Neko Master
NEKO MASTER V2 : http://neko-master.bbactif.com

Envie de devenir esclave ? Maître ? Maîtresse ? Amour ou haine, que sera votre vie ? Inscris-toi pour t'amuser avec nous.

Des membres actifs, une Chatbox pour délirer, et une bonne ambiance garantie !

Neko Master

Incarnez un(e) Humain(e) et faites-vous servir par un(e) Neko !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Neko Master déménage : cliquez ici !
NM restera en ligne, cependant les inscriptions sont fermées. Merci de vous rendre sur la V2 de Neko Master si vous souhaitez vous inscrire.

Partagez|

Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Dim 3 Jan - 23:12

"Pourquoi ?,Pourquoi?...J'ai voulu t'oublié, je n'ai pas réussi, pourtant malgré moi ce jour à une fin... sombre, je ne m'en souviens pas..."

Voila à peu près ce que se dit ce jeune homme blond âgé de quelques années et mouillé jusqu'a l'os, il se trouvait devant la seuil de la porte jouant avec sa mèche de cheveux , l'entortillant autour de son doigt puis la déroulant, il recommença environ cinq fois de suite., la petite plaque argentée légèrement rouillé indiquait un prénom.."Jillian". Pourtant il connaissait bel et bien cette personne, Alice...
Ce prénom de fille qui était aussi celui de son première amour, il était désormais porté par cette personne si...étrange, était-il attiré par lui ? , qu'avait-il fait ce jour la, exactement un jour que celui-ci d'ailleurs, sa main était ensanglantée de nouveau, cela lui apportait une chaleur sur son corps glacé. L'eau dégoulinait le long de ses cheveux, son visage, sa veste était légèrement humide de l'intérieur pourtant à l'extérieur elle était semblable à une éponge. Il tremblait mais pas de froid, ni de peur, ni de joie, pas même de tristesse mais ce sentiment qui le hantait à ce moment n'était d'autre que de la douleur, il avait mal. Cela faisait plusieurs jours déja voir même un mois qu'il revenait toujours et encore devant cette porte fermé, à chaques fois il laissait derrière lui une flaque d'eau va savoir pourquoi il pleuvait souvent pendant ce mois de décembre, il ne frappait jamais, rien, il passait juste, la nuit souvent ainsi...ainsi quoi..?. Comment l'avait-il retrouvé d'ailleurs, et bien via une de ses clientes..et une des siennes aussi..

~~In the past.
Quel jour sommes nous ?, bah encore un jour sans grande importance, Abysse comme chaques jours, fais quasi tout le temps la même chose, il se lève après trois heures de sommeil car il a travaillé sur ses boîtes toute la nuit, puis ouvre sa boutique après s'être préparé, puis les clients arrivent souvent des habitués, ou alors des gens qui viennent suite a de la pub que des personnes deja venues on fait. Ainsi il reste dans sa boutique, sortant de temps à autres pour chercher de l'inspiration et peut être aussi lui... espéré l'apercevoir..

-Bonjour Abysse-sama!!

Ces voix à l'unisson le firent sortir de ses pensées devenant obscur. Encore elles, des lycéennes certainement, elles viennent chaques jour même après que ce dernier ai repoussé les sentiments de l'une d'entre elle assez...gentiment ?, pas vraiment mais c'est juste qu'il n'aime pas voir les... gamines pleuré, voila ce qu'il aurait dit mais dans sa tête. Un sourire et les voila déja à faire des messes basses, a les entendre on pourrait croire que c'est un "beau goss" mais il s'en contre fiche, il ne voudrait qu'un seul avis..juste celui-ci. Il va posé les dernières boîtes qu'il à crée, des émerveillements et autres commencent à s'entendre, c'est vrai qu'elles sont très jolies, mais toujours cette imperfection... Il en regarde une perplexe, puis les jeunes filles discute, elles s'appellent s'il se souvient bien... voyons.. Amy, Haru et Sakime, bizarrement il les écoutent , habituellement il les laissent ainsi mais pourtant la, elles semblent parlé d'une personne...qu'il connait. Pourquoi maintenant.. Il s'avance vers elles sans changé ses habitudes,

-Excusez moi.
" Oui ? qui y'a t'il Abysse-sama?,
-Navré d'avoir écouté votre conversation, mais cette .. personne vous auriez sont adresse ?,
"Vous... etes ce genre de personne Abysse-sama ?, la voila ce retournant et échangeant des regards avec ses amies, elle se méprend.. le jeune homme décida donc d'improvisé une excuse... assez étrange.
- Je ne vois pas trop de quoi vous parlé mais vous devez vous méprendre, cette personne m'a juste commandé une musique spécifique que j'ai faite mais je n'ai son adresse, pouvez vous donc m'aidez Ojou-san?
"AAah mais bien sur excusé moi, voila il s'appelle Chibana mais vous devez le savoir, il habite..euh dans un appartement au 100° étages"

Elle sortit de sa poche un crayon et un bout de papier puis lui dessina la carte, un coup de crayon fin et précis bien qu'un peu maladroit, elle lui donna le papier puis sourit au jeune homme, son teint avait tourné au rouge coquelicot, voila en gros comment il reussi à se procurer son adresse...

~In the present.


Un mois écoulé, un mois froid et triste. Nous le 3 janvier, devait-il lui souhaité une "bonne année" après l'avoir abandonné. Il ne savait plus trop pourquoi d'ailleurs, il se souvenait juste avoir..avoir...

-Aie.. il déclara donc ceci de sa voix monotone comme si rien ne pouvait lui faire changé ce ton, tout en serrant son poing même si la douleur était à son cœur.

Commis un péché dans une église, voila il se souvenait, le péché de chair mais après plus rien, ni comment il avait retrouvé l'adresse du jeune homme, ni comment ils s'étaient séparés après ca. Quand il s'était révéillé il était chez lui puis plus rien.
Son corps bougea vers la droite dans le couloir non éclairé, un endroit sombre, il sortait toujours par la, comme ca...il ne le croiserait pas.Il n'aurait pas a le voir souffrir ou alors avait-il peur juste lui d'en souffrir ? étrange raisonnement qu'est celui d'Abysse. Il fit quelques pas, juste avant que tout son corps sombre dans cette noirceur il entendit la porte s'ouvrir, il se figea net, sortirait-il à cette heure ?, était-ce pour aller retrouver cette personne qui était avec lui au bar, il l'avait vu par hasard, il était sorti de sa boutique pour s'acheté du matériel, l'es avait surpris par la fenêtre et le jeune homme a son plus grand regret n'aurait pas du, ne bougeant pas et attendant. Sa main saignait de plus belle, les traces derrière lui de sang et d'eau, à chaques visite il laissait de l'eau mais elle devait séché avant qu'il n'arrive, il aurait voulu le voir enfaite, reparlé avec lui de cette nuit... Ou juste le lui dire.. tout simplement. enfin bref il se comprenait.
Aujourd'hui il avait une tresse, le reconnaitrait-il quand même de dos ?, qui sait. Abysse attendit, écoutant ses gouttelettes de sang tombées de sa main. Il avait déposé dans un sac en plastique une boîte à musique qu'il avait fais, celle-ci n'avait pas d'imperfection, juste une, elle n'avait pas de titre. Il l'avait juste déposé devant ce palier juste à coté de sa flaque d'eau, avec juste les mots suivant,
"Sorry"

Il n'avait pas dit à Alice ce qu'il faisait dans la vie, sa passion, crée, mais le reconnaitra t'il a cette mélodie..

(j'ai corrigé les fautes ^^)


Dernière édition par Abysse Kuroi le Lun 4 Jan - 21:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Féminin

Nombre de messages : 204

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître.

Appartient à : Aussi bien manipulant que manipulé, je pense...

Sort avec : Je m'en assurerais quand Abysse~san reviendra.

Avertissement :
1 / 51 / 5

Date d'inscription : 22/09/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Lun 4 Jan - 21:15



C'était un début de nuit presque paisible. 0ui, mais il y'avait cependant ce mot qui obscursisait tout. Presque. De toute façon, rien n'aurait pu vraiment aider Alice dans l'étât ou il était. D'un geste qui pouvrait bien son horreur du moment, il repoussa les dras glacé qui glissèrent sur le sol et s'assit en tailleurs sur le lit. Son regard parcouru quelque seconde la pièce. Le brun était fatigué, mais il ne pouvait se résoudre à fermer les yeux. Il n'arrivait pas à dormir, comme tout les soirs depuis plus de trois semaines. Et il ignorait si cela était bon ou mouvais. Parsque après tout, son visage lui apparaisait des que ses paupières se fermait. Il se mordit la lèvres. Et puis de toute façon.... Non. Un soupir franchit ses lèvres, formant un petit nuage de bué devant celle ci. Tiens, 2 degrès, indiquait le reveil digital. Alice n'avait même pas remarqué qu'il avait froid. La perspective de se lever pour aller enfiler quelque chose de plus chaud qu'un simple tee-shirt passa quelque seconde son esprit. Alors, restait dans son lit à resasser des idées noir ou traverser une chambre glacé ? Finalement, la deuxième option lui parru plus tentante. Pour la première fois depuis un long moment, ses pas foulèrent le parquet glacé rapidement. Il était seul. Quesqu'elle avait dit déja ? Ah oui, un truc comme quoi elle enmenait Kalok et Michiyo au temple, pour faire les voeux pour l'années à venir. Alice avait rigolait vaguement. Des voeux... C'en était presque ridicule. Prier pour la bonne fortune et toute les préocupation superficiels qui tracassait en général les autres humains ne l'interessait pas. Et de toute façon, il avait presque tout pour être heureux. Donc, pourquoi aurait-elle put prier ?

Je ne peux pas dormir. A cause de lui. Je veux dormir. C'est fini. Je m'en fiche. Je ne l'aime pas tant que ça. Je dois juste l'effacer. Oui, c'est ça. Comme dans les séries à la télé. Tout ce flot de conneries. Je ne le mérite pas. Ne plus y penser. Dechirer mentalement les souvenirs. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça. Je ne l'aime pas tant que ça...

Même si c'est faux, quelque part, cela lui faisait du bien de se mentir. Par des gestes mécanique, il enfila un pantalon et une chemise. Lui qui était d'habitude a cheval sur le fait d'être bien habillé ne jetta même pas un oeil à la couleur de ses vêtements. Heureusement pour lui, tout était noir. Noir. Affreusement noir. Peut-être que le fait de se rouler dans de la peinture rose n'était peut-être pas si mauvaise... Alice songea à la tête de l'ainée de ses nekos lorsque elle verrait l'appartement repeint en rose sous pretexte que 'ça va m'aider à sortir de mon état de solitude' .... Mais même cela ne le fit pas sourire. Evitant de peu le mur qui était dangereusement près de son nez, il passa devant la porte d'entré en direction du salon. Le brun entendait déja la pluie qui tambourinait sur la baie vitré à la brisser peut-être. Il songea sans vraiment s'en rendre compte qu'il avait du surement faire ce temps, lorsque il avait quitté l'église ... Il n'en avait presque aucun souvenirs de la fin de soirée, mais le temps était glacial ce jour la. Un nouveau soupir. Tout le rammenait à ce fameux jours. Et plus étrangement... Des effluves de musiques lui montait au oreilles. Il haussa un sourcil. Ah oui, c'était vrai que la voisine du dessous faisait une fête, pour il ne savait exactement quoi. Elle l'avait invité d'ailleurs, mais Alice -plus commuément connu sous le pseudonyme de Jillian dans l'immeuble- avait plus ou moins déclinés l'invitation. Il était seul. Trop seul. Alors pourquoi pas ? Si il s'ennuyait, il n'aurait qu'a remonter...

Aller à une fête, et danser avec quelqu'un. Cela n'était pas si difficile... Encore un mensonge. La porte s'ouvrit et se referma rapidement. "Jillian" resta un long moment bloqué devant celle ci avant de parvenir à trouver la force de sourire gentiment comme à son habitude et de tourner les talons. Peut-être que son destin était de quiter son appartament, car à peine eut-il fait un peu qu'il trébucha sur quelque chose et s'étalla de tout son long dans le couloir.

- Itaii...

Il se redressa en se frottant théatralement le menton, des larmes de fausses souffrances perlant au coins des yeux. C'était quoi ça ? Il se retourna, pret à abbattre sa colère sur le malheureux qui avait osé le faire trébucher, mais son regard ne rencontra qu'une poche en plastique qui s'était renversé lorsque il était tombé. Allons bon, on ne lui avait pas donné un enfant tout de même ? (D'après Hello, avec la 'poisse que j'ai d'avoir un maître tel que toi, ça m'étonnerait pas qu'un gamin nous tombent du ciel pour nous rajouter des problèmes ...') Alice se mit à genoux et attira le paquet contre lui, pour en sortir avec une délicatesse qui lui était propre son contenu. Une petite boite. Pas assez petite pour contenir une bague -une de ces clientes lui avait proposées de se marier, peut-être que cela l'avait tromatisé, quelque part...-. Il en fut légerement soulagé, mais un nouveau sentiment inconnu naquit au fond de lui. Peut-être était-ce ça la curiosité ? Après un long moment d'observation, il comprit qu'il fallait l'ouvrir et tourner le petit truc à l'arrière. Aussitôt, une musique s'en échappa, ce qui surprit le brun qui faillit lacher la boîte. Lent. Mélancolique. Peut-être trop pour Alice qui observa sans comprendre ses mains prisent d'un tremblement. Il n'empechait que c'était beau. Vraiment. Combien de temps resta t'il à l'écouter ? Le brun l'ignorait. Mais surement un très long moment, car lorsque il revient à la réalité, ses joues était affreusement humide. Pourquoi avait-il pleurer ? Peut-être que tout cela lui rappellait ... Non, ça, c'était trop lointain. Et son passé n'était pas heureux. Cela lui rémemorisait des souvenirs plus récents, non pas heureux, mais plus...Obsesionnel. Il se redressa. Alice en avait marre de cette journée. Rentrait dans l'appartement, et faire semblant de dormir. Voila, c'était un programme parfait qu'il allait appliquer contre tout ce qui pouvait arriver dans les prochaines minutes ...

Enfin.... Presque. Car quelque chose sur sa droite attira son attention. Quelqu'un dans le noir ? Voila qui n'était pas bien rassurant -surtout pour lui qui avait dévelopé une certaines phobie de son enfance à l'hopital, pour les gens qui attendait non loins dans lui dans l'obscurité ...- ... L''idée de rentrer en courant dans l'appartement et de se cacher sous la couette refit surface. Vieux reflexe enfantin surement. Puis finalement, il reflechit et se remit à sourire, malgré ses larmes qui coulait encore un peu. Il ne le voiyait pas très bien, mais il ou elle -les long cheveux bleu attachés dans le dos était plutôt trompeur- semblait jeune. Un invité de Mizuko~chan ? Est-ce qu'il l'avait vu pleurer ? Ce n'était pas très convenable, surtout pour une première impression. Il se redressa et passa une main sur sa joue gauche.

- Je m'excuse que vous m'ayez vu dans cet étât...D'habitude je ne suis pas si...Enfin. Si vous cherche l'appartement de Mizuko, c'est à l'étage inférieur, sourit Alice avec le plus de douceur hypocrite donc il pouvait faire preuve.

... De long cheveux blond ? Etrange. Non, cela en devenait vraiment obsesionel. Pour peu, il se serrait giflé de sa bétise. Comme la personne ne répondait pas, il avança de quelque pas vers la silhouette, qui s'enfonça un peu plus dans l'obscurité, de façon à ce qu'elle disparaisent totalement du champs de visions d'Alice, qui se retrouva à son tour plongé dans l'obscurité. Et ça, ça ne lui plaisait vraiment pas.

[J'aime pas la fin de mon post ><"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sayonarawonderland.skyrock.com/
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Lun 4 Jan - 23:09

A ce moment ou la musique avait commencé par réflexe Abysse avait fermé les yeux, chaque particule de son, les imperfections, tout ça le jeune homme les trouvaient en écoutant les yeux fermés. Quelques pas puis ils furent suivit d'une voix, légèrement tremblante, la sienne, il l'aurait reconnu, va savoir pourquoi, pourtant leur rencontre date d'il y'a un mois et quelques semaines pourtant. Cette voix raisonnant de peu dans le couloir long et obscur avait quelque chose d'anormal, de l'hypocrisie, amusant Alice n'avait pas vraiment changé, cela reussi à faire sourrire Abysse mais personne ne pouvait le voir car dans la pénombre ou il se trouvait il ne voyait rien. Devait-il parlé, des sons venaient d'en bas effectivement, horreur, ce créateur de son déteste pourtant la musique "moderne" des styles horrible à ses oreilles, il préfére faire chanté ses boîtes, d'ailleurs celle-ci ont tous un prénom.

Il ouvrit la bouche mais aucun son ne sorti, quel devait être les sentiments d'Alice envers Abysse, il savait au fond de lui même qu'il avait mal agit, pas du fait d'avoir commis ce pêché de chair, mais plutot celui d'avoir...délaissé Alice. Aurait-il mieux fais pour lui de continuer son chemin ?, aurait-il du plutot... ne jamais avoir chercher à le revoir. Tant pis il leva un peu la tête regardant cette ampoule inactif qui n'illuminera jamais ce couloir. Il brisa ce silence, malgré tout il était rongé de l'interieur..par cette douleur toujours et encore présente...

- Do you like... "your" son'g ?,


Abysse parlait bien l'anglais,il avait bien sur assisté sur le fait que c'était "son" son sa mélodie dédié et faite pour lui et lui seul. Ce jeune homme ne voulait pas parlé normalement, un peu d'originalité, et puis peut être qu'il avait oublié le son de sa voix ce n'est pas très important..Enfin si peut être un peu, Aaah confusion dans sa tête, rongé d'horrible sentiments il se tut après avoir annoncé cela,

*Je ne veux pas...te voir souffrir par ma faute... pourtant je préférerais que tu souffres à cause de moi plutot qu'à cause de quelqu'un d'autre*


Au fond il pensait ca, pourtant de sa bouche il ne pouvait pas s'exprimer sa gorge se serrait a la moindre parole qu'il voulait sortir. Abysse avait peur d'un jour le blesser, ou autre, comme avec son autre ALice, il était parfois violent, serait-il capable de recommencer ?, depuis qu'il l'avait perdu il n'était plus trop lui même, avec l'arrivé ce cet Alice plusieurs choses s'étaient renouvelées, déja son coeur qui lui faisait de plus en plus mal, et un brin son comportement.

Sombrant dans ses pensées il arreta et écouta de nouveau cette voix tant convoitée, tant désirée par ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Féminin

Nombre de messages : 204

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître.

Appartient à : Aussi bien manipulant que manipulé, je pense...

Sort avec : Je m'en assurerais quand Abysse~san reviendra.

Avertissement :
1 / 51 / 5

Date d'inscription : 22/09/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Ven 8 Jan - 20:57

Le noir n’était-il pas en train de se resserrer autour de lui ? Inconsciemment, ses mains se crispèrent sur la boîte qu’il avait gardait en se rapprochant de celui qui était temporairement son compagnon dans cette abîme. Alice avait écoutait en silence. Dans un silence trop pesant d’ailleurs, inhabituel. D’habitude, lorsque son interlocuteur finissait une phrase, il enchaînait tout de suite par une phrase ou au moins par un petit rire faussement amusé. Mais là, rien. Même pas un sourire, qui s’était légèrement décomposé après qu’il eu parlé. Et ce n’était pas parsque il n’avait aucune idée de réponse, plutôt parsemé il… n’avait pas compris la question. Ce qu’il avait dit, ce n’était pas du Japonais. Hors, n’ayant jamais mit les pieds dans une salle de classe, il n’avait aucune connaissance dans d’autre langue que celle qui lui était natale. Réfléchir. Gagner du temps. Et puis, cette voix… Il l’avait déjà entendu. Mais à force de se forcer à se plonger dans des illusions, Alice s’empêchait inconsciemment de la reconnaître. Song ? Il semblait au brun d’avoir déjà entendu ce mot. En premier temps, il s’avait que c’était de l’anglais. Car l’adolescente qui lui servait aussi bien d’hybride que de tyran avait lancé une monde dans la maisonnée qu’elle avait surnommé le Anponais. Alice n’avait pas tout compris, mais en gros, cela consistait à placer un mot Anglais dans une phrase japonaise. Et song, c’était… Chants ? Ou chanson. Oui, sûrement. Et donc… Il émit un petit ‘ho’ de compréhension et retrouva son sourire avant de s’exclamer d’une voix réellement heureuse, semblable à celle d’un enfant pauvre qui aurait découvert un beau jouet son sapin.

- C’est vous qui m’avait offert cette boîte ? Elle est vraiment magnifique, complèta Alice sans se rendre compte qu’il avait répondu à la question. Mais…

Il continuait de sourire, malgré que son regard se soit légerement assombrit.

- On offre pas quelque chose, surtout un si magnifique présent à un inconnu. Dois-je comprendre… Que vous me connaisez ?

Alice avait exposait sa question de manière à exposé celle qui le tracassait réelement. Cette voix, il l’avait déjà entendu, il en était sur à present. Mais l’accent Anglais qu’il avait prit avait changé quelque chose qui l’empechait de la reconnaître. Ou plutôt, l’empechait de voir la vérité. Car, d’un côté, le brun savait. Il recula d’un pas, de manière à se coller au mur, et enleva une main de dessous la boite à musique pour la faire glisser le long de celui çi, en direction de la poignée de porte qui menait à l’escalier de secours, et donc un raie de lumière s’échappait de sous celle ci.

- Je ne vous vois pas, vous permettez que… J’illumine un peu ? murmura t'il du boup des lèvres, sur un ton ou se mellait le défis et la curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sayonarawonderland.skyrock.com/
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Mer 13 Jan - 1:25

Etait-il encore temps de fuir ? voila ce que pensait ce jeune homme, il n'avait pas répondu aux questions d'Alice, laissant s'installer encore une fois de plus ce silence pesant sur cette atmosphère déjà assez étrange.A peine avait-il pensé à se cacher -quelque part n'importe où-que la lumière fut comme on dit, il regarda les lumières artificielles , évitant au mieux de bouger, de toute façon fuir la vérité ne sert qu'a s'enfoncer nous même dans le mensonge.Ses longs cheveux blond au bout ondulés ayant quelques reflets plus foncés à la lumière paraissaient tout de même plus foncé ,certainement à cause de la pluie.Son regard vide alla vers la vitre au bout du couloir, avec la pénombre du soir cela agissait comme un miroir, on pouvait le voir, et Alice aussi. Rien que le fait de le distinguer ou même de l'avoir entendu avait réveillé en lui encore ce brin de folie comme à leur rencontre, pourtant Il n'avait pas changé , toujours cette silhouette fine et attirante, ses cheveux avaient légèrement pris quelques centimètres, ses habits étaient étranges, enfin, Abysse ne l'avait vue qu'une fois..non disons, deux avec ce jour au bar, mais il était en kimono, des habits "normaux" lui allaient à merveille,il préférait tout de même le voir en yukata blanc . Abysse lui avait toujours une veste noire la même que l'autre mais avec des touches personnelles en plus, il était habillé juste d'une chemise blanche et bordeaux et d'un pantalon noir. Il y'avait quelque chose de changé en cette personne ce qui le fit sourire mélancoliquement, un sourire qui peignait ce visage d'une pâleur semblable à celle de la lune, il semblait ... disons plus faible, peut être qu'a leur rencontre il avait été plus entrainant, drôle de façon de dire pourtant il se comprenait c'en était le principal pour lui. Il voulut parlé, mais pour dire quoi?, c'est assez stupide en y repensant, il l'a abandonné, puis revient comme ça du jour au lendemain, même du fait que depuis plus d'un mois il allait le voir, Abysse était rongé de l'intérieur par le remord. Un sentiment plus que désagréable, étant de nature une personne instable il eut de plus en plus de crises de folies au fur et à mesure que son "lui" conversait avec ce dernier, toutes plus violentes les unes que les autres, à la dernière il brisa un vase en porcelaine de roses ornées, d'ailleurs à chaques fois il ne range qu'environ une à deux semaines après, en étant calme et en réfléchissant, chez lui les vases il y'en a toujours, de même pur les roses même en hiver, dans sa véranda le climat est parfait pour ses fleurs qu'il aime tant, lui rappelant ce souvenir si doux et douloureux à la fois. Son regard vaironné ne croisaient pas les iris du jeune homme, il ne fuyait pas vraiment, rien, il avait toujours été cette coquille vide, alors pourquoi était-il ici en ce moment même ?.Lorsqu'il à aimé jusqu'a en mourir cette personne, il à appris à ses dépend que l'amour peut tuer, lorsqu'on perd cet être chère qui fait naitre ce sentiment merveilleux comme dirait certaines personnes, si "l'amour donne des ailes" et bien les siennes seraient teintées de noir, ébène, il le savait au fond de lui même le redoutait encore et encore, en perdant ça première Alice, ce jeune homme était mort par la même occasion, enfin façon de parlé, son cœur était mort. Celui de son premier lui, en résumant la situation il s'était crée une autre personne en lui même. Refusant de tout son être jusqu'à son âme cette vérité il développa ainsi sa folie.Enfin de compte en y repensant qui est son vrai lui ?,peut être que cet Alice le découvrira, s'il veut bien le revoir, à cet instant il sortit de ses pensées, son regard vaironné lui dévoilait la vérité dans lequel il était, dans un couloir près de l'être qui à su lui recrée un cœur, un être qui même s'il venait à détesté Abysse alors ce dernier ferait en sorte de le détruire de ses propres mains, autant physiquement que mentalement, il ne pourrait se résoudre à le "perdre", il préférerait le tuer de lui même, le voir disparaitre pour en faire de même après.

[je n'aime pas mon post >.> je t'ai fais attendre pour rien I hate me >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Féminin

Nombre de messages : 204

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître.

Appartient à : Aussi bien manipulant que manipulé, je pense...

Sort avec : Je m'en assurerais quand Abysse~san reviendra.

Avertissement :
1 / 51 / 5

Date d'inscription : 22/09/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Lun 18 Jan - 8:25

"Et la lumière fût."

Ou presque. Car au moment ou Alice ouvrit la porte qui aurait permit de faire penetrer la lumière dans le couloir, celle ci c'était éteint. Franchement, si tout cela n'était qu'une farce, ce n'était pas drôle. Et il n'avait pas la force de trouver le bouton pour la rallumer. Toute cette obscurité semblait lui prendre le peu de force qu'il avait. Comme un enfant prit en faute, il baissa la tête et ferma les yeux. Sauf que cet enfant, ça seule faute était d'avoir peur du noir. Franchement, il ne savait pas quoi faire. Quelque chose le retenait. Ici. Dans ce couloir empreint de l'obscurité qu'il détestait tant. Avec cet inconnu qui ne réagisait à aucun de ses gestes, et ne répondait pas à ses questions. Peut-être n'aurait-il pas du sortir de l'appartement, se contenter d'attendre le retour de ses nekos. Non, car dans tout les cas, il y'aurait eu la boite à musique. Et même si ce n'aurait pas été lui qui l'aurait découvert en premier, la curiosité l'aurait poussé à un sentiment désagrable de ne pas savoir qui la lui aurait offert. C'était un peu comme un cercle vicieux. Tant pis, si "il" ne voulait pas répondre à ses questions, il découvrirait quand même l'identitée de cet personne. Dans le reflet de la vitre, Alice releva la tête. Un reflet et un Alice qui ne pensait même pas à observer ce grand morceau de verre qui lui aurait tout de suite donné la réponse. Quelque secondes de silences suffirent à lui faire localiser la position de l'autre. Car derrière le bruit du coeur d'Alice qui battait décidement trop fort, il y'avait cet autre soufle. Un pas, puis deux, et trois. La main à peine tandu devant lui. Et finalement, sa peau rentra en contact avec quelque chose d'affreusement doux. Sa première idée fut du tissus, un vêtement surement. Mais a sa connaisance, les vêtements n'était pas tiède d'eu même. Alors surement la joue de "il". Presque... Parfaite, d'ailleurs. Ses doigts resterent collé quelque instant dessus, puis glisserent dans ses cheveux. Alice avait déja sentit ses sensations sous ses doigts, mais peut-être se refusait-il à s'en souvenirs, ou juste à les reconnaitre. Toujours aucune réaction chez l'autre. Même à cette proximité, il n'arrivait pas à distinger son visage. Un soupire franchit ses lèvres, venant se meler quelque instant à l'autre souffle.

-
Franchement, je ne sais pas à quoi vous jouer, mais vous pouriez avoir la décence de me rép- ...

Son dernier mot fut couper par une sensation glacé contre sa main.

-
... Ondre.

En reculant d'un pas, sa peau avait frolé la vitre, l'obligeant par instinc à la regarder. Son regard ne se plongeait plus dans celui de son double. Alice regardait derrière lui, plus profondément peut-être qu'il ne l'avait jamais fait en regardant un miroir, comme si celui ci aurait pu lui mentir. Sauf que là, il ne mentait pas. Cette chose appellé "kokoro" rata d'abord un battement, puis sembla s'arretter, juste l'espace de quelques secondes. Bam, bam, bam. Le bruit agaçant de son coeur reprit de plus belle, et se mit à taper de nouveau avec hardeur dans sa cage toracique. Et a ce moment, trois choses s'offrait à lui. Se taire et contempler ce morceau de verre qui ne refletait même pas exactement le beauté ce ce qui s'y refletait. Mais cela revenait à se plonger dans un rêve ou une illusions. Partir, par la suite oublier. Alice s'avait fort bien qu'il n'en n'était pas capable. La fin de cette soirée ... Elle avait été tellement flou, qu'Alice en était venu à se demander si il n'avait pas rever. Après tout, ne c'était-il pas reveiller dans son lit ? Cela aurait pu être fort possible, si il n'y avait pas eu ses traces de sang sur son torse et sur l'obi de son kimono. Mais, il aurait tout aussi bien pu se blesser quelque pars. Donc après que tout cela été réel, Alice se remémora l'hypothèse que ce n'était qu'un rêve.

- Abysse-san ...

Peut-être était-ce pour cela que la voix si chantante du brun était devenu plus...froide. Il lui en voulait. Oh, pas de l'avoir surement abandonné pendant tout ce temps, il aurait surement fait pareil à sa place. Mais plutôt d'exister. Et de revenir maintenant. Avec un peu plus de temps, peut-être qu'Alice aurait parvenu à se convaincre qu'il désirait le fruit de son imagination, et à coups de clients et d'heures écoulait, oublié. Son regard se détourna de cette apparition, se plongeant dans celui du blond. Oui, lorsque on désire connaitre la verité, il suffit d'ouvrir les yeux. Et maintenant, Alice pouvait très bien voir Abysse.

- Quesque tu fais ici ?

Ça, c'était idiot comme question. Qu'aurait-il bien pu faire apart venir lui rendre visite ? Et encore, il ne l'avait pas fait. Si l'autre idiote ne l'avait pas invité, jamais il ne serrait sorti de son appartement. Et il ne l'aurait pas vu. Ses mains se refermerent sur ses épaules, le plaquant brutalement contre le mur. Le bruit du choc du corps du blond contre émit un bruit sourd qui résonna quelques instants dans le couloirs.

- Quesque tu fais ici ?! répeta-t'il d'une voix tremblante. Car sa question concentrait aussi toute les autres 'Pourquoi maintenant ? Pourquoi est-ce que tu m'a abandonné ? Pourquoi me tourmente tu ainsi ?' et surtout 'Pourquoi est tu réel ?".


)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sayonarawonderland.skyrock.com/
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Dim 24 Jan - 20:10

Un temps de réaction après, Abysse se retrouva plaqué contre un mur suivit de question enfin d'une seule enfaite, que faire ... c'était sur il ne pourrait pas fuir, il ne pourrait pas non plus...mentir ?, enfin bref il trouverait bien. Il constata que Alice faisait la même taille que lui , même si l'écart d'age était la, étrange, pourtant Abysse avait cru avoir grandit récemment, mais bon sa taille il s'en moque un peu.
Le jeune homme regarda les iris bleuâtre d'Alice, puis il passa une main dans ses cheveux attrapant une mèche au passage, il regarda celle-ci puis la boîte qui était tombé des mains d'Alice lorsque celui-ci l'avait saisi.

-Que ..faire..

Ne sachant pas trop quoi dire il préféra se taire, regardant la fenêtre qui l'eut trahie,

(désolé c'est court >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Féminin

Nombre de messages : 204

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître.

Appartient à : Aussi bien manipulant que manipulé, je pense...

Sort avec : Je m'en assurerais quand Abysse~san reviendra.

Avertissement :
1 / 51 / 5

Date d'inscription : 22/09/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Mar 26 Jan - 22:02

Que faire ? Et il lui demandait ça à lui, qui avait toujours fuit les problèmes. C'était d'un ridicule. Car oui, la situation n'était qu'un énorme problème. Alice s'en voulait presque d'avoir réagit aussi viollement. Au fond de lui, il ne désirait pas physiquement faire mal a Abysse, et pourtant ses mains se resserrait de secondes en secondes sur ses épaules, a tel point que ses jointures commençait à devenir blanche. Et puis, a bien y réfléchir, la voix du blond lorsque il avait posait cette question avait été comme éloignée. Abysse ne s'adressait surement même pas à Alice. Comme au tout début, à l'église... Il n'était pas là. Ailleurs. Ce 'que faire' devait surement s'adresser à lui même. Quelque pars, cela blesser le brun qui sentit le besoin imminent de fuir. Mais pourtant il restait là. Cela aurait été simple de tuer la douleur en tournant les talons et en s'enfermant dans son appartement. Le regard vairon qui n'avait croisé ses orbes bleutées lui en avait retirée l'envie cependant. Silence. Il avait envie de lui répondre, vraiment. Mais n'en trouvait rien. De toute façon, aurait-il osait ? Les lèvres d'Alice s'entrouvrirent imperceptiblement, comme pour lâcher tout les sentiments qu'il avait accumulée dans un souffle, ou peut-être juste pour quémandé les lèvres d'Abysse qu'il désirait tant à ce moment même.

- Tu ...

Peut-être était ce la nouvelle mode que quelque chose arrive avant qu'il ne finisse ses phrases, car le petit bruit singulier d'un ascenseur montant résonna quelque secondes après son 'tu'. Rapidement, Alice jeta un coup d'œil vert les chiffres de dorée qui s'illuminait. 99 ... L'étage au dessous. Et vu les gloussements de dindons qui se rapprochait, c'était surement l'autre blondasse qui venait voir si il ne voulait pas se joindre à eux. La main d'Alice glissa autour du poignet d'Abysse, s'abaissant une seule seconde pour récupérer la boite à terre, et les faisant disparaitre juste après à l'intérieur de l'appartement donc la porte était restait entrouverte. Juste à temps, surement, car à peine l'eu t'il refermé que les portes métalliques de l'ascenseur s'ouvrirent et que la voix de le jeune femme résonnait après cinq coup tapés (elle voulait donc qu'il vienne vraiment ...) et cela ne plaisait pas à Alice qui ne s'entait pas la force de protester.

- Ji-llian-san ?? Tu est là ? ... Dit pas le contraire, j'ai vu de la lumière venant de chez toi !
- Alors pourquoi tu demande ? répondait-il d'une voix lassé.
- Viens, je m'ennuie sans toi !
- Tu ne me connais pas.
- C'est pas le problème, viens, j'ai dit à mes amies que mon petit ami devait venir, mais tu sais euh... J'en ai pas. Alors je me demandais si tu...
- JE T'AI DIT NON !!

Un silence s'en suivit derrière la porte. Puis un 'très bien' outré, suivit de pas rapide qui s'éloignait. Mais quesqu'il avait fait ? Alice porta une main à sa bouche. C'était la première fois qu'il perdait réellement son sang froid avec quelqu'un qui ne lui avait rien fait. Une ou deux fois, toute au plus. Avec Abysse, et aussi avec Kalok, lorsque celui ci avait prononcé son véritable prénom en public. Il n'aimait pas ça du tout. Cette fille était surement une véritable commère, et Alice ne savait pas si il allait être capable de supporter des 'Tout va bien Jillian-san ?' à longeur de journées, par tout les autres habitants de l'immeuble. Il posa la boite à musique sur le petit meuble de l'entré, et se retourna d'un seul bloc vers le blond. Dans sa tête, il remarque qu'il avait grandit, il faisait presque la même taille qu'Abysse maintenant. Peut-être encore quelque mm les séparé, mais là n'était pas le problème.

- C'est à cause de TOI si je perd mon sang froid !! Pourquoi est ce que tu est venu ici, maintenant ?!

Sa main se leva et fendit l'air brusquement. Mais avant de s'abattre sur la joue du blond, elle s'arretta, soudainement prise d'une crise de tremblement, qui parcourait tout le corps d'Alice. Cette main ainsi que lui même fut prise d'un hésitement. Il ne voulait pas, il ne pouvait pas le frapper. Ses dents blanches s'enfoncèrent dans sa lèvres inférieurs.Le bruit de sa main s'abattant sur sa joue résonna un dixième de seconde plus tard. Il aurait surement encore voulu lui hurler mille et unes choses, pour la plupart qu'il ne pensait pas. Alice aurait voulu le détester. Détester la moindre fibre de son être. Mais non. Cet homme, lui, il l'ai...

- Pourquoi est-ce que tu me tourmente autant...?! se mit-il brusquement à sangloter, ses deux poing serrée et de longues trainées d'eau salé se maintenant à couler sur ses joues qui commençait déjà à rougir sous l'effet de tout ces sentiments.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sayonarawonderland.skyrock.com/
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Jeu 28 Jan - 0:39

A cet instant précis, plusieurs choses se passaient dans la tête ce de jeune blond si inexpressif, que faire, pourquoi avait-il dit ca ? finalement ca n'avait servi qu'a
blessé encore plus cette personne qui compte pourtant tellement pour lui, enfin
quand il eut réussi à prendre ses sentiments en compte. Cela se fit assez
brutalement d'ailleurs en y' repensant, c'était lorsqu'il r'éecouta la mélodie d'Alice (sa fiancée d'antant) qu'il comprit pourquoi son coeur était redevenu... disons "humain", après cette constatation Abysse avait brisée tout ce qui était en verre ou cassable, hormis ces boîtes à musique, chez lui le sol était recouvert comme la terre d'herbe mais ca il s'agissait de verre , de bout de vase, de rose tantot ici tantot la, de couleurs.Le jour fatidique où il avait perdu sa bien-aimée, il crut d'abord que son coeur en était mort, c'était le cas chez certaines personnes ayant subi un trop grand choc émotionnel, lui avait eu comme "compensation" un coeur glacé et cette deuxième personnalité encore plus présente, ce fou qui était en lui, on pourrait le comparé au Mad-Hatter de Alice in wonderland, il avait lu le roman avec Alice car cette dernière aimait bien les livres ou un personnage avait le même nom qu'elle.
Quand il y réfléchissait il se demandait qui était son vrai "lui". Ce "Mad Hatter" ou
cette personne froide et distante, enfin les deux se reliait en passant beaucoup de temps avec lui.Abysse se s'était jamais considéré comme une personne humaine , ou bien même normal, il ne voulait pas se dire qu'il puisse être humain, alors se développa ces crises encore plus violentes et présentes chaque jour. Il sortit de ses pensées avec ce "tu" que prononca Alice, alors ses iris vaironnées recroisèrent les siennes, ce bleu si intense et profond, magnifique. Il avait une boîte à musique de cette couleur chez lui, celle-ci faisait parti de sa collection personnel, hormis celles qu'il créaient Abysse avait une collection personnelle, il y'en avait dix en tout, dont celle-ci, les autres avaient été pour la plupart très "importante" pour lui, il y'avait tout d'abord la mélodie d'Alice, "sa" mélodie, les autres avaient toutes une histoire.
En une fraction de seconde il se retrouva chez Alice, il n'avait pas bien suivit les
evenement précedant mais à priori un visiteur non désiré arrivait à grand pas chez lui. Une discution s'en suivit, Abysse n'écouta pas , il frotta un peu ses épaules qui le tiraillaient légèrement, n'ayant pas compris pourquoi il avait cette gène. Le contact avec son manteau glacé le reveilla un peu, il sortit du brouillard ou il s'était enfuit, le tissu noir et mouillé humidifiait un peu ses mains. Avec un certain amusement le jeune homme constata que sa blessure à la main avait déja cicatrisée, son corps avait pris l'habitude de guérrir vite. Au début il aurait mis environ deux voir trois jour pour pouvoir réutilisé sa main avce toute son habilité, mais à présent quelques minutes ou une heure grosso modo lui suffisait à ce que les tissus de chair se refassent.
Ceci fait, il prit la peine d'écouter des brins de l'échange entre Alice et cette
personne qui semblait quelque peu l'ennuyé, seul un mot resta pour Abysse un des plus important à ses oreilles, Jillian, un nouveau prénom ?, encore un pseudonyme, alors Alice n'était peut être pas son vrai prénom. Il lui aurait menti ?, rien que cette pensée lui était...disons insupportable, peut être qu'il disait son vrai prénom à ses "clientes", alors lui qu'avait-il été cette nuit la... Redressant la tête, car en pensant il regarde toujours le sol en général, il constata ce miroir au perimètre assez grand, se dirigeant vers celui-ci le jeune homme entendit la fin de la conversation, il posa une main sur le miroir, et instinctivement son regard alla vers son reflet en face de lui, puis vers Alice quasi après.

- C'est à cause de TOI si je perd mon sang froid !! Pourquoi est ce que tu est venu ici, maintenant ?!

Abysse aurait aimé répondre quelque chose mais au lieu de sa il ferma les yeux et tourna de quelques centimètres sa tête, sachant pertinament ce qui l'attendait. Il r'ouvrit les yeux mais en regardant dans le miroir, la main n'avait pas encore rencontré sa joue , étrange, cette dernière prise de tremblement un peu comme lui lorsqu'il devient farouchement fou, ah non finalement il referme les yeux et un picotement vint alors à l'endroit touché, Alice a tout de même beaucoup de force, pourquoi Abysse le voyait-il alors comme quelque chose ... à protégé, il est bien capable de se défendre et il est plus agé que lui qui plus est. Mais pourtant une pensée malsaine lui vint à l'esprit, "serait-il assez fort pour se protégé de moi ?".
Il se redressa et constata ces perles translucides coulant des yeux d'Alice, des
perles précieuses qu'il se serrait bien passé de voir. Le revoilà, ce Mad Hatter, il frappa la miroir à sa gauche, dans son sens cela voulait dire "arrête de pleuré et regarde moi", c'était un moyen qu'il le regarde, sa main le piqua de nouveau et de multiples filets écarlates naissèrent sur sa main. Il aura beau être plus jeune que lui il n'en restait pas moins mature, mais aussi très gamin parfois, il jeta un bref coup d'œil, ce miroir brisé, son reflet parcouru de mainte et mainte fissure, c'était ainsi qu'il se voyait, "cassé". Son sang s'infiltra dans les cassures de miroir, d'autre débris jonchaient au sol. Abysse eu un sourire satisfait en voyant via le miroir que Alice le regardait, ce sourire avait aussi un brin de méchanceté, ou de cette chose qu'il connaissait si bien, un brin de folie. Il ramassa un bout de miroir le tint précieusement dans sa main et se dirigea d'un trait vers Alice, en l'espace d'une seconde il était devant lui, ses yeux ne le regardait pas, il regardait ce débris tenu dans son miroir, une expression infantile comme un masque figurait pour reflet. Puis son expression devint plus sérieuse et plus inquiétante aussi, d'un geste assez brutal et par surprise il attrapa les cheveux d'Alice et entraine donc ce dernier par la même occasion, il le plaqua au sol, ne voulant plus que le possédé, l'avoir pour lui, cette folie l'animant il s'abandonna à elle. Son expression sérieuse toujours pour masque il regarda Alice dans les yeux, les débris de miroir coupant au sol, il aurait pu le tuer avec ou même le blessé, pourtant il n'y pensait même plus,
[/justify]

- Et toi...sais tu à quel point j'en ai souffert aussi ? pense tu être le seul à perdre son sang froid, pense tu être la "victime" dans cette histoire ?,

Avec un geste vif et rapide il alla planté son débris de verre a quelques millimètres du visage d'Alice, le sang bien sur toujours présent, il voulait peut être effrayé celui-ci, entendre sa voix le supplier ?, enfin quelque chose du genre, son autre main lâcha ses cheveux et alla arraché quelques bouton de la chemise de ce dernier pour pouvoir accès a son cœur il posa sa main de dessus et écouta, son visage s'adoucit un peu, mais resta un minimum... disons méchant,

- Tu as changé de prénom ?


Sa main fit une sorte de caresse et retourna s'enivré des cheveux d'Alice,


-Why ?...


Sa voix devint infantile, une pointe de gaminerie..

[voila mon pavé 2010 Very Happy il te plait ?,]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître
Maître

Féminin

Nombre de messages : 204

Age : 30

Maître(sse) ou Neko? : Maître.

Appartient à : Aussi bien manipulant que manipulé, je pense...

Sort avec : Je m'en assurerais quand Abysse~san reviendra.

Avertissement :
1 / 51 / 5

Date d'inscription : 22/09/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Sam 30 Jan - 20:03




Yeah yeah yeah yeah yeah, il y a toute ces fissures, fissures de lumière du soleil fissure dans le miroir sur tes lèvres... Alice n'aimait pas les miroirs. Ou très peu, vraiment. A vrai dire, il n'en avait jamais vraiment vu, et la première fois qu'il c'était vraiment et longuement regardé dedans, ce n'avait été que plusieurs semaines après sa fuite de l'hôpital. La bas, il n'y en avait pas. Et ce qu'il connaissait de lui pendant plus de 19 ans n'avait été qu'un reflet appercu dans le métal d'une seringue. Flou et déformée. C'était peut-être la seule chose qu'il aimait. Les miroirs renvoyait une image parfaite, sans aucune imperfection apparente. Ils cachaient la noirceur ou tout ce qu'il y'avait de mauvais à l'intérieur. Mais des qu'ils étaient brisée, la réalité reprenait le dessus. Quoique, il n'avait pas besoin de regarder la silhouette brisée d'Abysse pour comprendre que celui ci n'était plus le jeune garçon plutôt passif et presque ennuyeux d'y il y'a quelque minutes. A moins que ce ne soit des heures. Voila ce qu'il se passait lorsque il regardait trop longtemps ces yeux vairons, Alice perdait entièrement conscience du temps qui s'écoulait à l'extérieur. La pluie qui avait beau taper contre les vitres, l'odeur alléchante du sang sur la peau blanche d'Abysse, ou même les reflets pailleté du verre sur le sol n'arrivait pas à la ramener à sa réalité. Depuis combien de temps avait-il arretté de pleurer ? Lorsque il pleurait, à l'hôpital, ça énervait les médecins. C'était peut-être pour ça qu'il s'était arretté. Le brun ne voulait pas l'énerver encore plus. Réfléchir. Du moins, essayer. Une petite douleur se fit ressentir. Il l'identifia comme de très petit morceau de miroir qui rentrait dans son dos. Quesqu'il faisait déjà quand il avait peur pars que un danger était trop proche... Ah oui. Fermer les yeux. Son regard bleuté fut cacher par un rideau de cher presque tremblant, un dixième de seconde avant que son corps ne frappe le sol. Pourtant, il n'ouvrit pas les yeux. Même pas lorsque il sentit quelque chose se planter très, très près de sa joue. Même pas lorsque la main du blond passa sous le tissus pour se poser sur son cœur. Même pas lorsque une petite goute de sang mélangé à de l'eau de pluie roula sur la peau d'Abysse et atterrit à la commissure de ses lèvres. Il attendit juste que celle ci glisse assez sur ses lèvres pour pouvoir la happer d'un coup de langue. Changé de prénom ? Si il était venu ici, c'est qu'il le savait déjà. Sous quoi avait-il signée les papiers de l'appartement déjà ? Ah oui, Chibane, un truc du genre. Mais à force de le répéter, il avait trouvé que cela ne lui allait pas. Et puis, Jillian, c'était bien plus jolie. Lorsque sa main passa près de sa bouche pour aller se perdre dans ses cheveux, il happa de nouveau quelque goutes de sang coupé à la pluie. Ce n'était pas vraiment bon, mais quelque pars, cela le...Rassurait. Ses lèvres s'entrouvrirent, laissant échapper un murmure d'une voix légèrement apeuré, mais ou se cachait une note de moquerie et presque de provocation.

- Tu ne l'aime pas ? Tu fantasme uniquement sur les gens qui s'appelle Alice ? prononçant le prénom en détachant bien les syllabes.

Alice, il ne le savait que depuis quelque semaines, mais c'était un prénom féminin. Surtout en Europe et en Amérique. Rare (il était surement le seul) était les garçons qui le portait. Et même si il n'en avait pas l'air en général, le brun était intelligent. Il ne fallait pas l'être pour remarquer que la plupart du temps, Abysse était ailleurs. Et puis à l'église, il y'avait eu tant de souffrance dans son regard lorsque il lui avait dit son prénom. Par simple déduction, cela lui rappelait des souvenirs douloureux. La perte d'un être cher. Peut-être qu'il ne l'aimait que pour son prénom. Surement, même. Ses yeux étaient pourtant toujours clos, comme si il savait que la réaction du blond sur sa phrase n'allait pas être des plus douces. Son corps frémit et se tortilla légèrement comme pour échapper au boups de verre dans son dos. La racine de ses cheveux lui faisait toujours mal. Vraiment, il n'avait aucun moyen d'échapper à la suite. Abysse avait beau être plus jeune, il avait aussi plus de force que lui. Si il réfléchissait une seconde à se qui ce passait en lui, Alice aurait surement pâlit. C'était trop étrange. D'un côté il avait peur pour ce qui pouvait lui arriver physiquement. Mais de l'autre, il y'avait toujours cette douce chaleur que lui procurait Abysse et qu'il n'arrivait pas à identifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sayonarawonderland.skyrock.com/
avatar

Maître
Maître

Masculin

Nombre de messages : 101

Age : 24

Maître(sse) ou Neko? : Maître

Appartient à : Sa folie.

Sort avec : Le futur nous le dira.

Avertissement :
0 / 50 / 5

Date d'inscription : 06/10/2009


MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?] Mer 24 Fév - 0:29

"J'aurai aimé te tuer à cet instant, te voir crever ,au moins j'aurais une raison de mourir. Pourtant tu es encore là..
Abysse.... Pourquoi es tu ainsi ?, pourquoi..."

A cet instant il n'était plus lui même, ce jeune homme pourtant si... impassible, rongé entre la tristesse et la colère son corps ne l'écoutait plus, il avait tellement resserré son débris de miroir en entendant la phrase d'Alice qu'il ne sentait même plus la douleur, finalement il lâcha le débris et s'assit sur Alice .

Tu ne l'aime pas ? Tu fantasme uniquement sur les gens qui s'appelle Alice ?

*Tristesse*
Tiens c'est étrange il ne bouge plus ?, pourquoi ?, serait-il mort ?, un choc émotionnel trop grand peut être. Non. Il resta ainsi quelques instant, son corps pris de nombreux spasmes pour finalement aboutir à un tremblement nerveux, son regard s'assombrit, devint plus ...disons vide. D'un coup d'oeil il regarda sa main, rouge, partout, il sentit cette dernière devenir plus froide, glaciale, ah sa veine avait une petite entaille, le sang devrait être chaud pourtant il ne ressent rien, ni chaleur, ni l'écoulement de sa vie à cet instant. Sa main gauche elle toujours dans les cheveux ébènes d'Alice était tombé comme une pierre, désormais il ressemblait à un pantin désarticulé, son maître l'a abandonné, c'est un jouet cassé.

-Ali...ce...

Crac.. son cœur, il avait presque oublié cette fissure , elle était si profonde, la douleur en était si intense, cette cicatrice enfoui et recouvrant tout son cœur. Cette douleur lorsqu'on perd un être chère, toujours présente même s'il on veut l'oublier.

*Colère*
Pourquoi es tu ainsi ?, tu m'as tant fais mal, pourquoi encore ce prénom, Alice...suis-je maudit ?, c'est ce qui passa dans la tête du jeune blond ne serais-ce qu'un moment, sans vraiment s'en apercevoir il avait déjà mis deux coups de poing sur la joue d'Alice, son corps ne lui obéissait plus depuis un moment, sa main avait repris place dans les cheveux d'Alice et sa main droite ,en sang ,levée sur le visage d'Alice, un temps d'arrêt et de nouveau un coup, encore un autre, il va finir par le tuer ou quoi ?, non... malgré tout il finira par s'arrêté, ses coups de poings auront bons être assez fort il ne tuera jamais cette personne... surtout pas elle.

-A...lice..

Ayant prononcé ce prénom il reprit connaissance en quelques sortes, avant de refrapper il retint son poing avec son autre main, un peu comme s'il était partagé en deux, le bien... et le mal.. Son regard dont la couleur vaironné était devenu floue par un fait étrange , le même regard qu'une poupée, redevint ce qu'il était et r'était animé par cette lueur, mais laquelle ?.

*My fair Alice*
Un peu calmé il regarda le visage d'Alice, sa joue était rouge, mais surtout du sang de sa main qui avait coulé sur la peau si fine et claire du jeune homme, sa mais droite alla caressé doucement la joue endolori d'Alice, il ne se ressemblait pas , qui était-il ?, on aurait-dit un gamin curieux, ses yeux , son regard , la façon dont il regardait Alice, une autre facette de lui complètement différente de la précédente. Sa main continua de caresser la joue du jeune homme, il ne faisait pas attention à Alice, il se trouvait dans son monde... seul. Un sourire illumina son visage, pourtant il ne souriait quasi pas, peut être juste à son hybride qu'il appréciait, mais sinon personne, ou alors de faux sourire comme ceux fait à sa clientèle. Le jeune homme arrêta ses mouvements, ses cheveux dans son dos semblait s'être détaché, une gène sans vraiment en être une. Abysse ramena sa main à lui, il regarda les deux, du sang...rouge...si rouge.

- Excuse...moi.

Le blondin ressentit une chaleur sur sa joue mais un nœud dans sa gorge, il pleurait, pourtant il ne sanglotait pas, il avait toujours pleuré ainsi, sans s'exprimer comme un humain. Il se pencha en avant et se colla sur le torse d'Alice, ses cheveux blond avait des reflets sombres étant donné la lumière peu abondante. Ses larmes coulaient toujours et encore, il ressentait les quelques gestes d'Alice, le prendrait-il pour un fou à présent ?. Il répéta inlassablement ses phrases.

- Excuse moi..Excuse moi... je suis...désolé.. Alice.

*Good Bye Ae-chan*
Il ressentit quelques choses, entre ses larmes et quelque chose qu'il entendit, il ne fit pas très attention, ses forces, il se sentait de plus en plus faibles, à oui, c'est vrai qu'il s'était éraflée sa veine à la main gauche mais la plaie était donc si profonde ?, le sang coulait toujours étant donné qu'il avait l'habitude de saigné il ne fit pas très attention. Pleurant toujours il bougea un peu mais avec une certaine lenteur inhabituelle. Abysse se retrouva en tête à tête avec Alice, il le regarda un moment, ses larmes coulant toujours, ses forces diminuèrent il eut de plus en plus de mal à resté au dessus de lui, ses longs cheveux touchaient le sol, entre deux respirations il déclara à Alice,

- Je... ne t'aime pas pour ton prénom... peut m'importe qui tu sois ... tes occupations... Je t'aime parce que.... tu existes.

La fin de sa phrase se termina sur les lèvres s'Alice, un baiser qui exprimait ce qu'il ressentait, il rompa ce contact qui ne dura pas et tomba à coté d'Alice, dans les débris de miroir mais qu'importe la douleur il ne la ressentait plus. Il ferma les yeux et n'entendit plus, du noir... Abysse.

- Bye...Bye..



[Voila et encore désolé de mon retard T-T je m'en veux toujours XxD]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?]

Revenir en haut Aller en bas

Happy new year My Blood Prince. [Alice Grimm][yaoi?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Master :: Le RPG :: Quartier Ouest :: Appartement de Alice Grimm-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit