Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



Masculin

Nombre de messages : 6

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 10/07/2010


MessageSujet: Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥] Mar 20 Juil - 15:39

Cela faisait environ une semaine que Konosuke était arrivé dans cette ville ou il avait décidé de resté quelque temps. Il avait eut le temps de visité un peu, logeant dans un hôtel, le plus luxueux qu'il ai put trouvé dans ce coin, en attendant de se trouvé un logement plus décent. Il avait déjà remarqué un magnifique loft, ainsi qu'un manoir. Le manoir serait peut être un peu trop pour lui seul, non pas que la solitude le dérange, mais il devrait alors, soit faire le ménage en entier lui même, soit prendre quelqu'un pour le faire. Étant a la fois assez maniaque pour vouloir que son logement soit toujours propre, ainsi qu'assez paranoïaque pour ne pas laisser n'importe qui faire le ménage chez lui, le choix s'avérait difficile pour le manoir. De plus Konosuke avait pris goût au luxe, après avoir tant d'années trainé dans la poussière. Bien sur il restait toujours sur ses gardes ne prenant pas trop de mauvaises habitudes, mais il se rappelait toujours le temps ou il se cachait dans un vieux hangars, entouré de ses meilleurs hommes et ceux en qui il avait un tant soit peu de confiance. Il se rappel lorsqu'il restait enfermé dans ce hangars pendant des jours, lorsqu'il devait soigner les blessures qu'il avait reçu. Il ne comptait plus le nombres de balles qui lui avait troué la peau. Le nombres de coups de battes de bases balls ou de chaines de vélo qu'il avait reçu. Le nombres de voitures qu'il avait fait explosé pour montré que les autres gangs devaient le craindre ou le rejoindre. Mais comment... Comment oublier le visage de tout ceux qui n'étaient plus sur cette terre a cause de lui... Il les revoyait souvent, de jour comme de nuit, mais surtout en pleine nuit, troublant son sommeil. De plus, il s'ennuyait ici, donc il n'avait pas vraiment de quoi s'occuper l'esprit pour évité ses cauchemars. En parlant de cauchemars...

En ce moment même, Konosuke était dans une ruelle, pas très bien éclairait. Le sol était recouvert d'un brouillard épais et l'un des seuls lampadaire qui éclairait la ruelle clignotait de temps a autre. Cela donnait a cet endroit un air vraiment sinistre. Mais Konosuke n'avait pas l'air de s'en préoccupé. Il avait même l'air bel et bien confiant, un sourire arrogant sur les lèvres et un regard qui semblait rabaissé tout ceux qu'il fixé a l'état de pion, ou même de vermine. Au bout d'un instant, dans ce même décors de film d'horreur, après que Konosuke ai regardait plusieurs fois sur sa montre, on pouvait entendre soudain des bruits de pas. Ceux ci étaient lent et régulier, Konosuke pouvait entendre qu'il s'agissait de pas lourd, qui n'étaient pas fait par des talons. On aurais dit la démarche d'un homme de bonne carrure, qui n'est pas vraiment pressé. On ne pouvait pas encore discerné quoi que ce soit, dans la nuit sans lune qui avait envelopper tout autour de Konosuke. Il écoutait les bruits de pas, le même rictus sur le visage, jusqu'à ce qu'une silhouette commence a se dessiner devant lui. Puis les traits de la silhouette s'affinait, laissant apparaître un homme, d'environ vingt cinq ans, de type asiatique. Il était plutôt bien battit, bien que plus fin et plus petit que Konosuke, dont la carrure était plutôt imposante pour quelqu'un venant de l'archipel nippone. L'homme se présentait juste devant lui, a quelques pas. Il portait une mallette noir a la main, le même genre que celle que portait Konosuke.

- « Ito-Sama, comment allez vous ? » -Dit l'homme en s'inclinant- « Voici ce que vous aviez demandé, comme convenu. »

- « Tout y est ? » -Demanda alors Konosuke, sans se préoccupé de saluer l'homme- « J'ai une question pour toi Ryuji-Kun... »

- « Une question ? » -Répondit alors l'homme, surpris.-

Le sourire de Konosuke changeait alors, devenant un peu plus sadique. Il s'approchait du dit, Ryuji, prenant la mallette que celui ci lui tendait instinctivement. Puis, Konosuke posa celle ci sur une caisse, se trouvant là, l'ouvrant pour regardé l'interrieur et la refermant peu après. Konosuke lui envoyait alors sa propre mallette, que l'homme rattrapait avec une sueur froide sur le front.

- « Tu as l'air nerveux, Ryuji-Kun... Il faut pas voyons... »

- « Konosuke-Sama... Je... » -Le jeune homme semblait de plus en plus nerveux.- « Quelle question... Vouliez vous... me poser ? »

- « Il y as trois mois, tu devais retrouvé mon livreur dans une chambre d'hôtel... » -Dit calmement Konosuke, sa voix étant un peu plus froide qu'a l'ordinaire- « Une jeune femme se prénommant Kamiko... Que lui as tu fait ? Répond moi franchement... »

L'homme semblait soudain terrifié, reculant d'un pas et tenant la mallette contre lui. Il avait le visage soudain très pâle et secouait la tête de droite a gauche.

- « Je... Je n'ai fait que... Échangé les mallettes... Rien d'autre... »

- « Tu m'as pourtant tout l'air d'avoir quelque chose a te reproché... Comme si tu savais ou je voulais en venir... » -Dit ce cher Konosuke, sur un ton qui ne pardonne pas une erreur de conduite.- « Comme si tu savais ce qui lui ai arrivé... Alors que j'ai fait en sorte que tout cela ne se sache pas... »

- « Je... Ne... »

- « Tu ne sais pas la boucler lorsque l'on te parle ! » -Dit alors Konosuke en se retournant vers l'homme, lui lançant un regard noir- « Et tu ne sais pas non plus resté a ta place ! Putain de chien que tu es ! »

L'homme déglutit nerveusement, n'osant plus bouger d'un cil. Même sa respiration semblait s'être bloqué, tellement il respirait doucement, comme on le fait devant une bête sauvage, faisant le mort pour resté en vie. Konosuke approchait doucement de lui, l'attrapant par la gorge et le plaquant au mur, un rictus de haine et de mépris sur le visage. On pouvait lire l'envie de tuer, ou d'infliger les pires sévisses qu'on puisse trouvé.

- « Elle détestait la drogue... Je l'avais aidé a décroché... Elle me servait loyalement... S'était une ancienne prostituée que j'avais aider a décroché... Et toi... alors que tu devais juste échanger cette putain de mallette... Tu t'es permis de la droguer et de la violer... » -Il regardait droit dans les yeux l'homme qui avait tellement pâlit qu'il semblait déjà être mort de peur.- « Tu sais... Le sort que je réserve aux traitres... »

Alors qu'il sortait un long couteau de survie de sa veste, Ryuji pâlissait, le regardant d'un air suppliant. La lame froide se plaçait sous sa gorge et le sourire sadique de Konosuke s'agrandissait, son regard se faisant aussi froid que celui de la mort elle même. Ses canines un peu plus protubérante que la normal luisaient a la lueur du lampadaire, qui continuait a clignoter, tandis que ses yeux orangé hors du commun clignotaient eux aussi. Si les vampires existaient, on aurais certainement dit que Konosuke en était un. Mais malgré tout, il restait un simple humain, dont le visage portait des caractéristiques des plus étranges. Soudain la lumière du lampadaire s'éteignit et un coup de feu se faisait entendre, juste avant des bruits de pas rapide.

C'est a ce moment là que Konosuke ouvrait les yeux. Il était allonger dans son lit, calme, regardant le plafond pendant un long moment. Puis il tournait la tête, se rendant compte qu'un bip bip incessant commençait a l'agacer. Il fermait le poing et mettait un grand coup sur son réveil, qui se brisait et arrêtait progressivement le bruit qu'il faisait.

- « Quelle merde ce truc... »

Konosuke était déjà agacer, alors qu'il venait tout juste de se réveillé. Il se redressait doucement, se mettant assis sur le bord de son lit et passant une main dans ses cheveux pour les plaquer en arrière. Puis Konosuke se levait, parcourant la chambre d'hôtel grand luxe ou il logeait depuis son arriver dans cette ville. Il s'étirait un peu en marchant, ses articulations craquant un peu et les muscles fins de son torse nue se bandant un par un pendant qu'il marchait vers la salle de bain, ou il s'engouffrait pour prendre une bonne douche, brosser ses crocs et finir de se réveiller par la même occasion. L'homme aux multiples cicatrices et a la carrure imposante sortait ensuite de la salle de bain, sans prendre la peine de se vêtir d'une serviette, n'étant pas pudique et étant seul dans la chambre d'hôtel. Il mit très vite un boxer, cachant sa virilité, puis enfilant une paire de chaussette, un pantalon de smoking noir, une chemise blanche, gardant comme toujours les deux boutons du haut ouvert. Puis finalement, il fixait sur sa chemise un étui en cuir, sanglé au niveau des épaules, ou il mettait son pistolet, un 9mm toujours chargé, puis un long couteau de survie, dont la lame était aussi grande que l'avant bras de l'homme qui le portait. Par dessus cela, il enfilait sa veste, dissimulant son arsenal plutôt léger mais efficace. Il n'avait besoin de pas grand chose d'autre pour tuer quelques hommes. En fait, il utilisé son couteau surtout pour interroger ou faire souffrir. Il ne comptait plus les paires de couilles qu'il avait couper avec celui ci. S'était le sort qu'il réservait aux violeurs... ou a ceux qui avaient le courage de le trahir. Il quittait très vite la chambre d'hôtel, laissant ses affaires ici. De toute façon, il reviendrait une fois que ce qu'il devait faire serait fait. Il s'engouffrait dans l'ascenseur, descendant au niveau du garage puis se dirigeait vers la réception. Le garage était plutôt grand et sur plusieurs étages. Mais assez sombre. Lorsqu'il arrivait devant l'homme a la réception du garage, il sortait son passe de sa veste et il le montrait.

- « Je viens récupéré mon cheval... »

Le gardien regardait le passe en réajustant ses lunettes. Il s'agissait d'un vieil homme, aux cheveux blanc hirsutes. Il regardait sur son registre et il disait d'une voix criarde.

- « Oh ! Bien sur ! Vous êtes le propriétaire de la Mustang ! Belle bête que vous avez là... Elle est au niveau 3. A la place B ! Vous ne pouvez pas la raté... Elle est a coté de sa sœur, la voiture du directeur ! »

Konosuke haussait un sourcil. Sa soeur ? Quelqu'un ici avait la même voiture que la sienne ? Le directeur ? Il haussait les épaules.

- « Merci... Bon match... »

L'homme souriait, il était entrain de regardé un match de foot, retranscrit en direct d'un autre pays. Quand a Konosuke, il descendait les marches de l'escalier pour découvrir la vérité sur les paroles du vieux. Sa voiture était juste en face de l'escalier, on ne pouvait pas la raté... Mais a coté, il y avait exactement la même voiture... Une autre [Ford mustang Gt 500 modèle 2010] la même couleur en plus, un gris métal avec des bandes blanches. Konosuke se mordait la lèvre inférieure, regardant cette voiture qui était la même que la sienne... Il détestait que quelqu'un ai les mêmes affaires que lui. Konosuke regardait tout autour de lui, regardant s'il y avait des caméra, puis il sortait son couteau pour crever les pneus de la voiture et fait une magnifique rayure sur tout le long des portières. Puis il montait enfin dans sa propre voiture, démarrant et commençant a partir.

- « Tu es le prochain... Directeur de mes deux... »

Il était tellement pas d'humeur qu'il s'était un peu venger sur cette pauvre voiture qui n'avait rien demander. D'accord, s'était digne d'un petit vandale, mais qu'est-ce que sa défoulait... Il sortait du garage très vite, a toute vitesse, déboulant dans la rue et conduisant vers sa destination. Il avait un petit moment avant son rendez vous, il pourrait donc se baladait un peu et prendre l'air. Il faisait complétement nuit et il semblait être seul dans la rue. Personne a l'occasion. Il se permettait donc de faire vrombir le moteur de son engin, qu'il aimait appeler son ''cheval''. Il adoré la vitesse. Cela lui rappelait les rares moments de libertés ou il disputait des courses de rue en plein Tokyo ou aux alentours. Lorsqu'il devait semer la police ou d'autres concurrents qui voulaient le tuer... Bien sur, s'était avec une autre voiture a l'époque... Mais une voiture complètement blindé. Alléger au maximum malgré son blindage et avec quelques jouets bien utile. Il avait dit plusieurs fois a son mécano qu'il se sentait comme James Bond, lorsqu'il conduisait le bolide qu'il lui avait modifié rien que pour lui. Malheureusement, il avait laisser cette voiture a son manoir en banlieue de Tokyo et il ne comptait pas la faire venir ici. Konosuke voulait se contenter de sa mustang qu'il aimait tant. Il n'écoutait aucune musique, préférant entendre le vrombissement de son moteur, alors que le vent s'engouffrait dans ses cheveux, les faisant voleter et claqué derrière sa nuque. Il aimait cette sensation de légèreté alors que le le compteur de vitesse indiquait qu'il avait dépasser les 280 km/h. Oui oui, il était en ville, mais personne a l'horizon et déjà deux heures du matin passé. Malheureusement rien n'est fait pour duré et lorsqu'il vit une silhouette s'élançait sur la route, il serrait le frein a main et donnait un coup de volant, bloquant les quatres roues alors que la voiture était partie sur le coté et qu'il glissait dans un crissement de pneus sur le bitume, laissant des traces noirs qui sentaient la gomme brulé, cette odeur qui prenait le nez. Il avait réussi a corriger sa trajectoire et a réduire considérablement la vitesse de son véhicule, si bien que lorsqu'il percutait la silhouette, celle ci ne devait pas avoir eut grand chose, étant descendu dans les 20 km/h et l'ayant a peine effleurer. Il sortait quant même de la voiture une fois arrêté, allant vers la silhouette afin de voir si celle ci n'avait rien.

« Sa va ? Vous devriez regardé avant de traversé, sa peux être dangereux... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Pute Royale

Masculin

Nombre de messages : 1804

Age : 29

Maître(sse) ou Neko? : Neko.

Appartient à : What ?

Sort avec : Hahaha, mais c'est quoi ces questions ?

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 10/03/2010


MessageSujet: Re: Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥] Mer 4 Aoû - 17:10

Centre ville-23h45

La nuit était tombé sur la ville, les lampadaires ainsi que les enseigne des magasins comme les bars, sex-shop et autres éclairaient les rues, ou quelques personnes passaient. La plupart était dans les bars ou boites de nuits, en train de faire la fête, de draguer, de boire .. Ou de fêater un événement. Un hybride habillé d'une drôle de façon arpentait les rues, se baladant sans vraiment de buts, ne trouvant pas le sommeil. Il croisa toute sorte de gens, entre ceux paumé qui étaient des touristes, et d'autre en groupe complètement bourré, ainsi que des petites racailles qui se foutait de lui à cause de ses habits. L'hybride ne répondait à aucune des interpellations des humains, croisant rarement des neko. Judikaël coupait souvent les routes sans regarder. Tellement souvent qu'il ne comptait même plus le nombres de fois ou il faillit passer sous les roues d'une moto, d'une voiture.. Et de camions.

La créature s'égara un peu puis ne sachant quoi faire il entra dans un des bars, au pif, et s'installa au bar. La musique était forte, et ça ressemblait presque à une discothèque plutôt qu'à un bar. Il y avait même une « piste de danse » et pas mal de monde. Il s'offrit une boisson alcoolisée. Accoudé sur le comptoir il regardait ce qui se passait autour de lui, observant les différentes personnes qui passaient, le frôlait.. Jusqu'à ce que l'une d'elle pose une main sur l'épaule de Judikaël avec un sourire qui en dit long sur ses intentions pas très saines.. Mais Judikaël n'avait pas envie de se faire un type ce soir.

« -On est tout seul chaton ? Tu veux aller faire un tour ? » Disait l'homme en gardant ce même sourire remplis de sous entendu sur ses lèvres.

L'hybride leva alors les yeux sur lui, un petit sourire aux lèvres, reconnaissant l'un de ses clients qui avait l'habitude de venir le voir. Le verre arriva, l'humain posa un billet sur la table pour le payer, alors que l'hybride prit le verre sans le plaindre. Il bu une gorgée, alors que l'homme s'assit sur le tabouret à coté de Judikaël.

« -Pas ce soir Tashiro, la coupe est pleine si tu vois ce que je veux dire ...  Mais demain je suis libre.» Il faisait un petit clin d'oeil, se léchant ensuite les lèvres.

« -Même pour une petite gâterie ? »

« -...Même pour une petite gâterie Tashiro. Va donc voir ta femme, elle va encore criser si tu rentre tard comme les dernières fois. »

L'humain eu un petit sourire en coin, puis prit le menton de l'hybride en lui volant un baiser.

« Tu a intérêt à être là demain mon chaton.. On va bien s'amuser. »

« -Je n'y manquerais pas. » Fit-il avec un petit sourire.

Tashiro se releva ensuite du tabouret, regarda une dernière fois l'hybride avant de quitter le bar/discothèque. Judikaël l'avait suivit des yeux, avant de demander au serveur un nouveau verre, venant de finir le dernier. Il resta calme, perdu entre ses pensées et la musique assez forte. Il ne se rendit pas compte du nombre de verre qu'il vidait, en prenant un nouveau à chaque fois. De plus il n'avait pas de montre, ne sachant pas combien de temps il passa à boire de l'alcool. Il se stoppa en voyant tut tourner autour de lui et décida de stopper là la gourmandise. Il tituba lorsqu'il se leva du tabouret, paya le barman puis sortit du bar en s'aidant du mur. Il ferma les yeux lorsqu'il fut dehors, se tenant au mur, prenant une grande bouffée d'air avec un petit sourire béa. Il rouvrit lentement les yeux et pris un chemin au hasard, marchant pas très droit. Il était prêt d'une route mais ne le tilta pas... Jusqu'à ce que, en étant au plein milieu, un bruit de moteur se fit entendre. Tout ce passa très vite. Il tournait les yeux sur les phares qui l'éblouie le figeant sur place. La voiture freina dans un bruit alarmant le faisant coucher les oreilles. Il était tétanisé, le cœur battant très vite. La machine tourna, et le percuta à basse vitesse, ce qui suffit tout de même à l'hybride pompette de perdre l'équilibre et de chuter au sol sur les fesses, les bras posé derrière pour se tenir. Son sang ne fit qu'un tour en comprenant que l'humain roulait quatre fois trop vite et que c'était lui le fautif, de plus il avait faillit mourir, et Judikaël ne voulait surement pas mourir tout seul. Restant cloué au sol, son poil s'hérissa, une expression de colère apparu sur son visage, ayant eu la peur de sa vie.

« -NON MAIS C'EST QUOI CE BORDEL ? PUTAIN DE CHAUFFEUR A LA CON ! C'EST QUOI CES HUMAINS QUI SAVENT PAS CONDUIRE ?! » Hurla le chaton alors que le chauffeur sortait de sa voiture..

Chauffeur dont l'apparence cloua le bec de l'hybride. Judikaël ouvrit de grand yeux en le voyant, ce type avait tout à fait le genre de physique qu'il aimait .. Il remarqua immédiatement les yeux orangé étrange de l'humain, qui brillait même dans l'obscurité. L'homme s'approcha de lui, et Judikaël le suivit du regard, sa colère disparaissant un instant. Il avait envie de se le faire, qu'il l'emmène chez lui. Lorsqu'il lui demanda si ça allait sa queue frappa le bitume avec force, et il fronça les sourcils.

« -Si ça va ?! Mais t'a failli m'écrabouiller pov' ..! Hé ho on est pas sur un circuit de formule 1 ici ! T'es pas tout seul mon gars hein ! A cause de toi .. a cause de toi … ! »

L'hybride ne savait pas vraiment quoi dire pour que celui-ci l'embarque chez lui. Il se releva, titubant un instant, un petit hoquet sortant de ses lèvres, l'alcool étant toujours bien présent dans son corps. Il posa une main sur Konosuke, la tête basse, comme pour trouver l'équilibre, puis la releva avec un sourire étrange, parlant moins fort, sur un ton qui laissait comprendre à l'humain qu'il était pompette, en plus de l'odeur de l'alcool qui se dégageait du matou. Celui-ci regarda la caisse, imprégna sa plaque d'immatriculation dans sa tête puis jeta un coup d'oeil en l'air, croisant une caméra de surveillance. Pile poil. Restait plus qu'à savoir si l'homme était sensible au chantage ou non.

« -Hé mec … Tu m'emènes chez toi ? Maintenant que tu m'a trouver.. Tu es res-pn-sa-ble .. de moi ! » Il tapait d'un doigt sur le torse de l'homme sur chaque syllabe du mot « responsable ». Son sourire s'agrandit. « Sinon les flics ils vont être content de te foutre une belle amande mon gars .. Alors, tu m'embarque, « Chéri » ? » Il eu un petit rire, un mouvement de recul et tituba d'un pas. Ses oreilles restaient droite, un léger vent frai se levait, alors que sa queue faisait de belle boucle de droite à gauche. Il passa sa langue sur ses crocs bien blanc, son regard rouge se plantant dans ceux de l'humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://davenler.forumsactifs.com/forum.htm
avatar



Masculin

Nombre de messages : 6

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 10/07/2010


MessageSujet: Re: Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥] Sam 4 Juin - 21:58

Konosuke, qui était sorti de sa voiture avait les sourcils froncé en regardant la créature qu'il avait faillit renversé. Peut être qu'il aurait dut le faire, ainsi qu'une marche arrière pour l'achever au cas ou... Non, sa aurait put esquinter sa belle voiture. Il croisa les bras en écoutant les paroles du gringalet qui lui faisait face, il avait quand même du cran de lui gueuler dessus de cette manière. Sa amusé un peu Konosuke qui avait un sourire en coin, tout en fixant l'étrange hybride qui pendait a faire la loi devant lui. celui ci vint jusqu'à lui et lui tapota sur le torse pour appuyer ses propos. Il avait l'air vraiment émécher, ce qui expliquer l'odeur de mauvais alcool que dégager l'hybride en face de lui, qui s'était rapprocher trop prés au gout de Konosuke. Ce dernier fronçait le nez sans bouger, afin de voir jusqu'où l'hybride allait aller. Il voulait que Konosuke l'amène chez lui ? S'il savait ce qu'il demandait... Konosuke se mit a sourire, montrant ses dents blanches et posant une main sur l'épaule de l'animal, serrant un peu, voyant s'il allait avoir peur. Il le fixait de ses yeux orangés et inexpressifs, on ne pouvait pas savoir a cet instant ce qu'il allait faire.

"Tu veux venir chez moi hein ?"


Konosuke se mit a rire d'un rire assez sinistre, qui ne présageait rien de bon, puis il attrapa vivement la main de l'hybride, celle qui le touchait et lui fit une clef de bras, l'immobilisant dos a lui, posant une main sur son épaule pour le garder en place.


"Bouge pas ou je te pète le bras... Dis moi qui tu es et pourquoi je t'amènerais chez moi ce soir... Sinon... Je crains que le jour ne se lève jamais pour toi... Neko-Boy..."


Il avait un rictus sur le visage, s'était de l'amusement, il s'amusait là, mais l'hybride qu'il avait capturé ne pouvait pas le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥]

Revenir en haut Aller en bas

Une petite erreur de parcours... [PV : Judi♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Centre ville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit