal."

Je me rendis seulement après avoir parlé que je venais de faire preuve d'affection avec un Néko mâle.

Enfin, à son tour, ma nouvelle acquisition se présenta avant de me demander une faveur en me fixant avec des yeux auxquels on ne pas dire non et consistant à lui permettre de prendre de nouveau vêtements. Il est vrai qu'il avait dû garder ses habits actuels depuis sa captivité et ceux-ci commençaient à s'user.

"D'accord Sam mais on ne traîne pas alors."

Je passais la laisse à mon poignet et passait la porte accompagné de mon petit Sam. Je nous amenai jusqu'à la boutique spécialisée en Néko la plus proche. Dès l'entrée, je remarquai qu'il s'agissait de l'un de ses magasins disposant de cabines pour les maîtres.

"Fais ton choix."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mar 17 Aoû - 20:30

Le calme de son maître face à la gêne de la neko permit à Misa de faire sa requête. Ne quittant volontairement pas les yeux d’Akiro pour ne pas regarder en des endroits moins appropriés. Celui de l’homme se promena sur ses vêtements pour constater leur usure certes légère, mais sans doute suffisante à son goût pour les changer.

-D'accord Sam mais on ne traîne pas alors.

-Merci maître! Je vous promets que ce ne sera pas long.

De toute façon elle n’avait de besoin que d’une cabine pour replacer le bandage discrètement et tant que son maître voulait qu’elle se presse, il ne viendrait sans doute pas reluquer. Une fois entrés dans la boutique, la neko se dirigea rapidement vers une des allées et attrapa un chandail à manche longue dans les teintes de gris ainsi qu’un t-shirt vert ainsi qu’un bandana dans les mêmes tons. Elle allait se diriger vers les cabines lorsqu’elle remarqua son reflet dans un miroir. Son pantalon était aussi usé que le reste et demandait un changement. Dans un coin se trouvait des jeans avec un trou pour laisser passer la queue alors Mary en saisit un noir un peu délavé et s’empara également d’une ceinture avec des stods qui allait tout à fait bien avec le chandail à manche longue. Les bras chargés de ses trouvailles, elle se dirigea en courant presque vers Akiro.

-J’ai tout ce qu’il me faut maître, je vais essayer cela ne prendra qu’une minute!

Sans attendre la réponse de l’homme, se rappelant qu’il fallait qu’elle se presse, Misa se dirigea directement vers une des cabines. Elle déposa les vêtements sur le banc qui se trouvait devant le miroir et entreprit rapidement de retirer la chemise plus aussi blanche qu’avant. Mary était bien au courant que les boutiques offrant la possibilité de voir les nekos se changer étaient dotées de vitres/miroir, elle ne pouvait donc savoir si son maître viendrait la regarder. Le meilleur moyen pour elle de l’éviter était donc de changer son bandage dos au miroir et le plus rapidement possible, ce qu’elle s’empressa de faire.

Une fois que sa poitrine fut bien serrée et pratiquement invisible au travers du chandail, elle enfila le t-shirt, le jean ainsi que la ceinture avant de se retourner vers le miroir. L’image qu’elle vit était tout à fait satisfaisante, à part son visage qui trahissait toujours sa féminité, le tout était parfait. Ses hanches semblaient même amincies par le jean légèrement ample et elle ébouriffa ses cheveux avant de sortir, les ramenant sur son visage.

-Qu’en pensez-vous maître?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mer 18 Aoû - 10:46

La demande dee mon nouveau compagnon, ou plutôt sa façon de le faire me perturba. En effet, rassuré après mon intervention, ses pupilles fixèrent longuement les miennes. Je lui rendis son regard attentionné tandis que sa fixation sur moi me perturba, si bien d'ailleurs, que mes mains alors laissées balantes le long de mes cuisses se mirent à suer alors que pour tenter de contrer cette réaction involontaire, je serrai les poings, assez pour empêcher les gouttes salées de se former mais trop peu pour amplifier cette même réaction sudatrice face à l'attitude presque séductrice de Sam..

Dès l'entrée dans la boutique, l'hybride sut ce dont il avait besoin et fila au travers de multiples rayons où une multitude de vêtements de tout genre attendait un nouveau ou une nouvelle propriétaire, bien que dans ce genre de magasins, c'est le plus souvent le maître qui choisit la ou les tenue(s) de son/sa Néko. Mais étant donné que j'avais plutôt envie de rentrer et d'installer Sam là où il vivrait, je le laissai faire son propre choix.

Je le suivis des yeux au travers des allées séparant les rayons, préférant attendre son retour à l'entrée avant l'essayage, ce qui me permettrait ainsi de voir s'il était obéissant. Il attrapa plusieurs vêtements et accessoires parmi lesquels il y avait un fin pull en laine à manches longues, un T-shirt, un bandana, un jean et une ceinture. En résumé, une tenue complète, exceptés les sous-vêtements. Mais il fut compréhensible de ne pas en prendre dans ce genre de boutique, et d'autant plus s'il n'en n'avait pas besoin.

Il revint vers moi après un court laps de temps, les bras bien chargés d'une pile de vêtements cachant le haut de son corps jusqu'à la base de son cou. Il voulut me rassurer en me prévenant que l'essayage serait rapide. Cette fois-ci je le suivis jusqu'à la cabine qu'il choisit et le prévenut ainsi :

"Je surveillerai ça."

Je fis un bref aller derrière le rideau car mon poignet venait de biper, m'indiquant une alerte automatique. La pénombre de la cabine me permit de consulter l'hologramme bien plus facilement et rapidement. Le message m'indiqua qu'un habitant de mon refuge venait d'en quitter l'enceinte provisoirement, le temps de l'après-midi.

Je supprimai ladite alerte et sortit de la cabine juste avant Sam qui revêtait désormais de bien plus beaux vêtements et davantage adaptés à sa nouvelle vie.

Pas moins attirant pour autant, je souris à sa question concernant son nouveau look. Et en regardant son torse sans spécialement avoir d'arrières-pensées, bien que celles-ci ne me quittaient pas, je rajoutai :

"Disons que certaines choses chez toi m'intéressent..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Sam 28 Aoû - 0:43

Marysa se changea en vitesse, évitant soigneusement de se retrouver face au miroir avant de s’être assuré que se poitrine était bien solidement serrée dans le bandage. Son maître lui avait bien dit qu’il surveillerait son essayage? Eh bien elle ne voulait pas lui offrir son corps en spectacle puisqu’il ne pourrait qu’en être surpris. Une fois que tous les vêtements furent enfilés, elle se retourna et fit face à son reflet. Le regard de la jeune hybride se refléta vers elle et lui révéla une apparence plutôt flatteuse pour un garçon. Le jean tombait amplement sur ses hanches, mais serrait suffisamment pour laisser deviner ses fesses sous la queue féline et le chandail ainsi que le t-shirt ajouté au foulard lui donnait des allures de cowboy auquel la ceinture à stod rajoutait une apparence délinquante. Elle plairait à Akiro sans l’ombre d’un doute ainsi. Souriant une dernière fois devant son reflet, elle sortit pour demander innocemment son opinion à son maître, feignant de ne pas connaître l’existence des cabines d’observations.

- Disons que certaines choses chez toi m'intéressent...

La tête de la neko se pencha légèrement sur le côté en signe d’incompréhension. Le jeune homme l’avait dévisagé de haut en bas, arrêtant son regard plus posément sur son torse et la jeune femme en aurait presque été nerveuse si elle n’avait su sa féminité invisible. Calmement, l’hybride fit un tour sur elle-même afin de montrer l’ensemble sous tous les angles à son maître. La queue continuait à se balancer légèrement au rythme de ses mouvements et elle cessa lorsque ses yeux dorés se posèrent sur un accessoire certes inutile à son rang, mais qui irait si bien avec son nouveau look qu’elle ne put en détacher les yeux. À côté de la caisse se tenait un étalage de différents sacs à main, à bandoulière, à dos pour les neko plus fortunés et l’un d’eux était une grande besace à bandoulière ample faite pour les coursiers et agrémenté de divers macarons et ajouts de tissus aux tendances punk/rock. La jeune femme tourna les talons et retourna dans la cabine afin d’aller chercher les vieux vêtements et revint vers se planter devant son maître.

- Il faudrait peut-être les jeter, me permettez-vous d’acheter plus d’un ensemble?

La neko baissa à nouveau la tête vers le sol en attendant sa réponse, elle ne voulait pas signifier autre chose d’aussi joli que celui-ci, mais une ou deux chemises blanches ainsi qu’un pantalon aussi ample que son ancien pour remplacer son vieil attirail. Elle n’osa cependant pas le préciser à Akiro et préféra le silence. Son visage dévia cependant vers le magnifique sac qui ne quittait toujours pas ses pensées, comme si son côté féminin la poussait à acheter un accessoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mer 20 Oct - 12:44

Le retour du Neko face à moi ne put que se faire remarquer tant il semblait fier de me montrer son allure avec de jolis et propres vêtements, heureusement que les rayons étaient vides. Toutes les tenues semblaient lui aller à merveille, même si celles-ci étaient faites pour les deux sexes, oubliant de mettre en valeur sa masculinité, même si chez Sam ce détail semblait indétectable. Je le reluquai de nouveau au fur et à mesure qu'il tournait sur lui-même, ne pouvant que constater que ses choix étaient les bons. Je m'attardai toutefois sur le jean moulant admirablement ses fesses et laissant libre champ à sa queue pour battre l'air dans de longs et amples mouvements.

Avec sa tête penchée en signe d'incompréhension, il eut l'air si insouciant que pour ne pas avoir à me justifier, je me contentai de passer ma main dans ses cheveux pour les ébouriffer gentiment. Et entre temps, je le remarquai en train de suivre mon regard alors arrêté sur son torse. Pendant ce bref laps de temps, il sembla déstabilisé malgré ses efforts remarquables pour le cacher ; il n'était pourtant pas pudique a priori.. Puis je sentis son regard attiré par un étalage, et en effet il ne le quittait pas des yeux. Lorsque sa fixation prit fin, il fit un bref aller-retour à la cabine qu'il venait de quitter pour en extraire les vêtements qu'ils avaient portés durant sa détention. Il s'arrêta face à moi, les vieux habits entre les bras et deux grands yeux remplis d'espoir transperçaient les miens. Je souris et lui répondis :

"Bien sûr mon mignon, fais-toi plaisir, je ne voudrais pas te voir tous les jours habillé de la même façon."


Avant même que je ne puisse finir ma phrase, il arpentait déjà les rayons à la recherche de son bonheur, je lui adressai alors à distance :

"Oh, et pour le sac tu peux aussi, à condition de te dépêcher."


Car en effet l'heure tournait. J'avais simplement envie de rentrer, lui montrer sa nouvelle résidence, passer du temps avec et ainsi apprendre à se connaître.

[La longueur est d'un pathétique...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Neko femelle
Neko femelle

Féminin

Nombre de messages : 20

Age : 27

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Appartient à : Maître Akiro Tenkwo

Sort avec : Euh, hum, je... ce serait un peu compliqué

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 02/08/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Mer 22 Déc - 23:44

Dès que son maître avait approuvé à sa requête, la jeune neko eut un sourire resplendissant avant de repartir en tornade vers les rangées. Si c’était une chose qu’elle savait à propos des humains, c’est bien qu’ils n’appréciaient jamais d’attendre trop longtemps après un esclave. Mary retrouva facilement l’endroit où elle avait prit le jeans et s’empara du même modèle dans le bleu pâle délavé et marine.

-Oh, et pour le sac tu peux aussi, à condition de te dépêcher.


Les oreilles de l’hybride s’agitèrent comme pour démontrer son excitation de pouvoir emmener l’accessoire et elle se dirigea rapidement au bout du rang pour attraper prestement le sac. Misa y mit les 2 jeans et repartit à belle course chercher deux chandails à manches longues, un noir et un bourgogne ainsi qu’une chemise rouge plutôt chic qu’elle songeait que son maître apprécierait lors de soirée plus formelle. Enfin, elle se précipita vers les t-shirt pour ramasser les 2 autres couleurs qu’offrait le modèle qu’elle avait déjà choisi, bleu et gris qui s’avéraient parfaits ainsi qu’un pantalon noir des plus classiques s’agençant parfaitement à la chemise. Elle manqua tomber à l’angle d’un mur tellement elle se pressait, mais arriva devant son maître essoufflée, mais en moins de 5 minutes.

-C’est bon j’ai tout!


Ses oreilles s’agitaient de haut en bas tandis que la neko tentait de replacer ses cheveux en bataille de toute cette action. Elle releva doucement les yeux vers Akiro pour le trouver encore plus beau que dans l’animalerie avec ses yeux noisette reflétant une image plus belle d’elle-même qu’elle n’avait vue depuis longtemps, elle rougit. Ses mains lui tendirent le sac duquel dépassaient les nombreux vêtements qu’elle avait sélectionnés des rangées tandis qu’elle abaissait vivement son regard pour fixer les chaussures de son maître. Soudain elle réalisa qu’elle n’avait pas de chaussure et s’éloigna d’un pas pour attraper une paire d’espadrilles qui traînait sur un étalage. Négligeant de vérifier la taille, ne sachant pas de toute façon laquelle il lui fallait, elle les mit sur le sac avec empressement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 110

Age : 25

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : /

Sort avec : Personne actuellement

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 23/04/2010


MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile? Sam 22 Jan - 18:21

Suite par ici : Click me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Verrez-vous derrière le voile?

Revenir en haut Aller en bas

Verrez-vous derrière le voile?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: L'animalerie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit