Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mar 27 Avr - 14:45

Une cigarette allumée dégageant un volute de fumée blanche. Oui, c'était Akio, notre blondinet préféré, l'accro au tabac à la libido insatiable. Le sale type numéro un, qui d'ailleurs, collectionnait les numéros. Il était déjà assez tard, et la fraicheur de la nuit commençait à se faire sentir. Mais Akio n'avait pas froid, non. La chaleur ambiante du bar suffisait largement à le réchauffer, si ce n'était plus. Le blond portait une chemise blanche, légèrement entrouverte à cause de la chaleur. Assis sur un tabouret, il avait prit racine près du bar, alignant les verres sans même les compter. L'alcool lui donnait encore plus chaud, et il commanda un autre verre, pour, disait-il, « se rafraichir ». Seulement, ce devenait un manège incessant, puisque boire lui donnait soif. Ainsi, seul avec son verre d'alcool à la main, il buvait, l'air hagard. Sa chevelure blonde lui retombait légèrement devant les yeux, et il passa la main dans sa frange pour la dégager. Combien de verres avait-il bu ? Il n'avait pas compté, mais sûrement assez pour ne plus vraiment avoir conscience de ses gestes. Ses yeux améthystes balayèrent le lieu, à la recherche d'un individu – fille ou garçon – à mettre dans son lit. Oui, car après l'envie d'alcool venait l'envie de coucher, et même si c'était vulgaire à dire, c'était véridique. Sa langue rose passa lentement sur ses lèvres rendues humides par la quantité de liquide qu'il venait d'ingurgiter. Son regard s'arrêta sur quelques personnes, qu'il classait dans la moyenne de beauté des gens en haut du classement. Akio but une énième gorgée de whisky. Même si il avait bien envie d'aller batifoler par-ci par-là, il avait assez de mal à s'arracher du bar. Une fille, sûrement tout aussi éméchée que le blondinet et habillée avec très peu de tissu, s'approcha alors de lui avec un sourire de séductrice. Le blond lui offrit un des regards les plus mystérieux qui soient, le genre de regard qui attire l'attention – et il fit du mieux qu'il put car l'alcool le ralentissait mentalement.


« Salut, mon mignon. Alors ? T'es tout seul ?
-On dirait bien. », Répondit le blond.


O
h, il se faisait allumer. Cette fille pensait vraiment qu'il allait la ramener avec lui après cette virée au bar ? Elle était moche. Et oui, notre petit blond faisait partie de cette minorité de gens, qui jugeaient selon l'apparence. Et en sale type qui se respecte, il méprisait les gens qui n'avaient pas eu la chance de naître beau. Akio rejeta un nuage de fumée dans l'air, ignorant totalement les battements de cils de la femme à côté de lui. Écrasant la cigarette dans un cendrier qui traînait, il se saisit de son verre et affubla la demoiselle d'un « Dégage » des plus charmants. Oui, Akio savait être méchant. Il avait l'art et la manière de mépriser les gens et le rare don d'être un narcissique pur et dur. Le mieux dans tout ça, c'est qu'il le savait. La femelle repartit l'air déçu, et surtout, vexé. Haha. Comme si elle avait pu espérer séduire le blond. Il avait beau être saoul, il avait encore sa tête, ou du moins, une partie. Et même si, quand il avait bu, il avait une fâcheuse tendance à draguer tout ce qu'il voyait, il se réservait le luxe de choisir sa 'victime'. Le blondinet termina bien vite son verre, l'alcool commençant sérieusement à lui monter à la tête. Toujours à admirer les gens présents dans le bar, il décocha à un brun bien foutu un sourire débile. L'alcool avait de drôles d'effets sur Akio. Ça le rendait stupide et dragueur – plus que d'ordinaire en tout cas. Et puis, soudain, son regard rencontra une gracieuse silhouette, celle d'un Neko. Sourire en coin du blondinet, considérant tout de suite ce chat comme un partenaire potentiel. Une fine allure, petite queue de félin qui bat l'air, regard hypnotisant. Oui, vous l'aurez deviné, Akio avait choisit sa douceur du soir. Le blond se leva, restant immobile un instant afin de vérifier qu'il tenait debout.


I
l se mit alors à se diriger vers le matou. Titubant par moment, il réussit – oui, incroyable – à tenir debout tout le long du chemin. Le Neko à portée de main, il étira un nouveau sourire, les yeux légèrement voilés par l'alcool. Posant délicatement ses doigts sur l'épaule du garçon, il approcha sa bouche de son oreille afin de lui parler. Le bruit était tel qu'on s'entendait à peine, alors le blond ne voyait pas d'autre solutions pour pouvoir se faire entendre. Une lueur de perversité éclaira ses yeux tandis que son souffle chaud caressait la nuque du chat. Hum, agréable odeur.


« Hé... T'fais quoi, tout seul ? J'te paye un verre ? »


Miracle, le blond avait enchaîné deux questions dans un flot de mots compréhensibles. Bien qu'il bafouilla légèrement, il s'était fait comprendre. Regard insistant de Blondinet, qui profitait sans se cacher de la proximité du matou pour l'examiner d'un œil bien subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mar 27 Avr - 19:29

Zut, il ne fallut pas deux minutes pour que Kaoru se perde. Il avait profité qu'Abysse sorte un moment pour pouvoir lui aussi se degourdir les pattes dans la ville... en prend le plus grand soin de ne pas se faire capturer. Mais en moins de deux minutes, non, trois environs, il c'était déjà perdu. Trop timide pour demander son chemin à un "humain" et ne croisant que quelques rares hybrides en laisse, il n'osa pas les approcher et se retrouva donc depuis quelques bonnes heures à trainer dans les rues à la recherche de son chemins, de préférence. A plusieurs reprises, il avait dû partir en courant du coins tranquille où il se reposait, pourchassé par des vendeurs, ou du moins, des gens qui voulait, ben, le capturer. Il commençait déjà à être le soir, le soleil commança à se coucher pour laisser la ville dans l'ombre. Il s'arrêta à bout de souffle dans une rues pas trés fréquanté, pour respirer un bon coup. Et sursauta quand une cloche retentit. Par habitude, il compta le nombre de coup qu'elle fit, pour connaître l'heure, étant donné qu'il n'avait ni montre... ni rien d'autre pour savoir l'heure. Un, deux... Six, Sept, Huit, neuf... Neuf heure, déjà. On dit souvent que le temps passe vite quand on s'amuse, mais là, il est passé même trés vite, et il ne s'était, mais pas du tout amusé de la journée... Plus jamais il ne ressotirais sans escorte. Un, c'était dangeureux pour lui en tant que neko, étant donné que son maître ne lui avait pas mit de collier, et deux, son sens de l'orientation était des pir. Il était parti vers trois heures pour se promener un petit quart d'heure, et s'il s'était trouvé un truc interressant à faire une petite heure maximun... Mais là, cela faisait plus de quatre heures qu'il était dehors sans avoir prévenue personne.

Il recommença à marcher aprés avoir fait une courte pause le temps de reprendre son souffle aprés sa dernière course, et à peine sortie de la petite rue dans laquelle il s'était réfugié, il sentit une petite goutte de pluie s'écraser sur son nez, le faisant frissoner. Il leva les yeux aux ciel qui, déjà noir, commencait à ce couvrir... Interieurement, il priait pour qu'il n'y est pas d'orage, une petite pluie ne le generait pas, mais il a peur des orages, alors en plus d'être un pauvre neko seul et perdu, il serait un pauvre neko seul, perdu et effayé. Il marchat quelques minutes sous la pluie, et quand elle commença à se faire de plus en plus forte, se decida de se réfugier au premier endroit "convenable" qu'il trouverait. Manque de bole, il se trouvait au milieux de nul part, enfin de nul part de "convenable", alors quand il commençait à être vraiment trempé, il ne se fit pas prier, et entra dans le première endroit à l'abris qu'il vit.

Une fois qu'il fut entré dans cette endroit, et qu'il vit OU il était tomber, il regretta bien de s'être aventurer dehors tout seul... Un Bar. Le pir endroit pour un jeune neko innocent... Un endroit plein de personne pas trés... fréquantables, et d'alcoolique... Tout sa à cause de sa soit disant "petite" promenade, bien qu'il n'a jamais voulut se perdre dans un endroit pareil. Mais, en même temps, il était curieux, il n'avait jamais mit les pieds dans se genre d'endroit, et était curieux d'en faire la connaissance... même si de loin suffisait. Dès que la pluie cessera, il partirais en vitesse, l'avantage, c'est qu'avec le bruit qu'il y avait ici, on entendait pas la pluie dehors. Et il pourrais aussi demander son chemin, qu'il ne soit pas rentré ici pour rien...

Un peu perdu, il commença à se diriger vers un barman, mais fut arrêté dans son ellan de courage, et oui, rien que le fait d'allé parler à un inconnu était un miracle pour lui, par un jeune homme, bien blond, legerement saoul, qui posa sa main sur son épaule, le faisant sursauter, avant de se raprocher de son oreille, pour mieux lui parler dans le boucan qu'il y avait autour, il était assé difficile de s'entrendre sans crier, et lui demanda :
    « Hé... T'fais quoi, tout seul ? J'te paye un verre ? »

Il était si prés, que Kaoru pouvait sentir sa respiration dans son cou... Il se retourna pour mieux voir celui qui l'avait abordé, et lui repondit le plus poliment possible, cherchant des escuses pour pouvoir partir :
    « Heu... Je suis mineur, je ne bois pas...»

Discretement, il devisagea l'inconnu de haut en bas, et attendit qu'il le lache... Il n'avait rien à faire ici, et en plus, la pluie commençait à s'arrèté, et il allait devoir bientot partir. Il ne voulait pas inquièter son maître, et en plus, et surtout, il ne voulait pas rester là, en compagnie de tout ses humains, car, il faut bien l'avoué, il ne vit qu'un ou deux hybrides... Et surtout presque que des vieux pervers à la recherche de quelqu'un avec qui passer la nuit. Il était bien conscient, qu'avec son physique androgyne, il y avait pour lui quelques... danger ici. Le jeune homme qui l'avait abordé n'avait pas l'air trop... bon voilà trop. Mais, il ne fallait jamais se fier aux apparences. Il resta donc sans bouger, debout dans cette endroit, devant un jeune blond, en attendant, non pas sa réponse, au contraire, il ne voulait pas qu'il lui reponde, mais plutot qu'il s'en aille... Certes, ce n'etait pas trop courtoit, mais il n'avait rien à faire ici, bien que l'endroit l'interressé, mais il était tard, et il devait rentrer, dans la mesure où il retrouve son chemin...

[je vient juste de remarquer, mais dans TOUT mes RP et pour TOUT mes comptes, il pleut... --" *apparement traumatisé par le temps...* ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mar 27 Avr - 20:10

[Ah ouais ? C'est étrange xD]


    Un mineur. Hum, il s'en serait douté. Mais ce n'était pas une excuse pour refuser de boire un verre avec sa royale personne. Akio fit la moue. Ce garçon devait être bien timide, n'importe qui aurait accepté, au moins pour avoir droit à une consommation gratuite. Bref. Vu que c'était un Neko, il devait avoir un maître. Peut-être que son maître se trouvait dans le bar et il n'osait pas boire sans autorisation ? Le blond regarda par dessus l'épaule du chat pour voir si une quelconque personne semblait être le propriétaire de ce matou. Mais à priori, personne ne semblait être son possesseur. Des regard fiévreux se posaient toutefois sur le corps du garçon, car il fallait bien l'avouer, cet adolescent était terriblement séduisant. Bon. Récapitulons. Un Neko mineur n'ayant pas de maître. Ce ne devait pas être un rebelle, vu son apparence et son attitude. Alors, émettant une hypothèse, Akio se dit que ce matou devait être perdu. Sûrement. Il n'avait pas l'air à l'aise dans un endroit pareil. Le blond étira un sourire, se disant qu'il fallait mieux profiter de cette situation. Sa main glissa le long de la colonne vertébrale du félin, s'arrêtant dans le bas de son dos. S'approchant à nouveau de l'oreille du chat, il ricana doucement.


    « Huhu, mais tu m'as l'air perdu... Allez, détends-toi, et viens boire un verre. »


    O
    ui, le Neko était mineur, et oui, Akio n'en avait rien à faire. De toute façon, ici, ce n'était pas un problème. On pouvait commander n'importe quoi, même en étant mineur, du moment que l'on payait sa consommation. Et puisque Akio avait de l'argent à dépenser... Un verre en plus, ce n'était rien. Surtout qu'il voulait garder ce Neko près de lui. Oui, il faisait une fixation sur lui, à présent. Allons, il suffisait de le décoincer un peu, le faire boire quelques gouttes, et l'ambiance ne serait plus la même. N'attendant même pas la réponse du garçon, Akio emmena le chat près du bar, là où il se trouvait quelques minutes auparavant. Commandant deux verres de whisky, il invita – oh, c'était un bien petit mot car il insista fortement – le matou à s'asseoir à côté de lui. Sa commande servie, il mit le verre d'alcool dans les mains du Neko, entamant le sien avec un sourire en coin. Les yeux rivés sur le garçon, il continuait sans se lasser d'observer le corps du Neko, résistant à l'envie de caresser sa peau. Puis, pour mettre le chat en confiance, il décida d'entamer la conversation.


    « Alors ? Qu'est-ce que t'fais par là tout seul ? C'est dangereux d'faire ça quand on a un si joli minois... Comment t't'appelle ? »


    A
    ux mots « joli minois », le regard du blond s'était soudainement éclairé. N'importe qui aurait deviné que l'humain était en train de dévorer le garçon des yeux et de l'allumer. Oui, quand il était saoul, Akio n'allait pas dans la finesse. Du genre à aller carrément dans le tas. Si il ne s'en empêchait pas, il dirait des trucs du genre « J'te veux dans mon lit, t'viens ? ». Akio avait une façon étrange de regarder le chat. Le genre de regard qu'un enfant a devant des sucreries. Oui, il voyait le Neko comme une douceur à déguster. En parlant de ça... Il goûterait bien à ses lèvres... Oui, comme un avant-goût avant le grand saut. Oh oui, ne riez pas, mais le blondinet s'était sérieusement mis en tête l'idée de coucher avec le matou. Ne lui en voulez pas, il était bourré, après tout... Affalé sur le comptoir, Akio fixait encore le garçon, se tournant légèrement afin que leurs genoux se touchent. Petit contact qui électrisa littéralement l'humain, à l'idée de ce qu'il voulait faire du Neko. Allez, bois, bois, pensait-il très fort en regardant fixement le verre du Neko. Avec un peu de chance, le chat ne supporterait pas bien l'alcool et serait vite sans défense. Non, ne vous inquiétez pas, il ne comptait pas le violer. Juste... le saouler un peu afin de le rendre consentant. Rien de bien méchant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mar 27 Avr - 21:47

Kaoru frissona et roujis lorsqu'il sentit la main de " l'humain " descendre le lond de son dos... Toutes ses pensées s'embrouillèrent... et pour un rien, il n'avait simplement qu'a le rejeter une bonne fois pour toute et de partir... Il avait à la fois peur de cet humain et à la fois jaloux... Pour plein de choses. Jaloux de sa "nature" étant condanné à être esclave pour le restant de sa vie, il aimerait bien un peu pouvoir être libre, et surtout pouvoir avoir autant d'assurance que lui. De nature timide, il n'osait jamais aller vers autruit, et encore moins les rejeter... Encore une chance de ne s'être jamais fait violer, car avec sa bouille et surtout ses réactions si... sans défence, on vas dire... cela serais très facile pour le premier venu. Mais bon, il ne voulait pas être violé non plus, même s'il ignorait les plaisir du sexe... et n'avait aucune envie de les decouvrir pour le moment...
    « Huhu, mais tu m'as l'air perdu... Allez, détends-toi, et viens boire un verre. »

Les paroles de l'humain comme il avait decider de l'appeller, le fit redescendre sur terre... Cette fois ci, il allait vraiment refuser, s'il continuait, il n'allait plus pouvoir s'echapper, mais trop tard, le jeune blond l'avait déjà entrainer aux bar... et commenda déjà à boire... Trop Tard. C'en était fini de lui. Avec sa politesse habituelle, il n'allais pas le laisser seul et lui mettre un blanc... C'était pas poli. Et puis, dans un certain sens, il avait envie de connaitre a Nouveau le monde de dehors, enfin, sans laisse... cela faisait si longtemps. Enfin, ce n'était pas forcement "ce" monde là qu'il voulait connaître, maisi l en faisait partie, mais pourquoi pas. Tant que ce n'est pas "dangeureux" pour lui, il pouvait bien de temps en temps faire quelques petites sorties. Et il avait envie de gouter aux "truc" qu'il lui à servi, celui que boivent les adultes... Même si son defunt père lui avait serieusement interdit tant qu'il n'avait pas la vingtaine. L'humain lui donna un verre, sans lui demander son avis, et peut-être même qu'il aurait accepté, avant de rompre le silence.
    « Alors ? Qu'est-ce que t'fais par là tout seul ? C'est dangereux d'faire ça quand on a un si joli minois... Comment t't'appelle ?»

Kaoru lui repondit en baissant les oreilles.
    « Kaoru, Kaoru McCraw... et vous ? »

On lui avait apprit le respect des ainés, ET des humains... Il garda ses oreilles baissés, regardant ailleurs à chaque fois, et sans toucher à son verre. Au debut, il n'avait pas percut, mais d'un coup, il y eu un "Tilt" dans sa tête et se mit à roujir, baissant encore plus les oreilles qu'elles l'étaient déjà, voulant se faire le plus petit possible, voir, disparaitre. « joli minois » . Rien que le fais de l'appeller comme ça, ne le mettez PAS en confiance... enfin, moins. Il était facilement infuanssable mais quand même, n'acordait pas sa confiance à n'importe qui. Et là, il avait plus peur qu'autre chose, surtout que le blond avait l'air d'être legerement bourré et qu'ils venaient à peine de se rencontrer... Cependant, Kaoru avait quand même envi de faire connaissance. Ignorant la la regard de l'humain, il sentit le contacte de ses genoux, et tourna le regard à l'opposer. Puis gouta à la boisson qu'on lui avait servi. Elle avait un drole de gout, mais n'était pas mauvaise... au contraire, il l'amait bien. Il se demandait justement pourquoi on lui avait formellement interdit d'en boire avant sa majorité... Et ben, il avait bien le droit de desobeïr aux rêgles de temps en temps, non ? Enfin, ce n'est pas un petit verre qui allait le saouler, enfin, il l'esperait. Surtout qu'il ne savait pas comment il était quand il était saoul, étant donné qu'il ne l'a jamais était... Et surtout, il n'avait pas envie de se reveiller dans un lit le lendemain... Mais s'il modéré la dose, ça ne devrais pas lui faire trop de mal... Il reprit une petite gorgée et attendit la réponse de l'humain pour ce qui est de son nom... Lui faisant un sourire, enfin quand même ça, il l'avait invité et Kaoru ne l'avait même pas remercier...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mar 27 Avr - 23:09

    Ah. Premier sourire de l'hybride – qu'il pouvait à présent nommer. Le blond lui répondit par un autre sourire.


    « Oh, tu n'es pas obligé d'me vouvoyer. Moi c'est... Akio. »


    Si, si, il avait marqué une petite pause avant de dire son nom. Signe qu'il commençait à être vraiment saoul. Si il ne se rappelait même plus de son nom... Akio était satisfait que le Neko lui ait aussi demandé son nom. Même si ce n'était que par politesse, n'était-ce pas un signe qu'il s'intéressait un minimum ? Il aurait pu partir, et le laisser, les deux verres à la main. Mais non, Kaoru était resté, et Akio en était déjà grandement satisfait. Et en plus, l'hybride avait commencé à boire. Il ne lui restait plus qu'à le mettre un peu plus en confiance. Le blond s'appliqua à vider son propre verre, attendant que le matou fasse de même pour en recommander un autre. Son regard s'attarda sur la nuque du chat, ses cheveux légèrement mouillés laissant couler quelques gouttes sur sa peau pâle. Ah, était-il au courant de l'effet qu'il faisait autour de lui ? Akio n'était pas le seul à mater le pauvre petit Kaoru, ici. Les regards des autres étaient agaçants. N'avaient-il pas vu que ce chat était sa « proie » ? Non, ce chat finirait avec lui, et si ce n'était pas le cas, personne ne l'aurait. Le blond regarda par la fenêtre le temps qu'il faisait dehors. Il pleuvait des cordes, et cela ne semblait pas cesser. Donc, une chose était sûre. Le chat allait sûrement rester ici pendant un moment. Et à ses côtés. Ça lui laissait tout le temps de le séduire. Toutefois, le garçon semblait un peu gêné de sa technique d'approche, en évitant son regard. Ah, mes yeux, regarde-moi dans les yeux, pensait Akio. Il se savait un physique attirant, mais la façon dont il aimait séduire les gens était à l'aide de regard plus que subjectifs. Les jeux de regards et de paroles implicites étaient ce qu'il préférait le plus. Mais voyant que le chat se concentrait à ne par le fixer dans les yeux, le blond se résolut à changer de technique. Dans un élan d'assurance totale, il osa poser sa main sur le genou du chat, la remontant légèrement le long de sa cuisse. Son autre main soutenait son menton dans une attitude à l'apparence détachée, comme si il n'était pas conscient de ce qu'il faisait. Puis, le blond se tourna afin de jeter un regard dédaigneux aux autres prétendants. Alors que ses doigts frôlaient la jointure de la cuisse du Neko, le blond retira sa main avec un air faussement étonné.


    « Oh. Ma main a glissé. »


    Sourire vicieux à cette phrase, puis le blondinet recommanda deux autres verres. Posant le second verre à côté du Neko, il se mit à boire le sien. Les regards des gens sur le matou semblaient avoir faibli, persuadés que le blond avait réussi à se l'approprier. En vérité, il l'avait juste tripoté sans son accord, et il espérait que cela n'ait pas outré le garçon. Car même si Akio était bourré, il avait tout de même conscience que son excuse était bien pitoyable. Il espérait également pouvoir le re-tripoter, cette fois avec son accord. Blondinet reposa son verre sur le comptoir dans un tintement cristallin. Son attitude stupide n'avait certainement pas mis le garçon en confiance, alors il décida de changer de sujet.


    « T'as pas répondu à mon autre question... T'fais quoi tout seul ? T'es donc libre ? »


    Libre, dans le sens où le Neko n'avait personne dans son coeur. Libre, dans le sens où son lit avait de la place pour un blondinet alcoolisé. Ce dernier se mit à ricaner, pour une raison inconnue, l'alcool commençant à avoir raison de lui.


Dernière édition par Akio Masahiro le Mer 28 Avr - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mer 28 Avr - 15:00

Kaoru, sentant la main de... Akio, il s'appellait comme ça, alors autant l'utilisé, ne put s'empecher de roujir, embarrassé, sans rien dire, sans opposer de resistance... Il regarda l'humain, et tourna le regard dès qu'il apperçu celui du blond se poser sur lui. Pour le regarder à nouveau, et, à nouveau regarder à l'opposer. Il retira sa main et lui sortie une excuse... débile, il n'était pas... idiot, il avait très bien capté ce que le blond voulait faire... et ben, il n'y arriverais pas. Kaoru jeta vite un oeil par la fenetre après Akio, et vit que la pluie avait encore fait des siennes, décidement, lui et le temps, ça faisait deux... Il ne pouvait plus partir maintenent, un à cause de ce maudit temps, deux, par simple politesse. Et oui, encore la politesse, elle commence à être un peu envahissante... Enfin bon, dans un sens aussi, cela l'arranger bien. Pas qu'il avait envie de rester avec... si, quand même un peu en fait... Ignorant les regards des autres... personnes, il prit tout son courage pour regarder Akio dans les yeux, non sans avoir detourné le regard une première fois. Il avait les yeux violet, plutôt inhabituelle disons, mais aussi très beau... Non, il ne devais pas se laisser entrainer... Il avait oublié, enfin presque, "l'incidant" qu'il venait de se produire avec la main baladeuse d'Akio, et decida de laisser passer, enfin, dans la mesure où il n'irait pas plus loin. Dés qu'il eu fini son premier verre, sans attendre, il se retrouva avec un second en main, ne sachant pas trop quoi faire, il l'accepta tout bonnement, encore heureux de ne pas être déjà "Out" .
    « T'as pas répondu à mon autre question... T'fais quoi tout seul ? T'es donc libre ? »

La voix du blond le sorti à nouveau de ses pensées. Et s'appreta à repondre quand une nouvelle paire de mains arrivèrent discretement, encore un vieux pervers qui chercher de la compagnie. A cette arrivée Kaoru se raidi. L'inconnu, qui n'avait pas encore remarquait Akio, s'empressa de partir quand il croisa son regard. Kaoru se retourna pour remercier Akio d'un sourire... Pourquoi le remercier, il n'avait rien fait ! Sans doute les effets de l'alcool... il devrait donc calmer un peu la dose dorenavent, et comme s'il ne se compris pas, il porta de nouveau le verre à ses levres pour en reprendre une gorgée. Un verre, plutôt deux, ça devrais aller, et aux troisième, il le refuserait, c'est tout...
    « Heu, je me suis un peu perdu... et donc, je chercher mon chemin quand il a commencer à pleuvoir... Heu... Qu'est ce que vous entendez par "libre" ? »

Il avait déjà une petite idée sur la question, mais... Mais c'est tout. Il ne savait pas comment réajir, en face d'une situation comme ça... Il n'avait jamais vecu "ça" ... et surtout, il avait un peu peur... C'est vrai, mettez-vous à sa place, un jeune neko innoncent et perdu, entrant dans un bar seulement pour s'abriter de la pluie, et se retrouve à boir avec un inconnu qui... qui... Bon, voilà, Qui. Enfin bref.
    « Vous êtes gay ? »

Déjà un peu, pas saoul, mais juste... pas trop lui même quoi. Il se mit à poser une des questions les plus débiles... tout comme lui. Et dès qu'il se rendit compte de ses paroles, il roujit et baissa immediatement les oreilles, regarda ailleurs, voulant revenir sur ses paroles... enfin, voilà. Il était legerement, beaucoup, trés paniqué. Mais vraiment mimi. Cela doit être l'alcool, c'est ça, jamais il ne dirait ça s'il était dans son état disons, normale. Et encore moin dans ses conditions. Il n'attendait pas de reponses, enfin si, une reponce negative de préférance... ou peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mer 28 Avr - 17:24

    Hu, adorable. Le Neko était tout simplement adorable. Akio l'aurait bien serré dans ses bras, si il n'avait pas eu cette retenue. D'ailleurs, il n'avait pas été le seul à le trouver adorable. Quelques minutes à peine auparavant, un vieux pervers avait osé le toucher. Sous ses yeux. Ah, heureusement qu'il était vite parti, Akio avait bien failli le frapper. Car ce dernier était même possessif avec ce qu'il ne lui appartenait pas. Oui, le blond était du genre jaloux. En pensant à cela, il aperçut le vieux pervers au loin, et lui adressa un regard noir. Avec ça, il était certain que ce mec n'allait plus s'approcher de Kaoru. Qu'il le fasse, et cette fois, le poing du blondinet ne le raterait pas. Bref. Akio poussa un léger soupir, et but quelques gorgées d'alcool. Jetant un regard en coin, il vit que le chat avait accepté le second, et il sourit intérieurement. Allez, plus que quelques verres et ce matou serait décoincé. Cela semblait déjà avoir de l'effet, car le greffier lui demanda si il était gay, et Akio ne put s'empêcher de hausser un sourcil. Question rhétorique, puisque le garçon devait bien avoir remarqué que depuis tout à l'heure Akio tentait vainement de le séduire. Blondinet posa une main sur l'épaule de l'adolescent, et approcha son visage du sien. Étirant un sourire narquois, il répondit à sa question en collant presque sa bouche à son oreille.


    « Huhu. Pourquoi ? J't'intéresse ? »


    É
    trange façon de donner une affirmation, tout en le provoquant gentiment. Akio se recula, retirant doucement sa main en s'attardant sur la peau du Neko. Nouveau sourire vicieux, encore quelques gorgées d'alcool. Le blond continuait à dévorer des yeux le garçon, le visualisant dans des situations un peu... Enfin, vous voyez ce que je veux dire. De toute façon, il était de plus en plus saoul à chaque minute qui passait. Et donc, il pensait de plus en plus à ça, et forcément, était de plus en plus entreprenant. Il commençait à se demander pourquoi il ne le tripotait pas carrément, là, tout de suite. Puis son regard balaya la pièce, et il se souvint qu'il était dans un lieu public. Pas l'endroit idéal pour faire ce genre de choses. Quoi qu'il en soit, il continua tout de même à le toucher, avec ce sourire vicieux gravé sur ses lèvres. Ses doigts longèrent la mâchoire du chat, descendirent dans son cou et le blond daigna alors répondre à sa précédente question.


    « Par 'libre', j'entends... Hum... - sa main descendit encore le long du torse du chat – Quelque chose comme... Apte à me recevoir dans ton lit – il continua à descendre, frôlant son aine – … et sans avoir à craindre les représailles d'un autre. »


    Lueur perverse dans les yeux du blond, et sa main resta posée sur la hanche du matou. Plus il était saoul, moins il allait dans la finesse. Donc là, sa demande était tout de même assez claire. Au moins, Akio avait le mérite d'être franc. Et plus il buvait, plus il trouvait le chat attirant. C'était étrange, non ? Ses yeux se délectaient du moindre détail. Sa langue passa sur ses lèvres lentement, comme quelqu'un qui se lèche les babines devant un bon repas. En ce moment-même, Akio avait vraiment envie de Kaoru. Attendant une quelconque réaction de ce dernier, il commanda un troisième verre pour le garçon. Ses yeux restaient fixés sur les lèvres de l'adolescent, ressentant la terrible envie de lui voler au moins un baiser. A cette pensée, il sourit en ricanant comme un attardé – oui, il ne fallait pas oublier qu'il avait quand même bien bu. Sa main – qui s'éternisait sur la hanche du matou – se glissa lentement sous le tee-shirt de Kaoru, caressant sa peau. Et ce fut à ce moment-même qu'on leur servit leur verres. Akio retira donc doucement ses doigts, s'arrachant à la chaleur du garçon, pour pouvoir se saisir du verre. Donnant l'autre rasade d'alcool au chat, il gardait ce sourire annonçant toute les pensées explicites qu'il avait en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mer 28 Avr - 20:59

    « Huhu. Pourquoi ? J't'intéresse ? »

Kaoru sentit le souffle d'Akio sur son oreilles, ce qui le fit roujir et il tourna, encore une fois, le regard... Decidement, sa timidité était en train de l'emportait, mais si ça pouvait lui empecher de se retrouver dans des situations comprommettante, alors passons...
    « Par 'libre', j'entends... Hum... Quelque chose comme... Apte à me recevoir dans ton lit… et sans avoir à craindre les représailles d'un autre. »

S'il ne laisssa rien paraitre, ou du moin, esseyait, il frissonna quand il sentit la main de l'humain sur sa peau, elle n'était pas froide pourtant... Quand le barman revint avec de nouveau verre, Kaoru soupira interieurement, sauvé... Depuis ce moment, et même peut-être depuis avant, il avait oublier pourquoi il se trouvait là, sa balade, son maître, la pluie qui venait de s'arrèter à nouveau, restant seulement dans le présent, avec cet humain qui liu tendis son... troisième ? Oui, son troisième verre, il les avait compté afin de ne pas boire beaucoup, et même s'il s'était jurer de s'arreter au bout du deuxième, il ne put pas s'empecher de porter le verre, à nouveau plein, à ses levres, et de boire encore la boisson... S'il ne repondit pas à la question de s'il l'interressé, il repondit à la précedente qui était, est-il libre ? Oui, il était libre, même très, étant donné qu'il avait même oublier son maître, et de toute façon, même s'il s'en rapeller, la reponce n'aurais pas changer. Abysse ne lui ayant jamais montrer une quelquonque attention de ce genre, à déduire qu'il l'était...
    « Heu... oui, pour ça, je suis libre...»

Une fois qu'il eu repondu à sa question, il baissa les yeux sur son verre, et se disais, en eyant la moitier de sa tête, que trois, c'était peut-être un peu trop, déjà qu'il avait du mal à refuser le premier, il allait finir par en redemmender s'il continuer, mais il faut dire quand même, que c'était bon... Il ne faisait plus attention à l'heure, et aux personne qui l'entourer, maintenent, dans sa tête, ils n'étaient plus que deux, lui et Akio... Il fini plus vite que les autres son troisième verre, et quand il l'eu terminer, prit d'un "vertige" il se rapprocha de l'humain et posa machinalement sa tête sur son épaule, en soupirant interieurement... Qu'est ce qui lui arrivé, depuis quand fait-il autant confience comme ça au premier venu, humain en plus... et... enfin bon, voilà. Que lui arrivait-il ? Il était aussi fatigué, certes, il se faisait de plus en plus tard, mais Kaoru était quelqu'un du soir, et pouvait veiller jusqu'a très tard, et là, il n'était qu'a peine... heu... dans les dix heures sans doute, il n'avait ni l'heure, ni la notion du temps... Caller contre lui, la tête sur son épaule, il se mit à ronronner, ferma un moment les yeux, sans ce soucier de l'endroit où il se trouvait, ni du contexte... mais il était bien là...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mer 28 Avr - 21:43

    Il était libre, il venait de le dire. Le sourire d'Akio s'étira. Il se rapprochait de son but, que vous aviez deviné depuis longtemps. Exalté et soudain empli d'une joie qui se traduisait par la réponse du chat, le blond termina son verre en quelques gorgées. Bon, déjà qu'il n'était plus très sobre... Mais en buvant son verre aussi vite, les effets de l'alcool doublèrent d'intensité. Akio avait soudainement chaud, très chaud. Il ouvrit un peu plus sa chemise, en s'éventant de la main. Son sang bouillait littéralement. Ses joues étaient légèrement rosies par la chaleur ambiante, ajoutée à celle que lui donnait l'alcool. Son coude posé sur le comptoir, il se frotta consciencieusement l'arrête du nez pour rester alerte. Un peu plus et il tombait par terre, au sens propre. Son coup de barre vertigineux passa, et encore étouffant de chaleur, il commanda d'autres verres. Oui, il avait à peine fini le sien et venait de remarquer qu'il était au bord du malaise, mais continuait quand même. Mais il avait tellement chaud... Un petit verre ne lui ferait pas de mal, ou du moins, c'est ce qu'il pensait. C'est alors qu'il sentit quelque chose se poser sur son épaule. Baissant les yeux, il vit la tête de Kaoru qui se reposait sur lui. Esquissant un sourire amusé, ce dernier se changea en une grimace vicieuse lorsqu'il sentit le souffle du chat frôler sa peau nue. Et puisqu'il venait de vider un verre de whisky en quelques secondes, il était encore abruti par la boisson. Et avec toutes les idées perverses qu'il avait en tête, en voyant le matou si proche de lui... Il ne tint plus. Attrapant le garçon par les épaule, il le rapprocha de lui pour coller ses lèvres sur les siennes. Entrouvrant sa bouche, il entreprit de jouer avec la langue de l'adolescent. Et après quelques instants de baiser approfondi – merci Akio pour cette magnifique démonstration de pudeur – le blond se recula, l'air de rien. Passant ses doigts sur ses lèvres, le blond – qui venait alors de récupérer quelques neurones mis K.O. par l'alcool – se rendit alors compte de son geste.


    « Oh. … Agréable goût. »


    Oui, il aurait pu tout simplement s'excuser, mais non, il ne fit pas ça. Parce qu'il avait trouvé ça trop agréable pour pouvoir dire pardon. Cette mise en bouche – et c'était le cas de le dire – l'avait mis en appétit. Son sourire, qui avait disparu un instant pour laisser place à un air étonné, revint encore une fois, plus vicieux que jamais. Passant sa main derrière les épaules du chat, il se colla à lui sans aucune gêne en lui mettant un énième verre d'alcool entre les mains. Oh, c'était vicieux de sa part de le saouler autant. Mais plus il passait du temps à ses côtés, plus il avait envie de lui. Alors pas de remords. C'était pour la bonne cause – et surtout pour le plaisir personnel du blondinet. L'humain, n'ayant plus vraiment toute sa tête, prit alors un malin plaisir à le caresser en laissant sa main glisser vers ses hanches. Posant sa tête sur l'épaule du chat, il poussa un soupir de plaisir, un sourire niais aux lèvres. Et reprenant sa tâche de tout à l'heure, il mit de nouveau sa main sous les vêtements du chats, approchant sa bouche de son oreilles.


    « Huhu, alors, si comme tu l'dis, t'es libre pour 'ça'... Tu veux le faire 'vec moi ? »


    S
    es lèvres descendirent et se collèrent sur la peau du chat, dans son cou. Puis ce fut sa langue qui alla taquiner sa jugulaire, sans aucune gêne. Akio avait vraiment trop bu pour se contenir. Il n'avait même pas conscience que ses gestes étaient totalement outrageant, et il y prenait même du plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Mer 28 Avr - 23:08

Kaoru, déjà un peu K.O., ne réajis pas au baiser d'Akio, ferma les yeux quand il approfondit son baiser, lui laissant faire ce qu'il voulait de lui... enfin, pour l'instant, et il esperait que ça n'irait pas plus loin, quand il decolla ses levres des siennes, Kaoru ne pu s'empeche d'eprouver une petite deception... Non, quelle deception, il ne devais pas avoir toute sa tête quand il pensa cela. Et il ne s'escusa même pas, après le geste qu'il lui avait fait, enfin, c'est pas comme s'il attendait des escuses... Akio se rapprocha encore de lui, lui donnant son... je ne sais plus combientième de verre, il avait arrèté de compter, bien qu'il n'en ai pas eu beaucoup, le blond lui chuchota une chose... idiote à l'oreille, faisant frissoner le jeune hybride.
    « Huhu, alors, si comme tu l'dis, t'es libre pour 'ça'... Tu veux le faire 'vec moi ? »

Quelle question, bien sur que non. Il est perdu, ils se rencontrent et finissent tout de suite dans le lit, non, ça aller trop vite... Cependant, il ne rejeta pas l'humain et le laissa passer sa main sous son tee-shirt, le faisant frissoner une nouvelle fois, et ne put s'empecher d'emmetre un petit gemissement lorsqu'il sentit sa langue dans son cou... Le faisant immediatement dresser les oreilles, pour les baisser tout de suite après et le fit roujir et fermer les yeux... Il dut les ouvrir suffisament pour pouvoir repondre à la question precedente... où Akio n'avait même pas attendut de réponces pour ajir, ce qu'il n'appreciat vraiment pas. Il allait le rejeter une bonne fois pour toute, rentrer chez lui et tout oublier... revoir son maître, retourner dans ses draps, seul, et continuer sa vie, tout simplement.
    « Hum... je... veux bien... mais, on est ... dans un lieu public, et... »

Crétin !!! Il avait envi de se donner lui même des claques, pourquoi n'a t-il pas pu lui dire simplement NON. C'est pas difficile quand même, juste trois petites lettres. Et puis, s'il lui avait simplement dit qu'il avait déjà quelqu'un, cela serais terminer depuis longtemps... crétin... dans quoi tu t'es embarqué ! Qu'allait-il se passait maintenent qu'il avait accepter... Enfin, il n'allaient pas le faire Là. et une fois dehors, tant pis la politesse, mais il pourrait partir et point final... Incociament, il se rapprochait d'Akio, mais toujours sans s'en appercevoir, et fut-il trés étonne quand il ouvrit bien les yeux, et se retrouva dans ses bras, mais sans se degager pour autant... c'était pas si deshagréable que ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko mâle
Neko mâle

Masculin

Nombre de messages : 68

Age : 22

Maître(sse) ou Neko? : Neko

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 21/04/2010


MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw] Jeu 29 Avr - 19:14

    Une lueur éclaira ses yeux à la réponse du chat. Ainsi donc, il obtenait ce qu'il désirait depuis déjà un bout de temps. Huhu, l'alcool avait donc agi, à moins que ce ne soit le choix du chat... Ou alors les deux, ce qui était fort possible. Quoi qu'il en soit, il avait son accord, et c'était le plus important. Son esprit momentanément ralenti par le whisky avait été soudainement réveillé par le désir. Ses pensées qui s'étaient un peu embrouillées se firent plus claire, et pas besoin de vous faire un dessin pour deviner à quoi il pensait. Laissant ses doigts effleurer la peau du chat, il fut étonner de le voir se rapprocher de lui. En même temps, il venait de lui donner son accord, mais jusqu'à présent, ça avait été Akio le plus entreprenant. Ah oui, ça on pouvait le dire. A ce stade-là, on ne pouvait même plus dire qu'il était entreprenant. Il était plutôt... audacieux, téméraire et surtout sans-gêne. De toute façon, la gêne, il ne connaissait pas. Le blond n'était pas du genre à avoir du tact. Même sobre, il parlait sans prendre de pinces. Alors, saoul, c'était forcément pire... Le chat devait l'avoir remarqué. Depuis qu'il l'avait rencontré, il n'avait pas arrêté de l'allumer. Ce devait tout de même être troublant, de se perdre, se retrouver dans un endroit pareil et se faire draguer de cette manière. Mais le blondinet n'avait même pas pensé à se mettre à la place du Neko. Si jamais une telle chose lui arrivait, ce qui était déjà bien improbable, le blond n'aurait pas hésité à rejeter ce foutu dragueur. Enfin, après, cela dépendait de la quantité d'alcool qu'il aurait absorbé avant. Car dans l'état où il était présentement, il aurait accepté n'importe quelle demande. Le visage enfoui dans le cou de Kaoru, il remonta légèrement pour lui mordiller le lobe de l'oreille, et en profita pour se permettre de terminer sa phrase.


    « Et on va tout de suite se trouver une chambre d'hôtel, kufufu... »


    A part l'hôtel, il ne voyait pas autre chose. A priori, le maître du garçon se trouvait chez lui – et il n'avait pas vraiment envie de profiter du chat avec son possesseur dans la même maison – et dans son propre appartement, il y avait son Neko. Oui, il l'avait oublié celui-là – pauvre Neko. A vrai dire, il l'avait abandonné chez lui pour se saouler dans les bars, et à force d'absorber de l'alcool, il en avait oublié son existence. D'ailleurs, le blondinet dut faire un effort pour se rappeler de son nom – Konoe. Mais bref. Un hôtel conviendra très bien. Aucun problème d'argent, le blond était très aisé au niveau financier. Enfin... Akio décida d'arrêter de réfléchir à cela, il avait trop bu pour se servir de sa tête. Il termina son verre, le reposa et sortit quelques billets de sa poche – parce que tout de même, à force de boire, la note augmentait considérablement. Emportant le chat avec lui, tout en prenant la délicate attention de poser sa main sur le postérieur du garçon, il l'amena près de la sortie. L'humain se collait vicieusement à l'adolescent, prévenant par la même occasion les autres concurrents – comprenez ici, les pervers qui mataient Kaoru – qu'ils n'avaient plus aucune chance. Tandis qu'ils se frayaient un chemin parmi les gens éméchés, Akio eut le temps de commander un taxi – dans l'état dans lequel il était, il ne pouvait certainement pas conduire. Dehors, la fraîcheur de la nuit fut d'autant plus accentuée qu'ils venaient de sortir d'une chaleur étouffante. Le blond referma soigneusement sa chemise, debout sous l'abri du bar puisqu'il pleuvait encore. Le taxi ne mit pas longtemps à arriver – heureusement que l'humain avait précisé que c'était pour régler une affaire de la plus haute importance. Le chat et Akio s'engouffrèrent dans la machine qui vrombissait, et après un « à l'hôtel » difficilement articulé par le blond, le taxi redémarra en trombe.


    « Hum... Dis-moi, minou, tu l'as d'jà fait avec un autre homme ? »


    C
    e « L » apostrophe désignait cette chose, que l'on faisait au lit. Le félin devait sûrement l'avoir compris. Et Akio continua alors ses caresses, qu'il avait stoppées lors de leur sortie, en faisant glisser ses doigts dans le cou du chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw]

Revenir en haut Aller en bas

Un blond bourré et un chaton perdu [pv Kaoru McCraw]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Le bar-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit